Blog suivi par 38 abonnés

Le blog de Flagrant Déni

www.flagrant-deni.fr, dévoiler les rouages de l’impunité policière
À propos du blog
Les enquêtes, brèves, vidéos et rapports sont aussi accessibles sur www.flagrant-deni.fr
  • Violences policières : la justice blanchit mais cache son chiffre noir

    Par | 4 commentaires | 40 recommandés
    dsf8519
    Les procureurs trouvent deux fois plus d’excuses aux violences quand elles sont commises par des policiers. Un quart des agents considérés comme coupables sont absous en toute discrétion. Les premières statistiques dévoilées par Politis objectivent la fabrique de l’impunité.
  • La justice préfère les tabassés du centre ville

    Par | 1 recommandé
    dscf2314-1
    Violences policières sur la place Bellecour : condamnation des coupables. Violences policières à Vaulx-en-Velin : condamnation de la victime. La justice « indépendante » valide la partialité du traitement des dossiers par le parquet.
  • La République contre Marianne

    Par | 1 commentaire | 11 recommandés
    Ce lundi 28 novembre à 14h, comparaîtront quatre militantes féministes devant le tribunal judiciaire de Nantes. Prévenue et également victime de violences policières, Marianne témoigne auprès de Flagrant Déni de la partialité des institutions policière et judiciaire.
  • En Guadeloupe, la gendarmerie tue « sans regrets »

    Par | 4 commentaires | 17 recommandés
    104293807-1753809211433004-6885545705289588115-n
    C’est le seul procès pour soi-disant « refus d’obtempérer » ayant abouti à une condamnation d’un agent de la force publique à de la prison ferme. Le procès en appel devait se tenir à Lyon, le 28 novembre 2022. Il vient d’être reporté et aura lieu en octobre 2023.
  • Naïm et la proc’ qui ne savait pas lire

    Par | 3 recommandés
    Lors de l’audience vendredi dernier, la justice a reproché les lacunes de l’enquête… à la victime. La procureure adjointe Karine Malara n’a pas lu le PV où Naïm se plaignait de violences policières. Récit d’une audience hallucinante.
  • Selon que vous serez policier ou misérable...*

    Par | 2 commentaires | 11 recommandés
    acte2
    Naïm face à la police, volet 2. Il a été agressé par la police en janvier 2020 à Vaulx-en-Velin. Mais c’est lui qui comparaît devant la justice. Sa plainte a été enterrée par le parquet. Flagrant déni décortique le fonctionnement d’une banale justice à deux vitesses.
  • Naïm face à la police : main tendue, patates dans la tête

    Par | 16 commentaires | 53 recommandés
    acte1
    Naïm est l’un des initiateurs de PoliCité, un projet qui promeut la « confiance » des jeunes envers la police. Mais la police, elle, a choisi la confrontation. Volet 1 : témoignage sur l’agression et le racisme systémique.
  • Enquête bloquée par la justice : Flagrant déni saisit le CSM

    Par | 3 recommandés
    3-illus
    Notre plainte pour des manœuvres d’intimidation d’origine policière avait été classée sans suite après un savant blocage du dossier au parquet de Lyon. Nous déposons plainte devant le Conseil supérieur de la magistrature et assignons l’État pour « faute lourde ».
  • BAC de Lyon : aux castagneurs, la patrie reconnaissante (suite)

    Par | 7 commentaires | 29 recommandés
    2portraits
    Même pour l’IGPN et le procureur, les deux agents de la BAC ont commis des violences « incompréhensibles ». Pourtant au procès, les policiers ont affirmé avoir agi en toute légalité. L’institution policière semble d’accord : ils sont désormais formateurs en techniques d’intervention.
  • Procès de la BAC de Lyon : aux castagneurs, la patrie reconnaissante

    Par | 3 recommandés
    3-portraits
    La justice traîne, et l’administration se tait. Deux ans après la conclusion de l’enquête, les policiers mis en cause dans l’agression d’Arthur courent toujours. Pire : nombre d’entre eux ont été promus.