Blog suivi par 3 abonnés

http://www.democratie-socialisme.org/

Conseiller Régional Auvergne Rhône Alpes
Feurs - France
À propos du blog
D&S existe depuis 20 ans et a été l’essentiel de ce temps le mensuel de la Gauche socialiste. Son comité de rédaction publie cette revue pour animer le débat d’idées, et mener les actions et campagnes nécessaires pour ancrer à gauche le Parti socialiste. D&S veut mobiliser les militants socialistes pour rénover le parti, en faire un véritable instrument démocratique de lutte, qu’il agisse non pas pour le maintien de l’ordre existant mais pour la redistribution des richesses, une transformation sociale en profondeur, pour une VIe république sociale, démocratique, parlementaire, écologique, féministe, internationaliste. D&S est une équipe militante, essentiellement basée sur une expérience syndicale, et implantée dans les luttes et revendications du salariat, privé et public. Son comité de rédaction en est la direction (pour en comprendre l’histoire, la genèse, et la composition : lire la liste des biographies de ses membres ci-jointe sur ce site ; et lire aussi « Syndicalistes ! » paru de Syllepse en 2008, ainsi que « Mai 68, histoire sans fin » aux Ed. Flammarion puis Jean Claude Gawsevitch, 1998, 2008) D&S veut l’unité de toute la gauche. D&S veut l’unité syndicale. Il y a un seul salariat, il devrait y avoir une seule gauche. La théorie des « deux gauches » incompatibles est une argutie de division. La théorie qui dit qu’il faut que la « gauche de la gauche » l’emporte est une voie sans issue. Ceux qui refusent de classer le PS à gauche appauvrissent non seulement eux-mêmes mais la gauche tout entière. Jamais rien de grand dans ce pays ne s’est fait sans l’unité de toute la gauche. Il n’y a rien a craindre de l’unité. L’unité ne peut se faire ni sur des orientations sociales libérales ni sur des positions gauchistes ou néo staliniennes. L’unité ne se décrète pas, c’est une bataille, une construction, une dynamique, elle ne peut se faire que sur une orientation au coeur de la gauche. Dans tout mouvement pour l’unité, il y a une radicalisation et une mobilisation sociale, une conscientisation, un émancipation populaire. C’est le mouvement unitaire de toute la gauche qui peut faire avancer le programme authentiquement socialiste pour lequel nous luttons. Un pas en avant concret vers la lutte sociale unitaire vaut mieux que mille discours et mille programmes couchés sur le papier.