• Volcans islandais : Haroun Tazieff nous manque

    Par | 4 commentaires | 2 recommandés
    Les volcans islandais se réveillent, hélas Haroun Tazieff n'est plus là pour nous en parler et nous apporter la mise en perspective de cette vie mythique pour faire face au banal du quotidien comme aux tempêtes politiques telles que cette démission du gouvernement.
  • Dr Bensussan à Outreau : une imposture fantomatique ? A vous de juger !

    Par | 18 commentaires | 8 recommandés
    Au moment où les médias relaient l'information sur l'audiencement du prochain procès d'Outreau qui se tiendra à Rennes du 18 mai au 5 juin 2015, on constate la persistance du storytelling d'Outreau car la partie civile n'est pas interviewée, pas plus que les auteurs de la version du contradictoire publiée dans des ouvrages : « Outreau la vérité abusée » dès 2009, «Je suis debout » en 2011 puis « Retour à Outreau, contre-enquête sur une manipulation pédo-criminelle » en 2013 et dans un film : « Outreau une autre vérité » la même année(1). En revanche, on interroge encore et toujours le Dr Paul Bensussan qui n'est pourtant pas pédo-psychiatre et qui n'a pas fait partie du collège des 7 experts qui ont validé la parole des victimes mineures. Étonnamment, il est devenu pour les médias le « sachant » officiel de la remise-en-cause de la parole des enfants d'Outreau car il se garde bien de rappeler que 12 d'entre eux ont été reconnus victimes de viols, agressions sexuelles, corruption de mineurs et proxénétisme.
  • «Un volcan nommé Haroun Tazieff» par son fils: où sont nos héros?

    Par | 17 commentaires | 8 recommandés
    C'est Frédéric Lavachery, le fils biologique d'Haroun Tazieff qui redonne vie à ce père prestigieux qu'il a connu mais qui ne l'a pas reconnu. L'auteur nous rappelle dans un ouvrage éblouissant, l'être d'exception qu'il fut, tant par sa trajectoire de vie qui l'a conduit à la Résistance que par ses apports scientifiques fondamentaux dans le domaine de la volcanologie.
  • Et si les origines de Valls et Hidalgo étaient facteurs de résilience ? On peut rêver !

    Par | 8 commentaires | 4 recommandés
    A un moment où la politique connait un désamour majeur, où le niveau de défiance envers nos dirigeants est aussi bas que le moral des français, peut-on imaginer que des personnalités nées en terre d'Espagne apportent un plus en terme de confiance en l'avenir, du fait de l'aura imaginaire que représentent leurs origines ? On est bien loin du rejet de l'étranger et c'est ce que l'Europe nous a apporté, il est question ici au contraire d'en questionner la richesse.
  • Christine Angot nous apprend l'humanité

    Par | 86 commentaires | 7 recommandés
    La psychologue Marie de Hennezelle a écrit un livre magnifique qu'elle a intitulé « Ceux qui vont mourir nous apprennent à vivre »1. Ce titre consolateur neutralise la rupture mortifère et permet de visualiser des mains qui passent le relais d' une étincelle de lumière qui se transmet à tout jamais.
  • Affaire IACONO, pour une expertise de fiabilité des rétractations chez les victimes d' agressions sexuelles

    Par | 5 commentaires | 3 recommandés
    Des affaires judiciaires récemment médiatisées interrogent sur les motivations de telles rétractations, surtout quand elles surviennent tardivement, car elles remettent en cause les décisions de Justice a priori définitives. Soigneusement étudiées par les magistrats dans leurs aspects réalistes, objectifs et conscients, elles n'ont cependant pas fait l'objet - officiellement - d'une étude psychologique avancée de ce qui est un processus parfois lié à la mémoire traumatique, pourtant bien connu en victimologie. La seule explication qui soit alors envisagée pour le grand public, c'est l'aveu de leurs mensonges par des pseudos victimes envahies par le remords. Mais pour beaucoup, le doute subsiste. La création d'une expertise judiciaire de fiabilité des rétractations évoquée depuis près de 20 ans par les professionnels, serait plus que jamais nécessaire afin d'écarter toute suspicion d'emprise sur des sujets au psychisme fragilisé.L'article complet qui donne le détail de l' argumentation est à lire sur le Village de la Justice
  • Justice pour les experts d’Outreau

    Par | 4 commentaires | 4 recommandés
    Je vous livre ici un aperçu de mon  article publié sur le site Village de la Justice et donc validé par ce site essentiellement dédié aux magsitrats, aux avocats et aux experts judiciaires.Dix ans après l’affaire d’Outreau, les experts psychologues des enfants, dont je fais partie, sont encore sur la sellette, notamment lorsque deux articles récents, celui du Figaro et Nice-Matin laissent croire que nous serions responsables du blocage de l’évolution de l’indécente rémunération des psychologues-experts, alors qu’en réalité, l’on déplore l’indignité de nos tarifications depuis près de 40 ans. Force est de constater que ce discrédit perdure à cause des réactivations régulières et sans pédagogie des contre-vérités et caricatures utilisées stratégiquement par les avocats de la Défense durant les procès d’Outreau.Comment ce discrédit peut-il être fondé eu égard aux verdicts de ces mêmes procès alors que 12 enfants dont nous avons validé la parole et le traumatisme, ont été reconnus par la Justice victimes de viols, agressions sexuelles, corruption de mineurs et proxénétisme [1] ? Il s’avère indispensable de clarifier les données relevant des expertises afin de lever au moins une petite partie de cette forme d’obscurantisme qui s’est abattu sur cet événement dramatique qui a déstabilisé la Justice et toute la société. On peut espérer que le lecteur fera ensuite la démarche de se ré-informer sur cette affaire dont la contradictoire n’a jamais été relayé par les médias.La ré-information sur l’affaire qui a démarré avec la publication en 2009 de mon ouvrage « Outreau la vérité abusée », a pourtant permis l’investissement de deux grands journalistes d’investigation avec la réalisation du film documentaire « Outreau l’autre vérité » en 2013 de Serge Garde [2] et la contre-enquête de Jacques Thomet [3] la même année - et rien à faire, le mal persiste, la désinformation condamne toujours les experts. Je prendrai donc un style plus direct pour démentir les topiques - issus d’une rhétorique perverse - qui ont le mieux fonctionné au plan des reprises médiatiques :- NON : il ne se s’agissait pas des expertises des enfants d’Outreau quand le Professeur Jean-Luc Viaux a évoqué des expertises de femmes de ménage (cf Hors contexte).- NON : je n’étais pas à la tête d’une association de Défense des enfants et je n’y ai pas suivi en thérapie les enfants d’Outreau que j’avais expertisés, je n' étais donc pas en conflit d'intérêt. (cf Contre-vérités).- Non : je n’ai pas été disqualifiée en encore moins récusée par le Président des Assises durant le procès de Saint Omer (cf contre-vérités).- NON : nous n’avons pas accrédité aveuglément les dires des enfants prétendument imaginaires. Non je n’utilisais pas la « méthode du clignement d’Yeux » (Invention de Eric Dupond-Moretti) pour repérer les victimes. Non l’image de « la musaraigne à grosse queue » tirée d’un test proposé par Christine Condamin-Pouvelle, Docteur en Psychologie, n’a pas accrédité les viols des enfants (cf caricatures lamentables).Avant de démontrer la fausseté de ces assertions qui font des experts les boucs émissaires désignés juste après Fabrice Burgaud, je rappellerai le contexte avec une autre perspective qui parle non plus aux émotions mais à la raison :
  • Bertrand Tavernier condamné, Fabrice Burgaud dédommagé.

    Par | 10 commentaires | 4 recommandés
    Le verdict du procès correctionnel qui a eu lieu le 3 Décembre 2013 suite à la plainte de Fabrice Burgaud pour Outrage à Magistrat a été rendu aujourd'hui : Bertrand Tavernier a été condamné à 1500 euros d'amende et à 500 euros d'indemnités pour Fabrice Burgaud au titre de son préjudice.Il lui était reproché d'avoir dit sur une chaine de télévision : « Je ne suis pas pour la peine de mort mais Fabrice Burgaud est une personne que l'on a envie d'exécuter! »Le tribunal n'a donc pas suivi les réquisitions du Procureur qui avait requis la somme de 3000 euros. Même si le plus important reste la condamnation qui mettra un frein aux velléités de menaces de mort à l'endroit de Fabrice Burgaud qui en a suffisamment souffert, on peut s'interroger sur les raisons d'une certaine clémence dont la valeur est avant tout symbolique au niveau du sens. Cela signifie que les juges ont été sensibles aux arguments du prévenu et de son avocat.
  • Outreau : F.Burgaud/B Tavernier, la mauvaise foi d'un grand Monsieur

    Par | 8 commentaires | 4 recommandés
    Pierre Joxe, en habit d'avocat, venu dignement soutenir Fabrice Burgaud à l'audiencement de sa plainte, a assisté à un étonnant spectacle donné par  Bertrand Tavernier qui, cette fois-ci, n'en assurait pas la réalisation . Cela se passait le 3 décembre, au Tribunal de Grande instance de Paris, le cinéaste Bertrand Tavernier y est devenu l'acteur d'un mauvais film dont le texte écrit par son avocat, était pour le moins invraisemblable voire ubuesque. En effet, il a été dit que ce n'était pas le vrai juge Burgaud qu'on a envie d'exécuter quand on parle du juge d'Outreau, mais celui du film « Présumé coupable » ! Il aurait suffi de lui demander pour en être rassuré. Mais aucun regret, aucune excuse et pas même un regard ont été adressés au magistrat blessé qui rappelons-le encore, a sorti de l'enfer des viols en réunion, au moins 12 enfants reconnus victimes par la Justice.
  • Adélaïde à Berck-sur-mer ou la petite sirène rendue à la mer

    Par | 8 commentaires | 7 recommandés
    C'est le titre du conte créatif élaboré samedi avec des enfants1 - tellement traumatisés par ce drame qui s'est passé si près de chez eux - comme un hommage réparateur, vraisemblablement à tous nécessaire.