Blog suivi par 651 abonnés

Le blog de Les invités de Mediapart

  • Pour que ParcourSup ne soit pas seulement un «cas d’école» de la science politique

    Par | 7 commentaires | 29 recommandés
    Comment peut-on être contre la Loi ORE et sous quelle condition, sans se donner les moyens de la combattre? C'est la question que se posent des enseignants en science politique. Ils ont imaginé «de faire cela à la manière d'une petite leçon de science politique où, pour une fois, les étudiants livrent de nombreux enseignements à leurs enseignants».
  • Nous féministes ferons la fête à Macron le 5 mai!

    Par | 17 commentaires | 27 recommandés
    Des militantes féministes vont introduire dans la manifestation «pot au feu» du 5 mai le thème de la précarisation des femmes. Elles entendent réclamer «une autre politique pour les droits des femmes, un ministère de plein droit, avec un vrai budget pérennisé, une prise en compte transversale des problématiques de genre dans les réformes en cours, un plan national contre les violences».
  • Pour un projet coopératif d'avenir à Notre-Dame-des-Landes

    Par | 16 commentaires | 15 recommandés
    Des chercheur·ses, expert·es, praticien·nes ou observateur·trices du monde agricole et rural ont rédigé une lettre collective, envoyée mardi soir au Premier ministre Edouard Philippe et au mouvement qui défend la ZAD. Ils proposent de se tenir prêt·es à former un Comité d'Accompagnement et de Conseil qui suivrait à long terme le projet d'avenir qui a été proposé le 20 avril aux autorités françaises.
  • La lettre à Gregor, Pablo, Catarina et Jean-Luc

    Par | 130 commentaires | 7 recommandés
    A l'initiative de Yanis Varoufakis (DiEM25) et Benoit Hamon (Génération.s), plusieurs mouvements de gauche ont lancé un «appel de Naples», pour se présenter ensemble aux élections européennes de 2019. Aujourd'hui, ils appellent Gregor Gysi (Parti de la Gauche Européenne), Pablo Iglesias (Podemos), Catarina Martins (Bloco) et Jean Luc Melenchon (France Insoumise) à rejoindre le mouvement.
  • Pourquoi ce qui se passe à Notre-Dame-des-Landes nous importe-t-il?

    Par | 23 commentaires | 30 recommandés
    Isabelle Stengers, philosophe, enseignante à l'Université Libre de Bruxelles et Serge Gutwirth, juriste, professeur à la faculté de droit et à la criminologie de Vrije Universiteit Brussel analysent la situation à Notre-Dame-des-Landes. «Là-bas, on a appris à s’attacher au lieu où l’on habite et à en faire un lieu d’hospitalité pour celles et ceux qui passent – quitte à décider de rester – parce qu’ils aspirent en effet à changer de mode de vie».
  • «Nous voulons rester sociétaires de notre Crédit Mutuel»

    Par | 6 commentaires | 8 recommandés
    Un collectif de personnalités bretonnes (anciens salariés, membres éminents du monde coopératif mutualiste ou syndical) est fermement opposé au projet funeste développé par les dirigeants actuels d’Arkéa qui vise à organiser l’indépendance de ce groupe aux dépens du Crédit Mutuel.
  • Appel pour un plan B écologique et social pour l'éducation

    Par | 62 commentaires | 37 recommandés
    Enseignants, travailleurs et usagers du service public d'éducation, nous considérons qu’un grand débat public sur le devenir de l'école est indispensable au succès des mobilisations. Tout projet éducatif résulte d'un projet de société.
  • L'Evangile selon St Macron: bombardons urbi et orbi

    Par | 44 commentaires | 77 recommandés
    Les ZADistes «n'aiment pas l'ordre républicain ». Plusieurs artistes et intellectuels s'interrogent sur ce que signifie ce propos présidentiel. «Si la république est celle, universelle, que les Communards appelèrent de leurs vœux, une République à vocation internationaliste qui admettait tous les étrangers en son sein, alors les vrais Républicains sont les ZADistes et Macron aspire à l’Empire.»
  • Quatorze parlementaires européens soutiennent la ZAD

    Par | 16 commentaires | 22 recommandés
    Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, quatorze parlementaires européens prennent la défense de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes au nom de la transition écologique et du caractère collectif de ses projets : « C’est pourquoi nous vous demandons de revenir sur cet ultimatum et d’accepter que les projets puissent être déposés collectivement. »
  • Les étudiant·e·s ont raison de se révolter contre l’ordre de la sélection et de la répression

    Par | 52 commentaires | 89 recommandés
    250 universitaires dont Etienne Balibar, Ludivine Bantigny, Stéphane Beaud, Frédéric Lordon, Toni Negri, Judith Revel, Danièle Linhart, Michèle Riot-Sarcey, Alessandro Stella... s'insurgent de la répression à l’œuvre aujourd’hui sur les campus. «Les mêmes arguments ou presque, un demi-siècle après 68, sont resservis, pour faire sonner l’heure de la matraque et discréditer la jeunesse» relèvent-ils.