O. Le Cour Grandmaison

Université d'Evry-Val d'Essonne, sciences politiques et philosophie politique

Son blog
414 abonnés Le blog de O. Le Cour Grandmaison
Ses éditions
1 / 3
Voir tous
  • Emmanuel Macron : l’Algérie et l’histoire

    Par
    En dépit de « petits pas » effectués par le président français, salués avec enthousiasme par les coryphées qui l’entourent, ses déclarations demeurent partielles et partiales, et laissent toujours dans l’ombre des réalités qu’il se refuse à nommer et à reconnaître de façon précise. Député-e-s de la Nupes encore un effort ! Déposez au plus vite une proposition de loi relative à la reconnaissance par l’Etat des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité commis par la France en Algérie et dans les autres régions de l’empire.
  • Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !

    Par
    [Rediffusion] Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
  • Emmanuel Macron : le triomphe de l’histoire en miettes

    Par
    8 février 2022. Soixante ans après, les « événements » survenus au métro Charonne sont qualifiés de « tragédie » par Emmanuel Macron dans le communiqué rendu public par l’Elysée. Efficace cheville rhétorique, l’hyperbole ici employée est aux discours commémoriels ce que la main gauche est aux illusionnistes. Elle détourne l’attention pendant que la main droite s’active pour cacher ce qui doit l’être.
  • Massacres du 17 octobre 1961 : de la connaissance à la reconnaissance ?

    Par
    [Rediffusion] Soixante ans après les massacres du 17 octobre 1961, il est a priori singulier d’avoir à en rappeler les causes et les conséquences, les responsables et les diverses raisons qui ont longtemps favorisé l’occultation et l’oubli de ce crime d’État. Au courage de certains hier a succédé ce que certains nomment désormais prudence ; elle n’est que le masque politiquement présentable de leur commune couardise et de leur trahison de la parole donnée ou de publications passées. 
  • À gauche, les intermittent·e·s de la lutte antiraciste

    Par
    Les universités d’été organisées par les formations de gauche confirment leur commune pusillanimité sur les sujets majeurs du racisme et des discriminations. Au-delà de divergences, des orientations et des pratiques se révèlent. Plus les échéances politiques sont jugées importantes par leurs responsables, moins les racismes, les discriminations systémiques, l’islamophobie, les contrôles au faciès et les agissements de la police retiennent leur attention. 
Voir tous