gregori baquet

Comédien, metteur en scène, auteur et musicien..

Mont de Marsan - FRANCE

Sa biographie
BIO EXPRESS Fils d’un violoncelliste-skieur et d’une maman danseuse-chorégraphe, Grégori est le dernier d’une fratrie entièrement dédiée aux métiers du spectacle. On a pu le voir à la télé, dans Extrême Limite, Une femme d’honneur, Alice Nevers, ou dans des comédies musicales (Les années twist ,  Roméo & Juliette , Hair) mais aussi au théâtre (avec Jérôme Savary, Alain Sachs, Jean Marais, Anny Duperey, Gérard Caillaud, Agnès Boury, Anne Bourgeois, Xavier Jaillard, Eric Bouvron, Pierre Loup Rajot, Michel Fagadau, Xavier Lemaire) ou au cinéma (Arnaud Desplechin, Jeanne Labrune, Jean Loup Hubert, Yvan Calberac, Francis Weber, Nicolas Vannier) Auréolé d’un « Molière de la révélation masculine » en 2014, Nommé 2 années de suite dans la catégorie Meilleur Acteur. Parrain de l’association « tous-en-scène » basée à Vannes, il organise depuis 17ans des concerts pour récolter des fonds pour la lutte contre la sclérose en plaques. Co-fondateur de la « compagnie VIVE », avec Victoire BERGER-PERRIN, ils défendent un théâtre qui prend des risques, un théâtre vivant, comme son nom l’indique. Cette compagnie basée dans les landes, au théâtre de Gascogne de Mont de Marsan, se veut être un moyen de faire grandir le spectateur. De lui donner des armes pour mieux réfléchir, s’ouvrir à d’autres cultures et pouvoir décider seul de son avenir. Leurs premières créations sont l’adaptation d’un roman de Grégoire Delacourt. « On ne voyait que le bonheur » et « En attendant Bojangles » d’Olivier Bourdeaut. Cet été 2019, la compagnie reprendra ces 2 spectacles au festival Off d’Avignon, ainsi qu’un seul en scène, « le K » , d’après les nouvelles de Dino Buzzati.
Son blog
2 abonnés Le blog de gregori baquet
  • 2 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 6 contacts
Voir tous
  • My name is August, just like everyone else

    Par
    "We think we die for our country, we die for industrialists" For some time now, we have the feeling that something's wrong in our world. And this is not about the planet earth, but about the world we created for ourselves, which we've let be created without any intention of taking it into our own hands. Yes, we are totally passive and apathetic.
  • Je m'appelle August, comme tout le monde

    Par
    august-landmesser-almanya-1936-copie
    Les êtres humains semblent se réveiller, malgré l’abrutissement généralisé, malgré la force de frappe incroyable que tente de déployer les grands industriels.