Blog suivi par 5 abonnés

Le blog de l'ABC

  • Un château dans la Sarthe

    Par | 3 recommandés
    En France, on s'accroche à son mandat comme si on était irremplaçable. Il faut changer notre manière de faire de la politique, cette politique d'appareil où chacun fera tout pour laisser l'autre en place, de peur de perdre sa propre place.
  • Madame X, ou l'électeur tartuffié (billet fictif)

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Cléante : Je ne suis point, mon frère, un docteur révéré, Et le savoir, chez moi, n'est pas tout retiré. Mais en un mot je sais, pour toute ma science, Du faux, avec le vrai, faire la différence.
  • Une longue marche

    Par
    Certains veulent défendre à corps et à cris nos « racines ». Je crois que nous ne comprendrons jamais rien à aujourd’hui et que tous nos discours moraux qui brassent l’universel ne seront que pures postures et hypocrisie, si ne ne remontons pas, au moins, jusqu’à 1830.
  • Dégage!

    Par
    Après le Brexit, après Trump, non, Le Pen 2017 n'est pas une fatalité. Non, je ne veux pas remettre ma souveraineté entre les mains d'une lignée! Non, je ne veux pas porter la livrée bleu marine!
  • Con comme un peuple?

    Par | 1 recommandé
    Pas étonnant que beaucoup, beaucoup s'abstiennent : on voit bien qu'après chaque élection, les nouveaux élus vous reprennent immédiatement ce qu'ils avaient promis de vous donner.
  • 2017 : nous perdrons, mais nous ne nous serons pas compromis!

    Par
    Valls va perdre cette primaire parce qu'il s'est adressé d'emblée à tous ces Français qui tremblent, alors que ce sont les fiers gaillards de gauche qui vont aller voter dimanche.
  • M. de Cazeneuve

    Par | 2 recommandés
    M. de Cazeneuve est toute élégance, c’est un dandy. Mais un dandy de préfecture.
  • Islamisme et catholicisme

    Par | 1 commentaire
    Si la seule chose que l’on ait à opposer à l’islamisme, c’est le catholicisme, « on est pas sortis de l’auberge ».
  • Uberisons la politique

    Par
    Non, le "socialisme" (ou plutôt le parti socialiste) est arrivé au bout de ses trahisons et nous payons aujourd'hui, très cher, toutes ses errances et toutes ses erreurs. Il nous faut inventer une nouvelle gauche. Avec moins d'Etat, moins de parti (socialiste) et une nouvelle manière de faire jouer l'intelligence collective.
  • Non, François Fillon n'a pas de programme économique

    Par | 2 recommandés
    Le fillonisme, un pompidoulisme sans art, sans clopes, sans wisky, sans poésie... et sans programme économique.