Blog suivi par 75 abonnés

Le blog de jacqueline derens

  • Covid 19: l’Afrique du Sud à l’arrêt

    Par | 1 recommandé
    Le Président Ramaphosa vient d’annoncer à ses concitoyens un confinement de 21 jours accompagnés de toute une série de mesures précises. La presse et l’ensemble de la classe politique approuvent le ton du discours : ferme, réaliste et plein d’empathie pour les plus vulnérables.
  • Covid-19 : de l’état de désastre à l’état d’urgence en Afrique du Sud

    Par | 2 recommandés
    Après les premiers cas avérés de contamination par le Coronavirus, le Président Ramaphosa s’est adressé à ses compatriotes le 15 mars. Au 16 mars, l’Afrique du Sud comptabilise 62 cas de contamination et 1000 tests sont en attente de résultats selon le Ministre de la santé qui envisage des mesures plus drastiques en proposant une déclaration de l’état d’urgence.
  • Révisionnisme post-apartheid

    Par | 14 commentaires | 12 recommandés
    En 1973, l’Assemblée générale des Nations unies adoptait une résolution qualifiant la politique d’apartheid de l’Afrique du Sud de crime contre l’humanité. F.W de Klerk en déclarant le 14 février 2020 que l’apartheid, bien que regrettable, n’était pas un crime contre l’humanité, a provoqué l’indignation dans ce pays où les blessures du passé sont loin d’être cicatrisées.
  • Le coronavirus et la revanche du pangolin

    Par | 3 commentaires | 6 recommandés
    Alors que le monde tremble à l’annonce du chiffre des nouvelles victimes du coronavirus, le pangolin, ce curieux mammifère au corps recouvert d’écailles qui se nourrit de fourmis, peut se réjouir. Espèce en danger, victime de braconnage, de nouvelles lois vont le protéger !
  • Elections au Malawi: à quoi servent les observateurs internationaux?

    Par | 1 recommandé
    On ne parle pas souvent du Malawi, sauf pour dire que tout va mal dans ce petit pays pauvre. Cette fois, c’est une bonne nouvelle : la justice a annulé les élections de mai 2019 pour irrégularités. Pourtant un quarteron d’observateurs internationaux avait déclaré ces élections « bien organisées et transparentes ».
  • Migrants en Afrique du Sud, bienvenus nulle part

    Par | 3 recommandés
    L'impasse semble totale pour les 600 migrants réfugiés dans l’église méthodiste du Cap,ou campant sur la place Greenmarket Square, le cœur historique de la ville. L’église construite en 1816 et le marché installé sur la place voisine sont des lieux touristiques appréciés. La ville ne veut plus voir ce campement dans ces lieux et les migrants demandent à quitter l’Afrique du Sud.
  • Jamais trop tard pour connaître la vérité sur les crimes d’apartheid

    Par | 8 recommandés
    La famille de Neil Aggett va-t-elle enfin savoir la vérité sur la mort en détention, en 1982, de ce médecin blanc, militant anti-apartheid et syndicaliste ? Le parquet général (National Prosecution Authority) vient de décider de rouvrir une enquête. Plusieurs centaines d’autres cas pourraient aussi être réexaminés.
  • Afrique du Sud 2019 : élections, promesses et déceptions. Et 2020 ?

    Par | 2 recommandés
    Avec le retour dans le jeu politique de Cyril Ramaphosa aux élections de mai 2019, les Sud-Africains, sans trop d’illusion, pouvaient au moins espérer en finir avec les « neuf années noires » de l’ère Zuma. L’aube nouvelle promise ne s’est pas levée en 2019 et 2020 s’annonce à haut risque pour le gouvernement.
  • La crise de l’eau, un enjeu politique en Afrique du Sud

    Par | 4 recommandés
    L’Afrique du Sud est un pays pauvre en eau et ce bien naturel est mal géré depuis des siècles. L’accès à l’eau potable pour tous faisait partie des grands projets de la nouvelle Afrique du Sud. Il y a bien eu des progrès mais une mauvaise gestion et une sécheresse inhabituelle rendent encore plus évidentes les inégalités sociales.
  • Corrompus et corrupteurs, une liaison sud-africaine sans fin

    Par | 2 recommandés
    Démêler la pelote des intrigues, magouilles, conflits d’intérêts qui ont mis à sac la trésorerie de l ’Etat sud-africain est la lourde tâche de la Commission Zondo. Lord Hain, un ancien militant anti-apartheid, appelé à témoigner, accuse les banques et les multinationales, d’avoir été complices de ce pillage.