• Adélaïde à Berck-sur-mer ou la petite sirène rendue à la mer

    Par marie-christine gryson | 8 commentaires | 7 recommandés
    C'est le titre du conte créatif élaboré samedi avec des enfants1 - tellement traumatisés par ce drame qui s'est passé si près de chez eux - comme un hommage réparateur, vraisemblablement à tous nécessaire.
  • Droits de l'enfant au Conseil de l'Europe : un constat alarmant !

    Par marie-christine gryson | 7 commentaires | 4 recommandés
    A l'occasion de la journée des droits de l'enfant, il semble utile de rappeler les conséquences désastreuses d'Outreau sur la prise en compte de la parole des enfants telles qu'elles ont été présentées dans une communication au Conseil de l'Europe à Strasbourg en 2011 lors d'un colloque « Violence et droits de l'enfant en Europe, état des lieux » organisé par Regain et la chaire Unitwin (Gérard Lopez)Sommaire :I- Le traitement judiciaire et médiatique des enfants dans l'affaire d'Outreau comme révélateur de la fragilité voire de l'illusion des acquis en matière de droits de l'enfant en 2004.II- Constats accablants à propos de la régression des droits de l'enfant en 2011III- Propositions pour une évolution positive de la situation Introduction :On a coutume de dire que depuis Outreau on a régressé de 20 ans en matière de prise en compte de la parole des enfants, c'est vrai. Outreau est la clé de voûte de cette régression d'autant que le verdict judiciaire concernant les enfants n'a jamais été médiatisé et que ni le grand public ni les professionnels ne savent que 12 enfants ont été reconnus victimes de viols, agressions sexuelles, corruption de mineurs et proxénétisme et indemnisés – faiblement - comme tels.
  • Le bébé du coffre, le bébé de la baignoire et le tabou de l'inceste ( pour Frédéric Mitterand)

    Par marie-christine gryson | 30 commentaires | 6 recommandés
    Cet épouvantable fait divers d'un bébé de 18 mois sans existence déclarée retrouvé dans le coffre d'une voiture – une petite fille nue et très petite, dénutrie et déshydratée et très en retard au plan psychomoteur - m'a remis en mémoire le cas d'école d'une autre petite fille que j'appelais « l'enfant de la baignoire » lors des cours de victimologie que je donnais dans les années 2000. Son histoire peut être racontée car je suis levée de l'obligation de réserve qui oblige les expert à rester discret sur leur travail dans la mesure où les faits ont été jugés publiquement aux assises et par deux fois. Elle a un nom et un prénom mais sa filiation est problématique, nous l'appellerons Zoé. Elle a passé de longues journées des mois durant dans une baignoire avec sa mère comme si ce lieu de contenant utérin, à l'instar du coffre de la voiture, était une prothèse symbolique accueillant un petit être considéré non comme un bébé mais comme un fœtus, dont on ne doit s'occuper que de manière inconsciente.
  • Fabrice Burgaud, Christophe Rossignon, Bertrand Tavernier « Présumé coupable »

    Par marie-christine gryson | 12 commentaires | 4 recommandés
    Les conséquences désastreuses du film « Présumé coupable »C'est donc en évoquant le film de Vincent Garencq « Présumé coupable » lors de l'émission « C à vous » sur France 5 que Bertrand Tavernier a prononcé les mots qui lui valent d'être poursuivi par le Parquet et donc jugé en correctionnelle, non pour « incitation au crime » comme le souhaitait Me Maisonneuve, avocat de Fabrice Burgaud mais pour « Outrage à magistrat ». Ce grand réalisateur avait pourtant dit de Fabrice Burgaud que c'est un homme que l'on a envie d'exécuter... La peine de mort ainsi décrétée publiquement pour un représentant de la Justice qui - lorsque l'on veut bien s'intéresser de manière dépassionnée et objective à cette affaire - n'a fait que son devoir en sauvant une dizaine d'enfant de l'enfer des viols avec barbarie dont été reconnus victimes ! Il est vrai que ni cette vérité judiciaire des enfants et encore moins leur souffrance ne sont présentées dans ce film débordant de contre-vérités.Ce risque d'emportement lié au choc et cette attitude revancharde, j'avais déjà pu en faire état à Christophe Rossignon le producteur du film « Présumé coupable » - reconnu par la profession du fait des ses précédentes productions - avec qui j'ai eu un échange très intéressant en Juin dernier, j'y reviendrai plus loin.
  • La fessée à 500 euros : encore un adulte victime d'un enfant !

    Par marie-christine gryson | 8 commentaires | 7 recommandés
    Emballement médiatique sur une info au moment où les députés vont devoir se prononcer pour ou contre l'interdiction de la fessée comme l'ont fait le plus grand nombre des pays européens.
  • Affaire Loïc Sécher, affaire d'Outreau, où sont les vrais coupables ?

    Par marie-christine gryson | 5 commentaires | 3 recommandés
    A propos de l'acquittement de Loïc Sécher son avocat Eric Dupond-Moretti a dit au  Journal du soir sur France 3 le 1er Octobre «  On a identifié les vrais coupables ».Grande nouvelle !Pourquoi le journaliste n'a t'-il pas réagi à ce scoop !!! Qui sont -ils, comment les a t-on retrouvés ?Qui les a dénoncés ? La victime ? Un procès d'assises est il prévu ? Quand et où aura t-il lieu ?Pourquoi leur victime a t-elle dénoncé Loïc Sécher plutôt que ses vrais agresseurs, dans quel but, avait elle peur des vrais coupables ? Ce sont des questions fondamentales qui n'ont  été posées...De manière incroyablement choquante- aucun journaliste ne réagit non plus -des coupables sont déclarés comme tels, sans procès et sans jugement, par un avocat qui paradoxalement enrage contre l' absence en France de respect de la présomption d'innocence ! Il est clair que c'est systématiquement cet ogre des assises qui mène le débat lors des interviews et personne n'ose s'aventurer en dehors des sentiers du discours imposé . Est-ce de la fascination ? La crainte de ses colères épiques qui déstabilisent et discréditent son timide contradicteur ?Eric Dupond Moretti est-il devenu à lui tout seul un concept : celui de détenteur de LA Vérité ? Il « confusionne » de manière hypnotique le rationnel en introduisant dans sa définition la notion de doute dans une pirouette affective sur l'erreur judiciaire qui laisse pantois l'interlocuteur.
  • Le combat de Loïc Sécher et de Eric Dupond-Moretti, par respect du contradictoire : un autre son de cloche

    Par marie-christine gryson | 4 commentaires | 5 recommandés
  • Du Royal Baby au Conte créatif : l'euphorie thérapeutique.

    Par marie-christine gryson | 1 commentaire | 2 recommandés
    Comment ne pas évoquer l'intérêt de cette thérapie par le Conte créatif qui s'ancre dans l'espace du merveilleux et de l'enchantement alors que son bien fondé vient encore de nous être démontré par la réaction du monde entier, médiatiquement réjoui par l'annonce la naissance du royal baby.Cette arrivée du royal baby- it's a boy- provoque une authentique euphorie communicative qui fait davantage que fédérer le peuple britannique puisqu'elle a permis que soient teintées de bleu les chûtes du Nyagara, grandiose symbole de force et de vie s'il en est, reconnu au delà des Etats- Unis !L'année dernière, la magnificence de la cérémonie princière du mariage de Kate et William rayonnant de jeunesse et de beauté, avait déjà fait l'objet d'une réjouissance planétaire.Deux milliards et demi de téléspectateurs, près d'un tiers de la population mondiale devant son téléviseur! 
  • Nouveau procès d'un acquitté d'Outreau, après le colloque d' André Vallini qui réhabilite le sujet de la maltraitance !

    Par marie-christine gryson | 14 commentaires | 4 recommandés
    Coup de théâtre : le renvoi aux assises d'un acquitté : Daniel Legrand fils. Les 10 avocats des acquittés viendront le défendre.Cette nouvelle du renvoi aux assises d'un acquitté publiée par l'AFP ce mercredi 26 Juin est reprise par toutes les rédactions, ce qui ne fût pas le cas lorsque la question de la prescription du procès pour des faits reprochés alors qu'il était mineur, a été posée par courrier la semaine dernière par une victime, une association internationale de Défense des Enfants (l'ONG Innocence en Danger qui a subventionné le film de Serge Garde « Outreau l'autre vérité »1) soutenues un syndicat de magistrats.Notons que d'autres associations de Défense des enfants estimaient plus efficace d' attendre de laisser condamner la France au niveau européen pour ce non audiencement.http://www.lepoint.fr/societe/le-proces-oublie-de-l-affaire-outreau-19-06-2013-1682685_23.phpLa décision dépendait de la Garde des Sceaux, du Procureur Général mais aussi de la Première Présidente de la Cour d'Appel de Douai, Madame Dominique Lottin. Or il se trouve que cette magistrate, lors de la comparution de Fabrice Burgaud devant le Conseil Supérieur de la Magistrature en 2009, était Directrice des Affaires Judiciaires, et présentait à ce titre les réquisitionsde la Chancellerie. Jean Yves Montfort, Conseiller, ancien président du Tribunal de Versailles mais aussi l'avocat-magistrat qui assistait Fabrice Burgaud aux côtés de Maîtres Maisonneuve et Dupeux lui avait alors déclaré:« Cela relève de l'exploit sportif ou de l'œuvre d'art de venir ainsi en service commandé […] je vous souhaite d'être un jour du bon côté de la Justice! »  Mais une grosse ombre au tableau se profile déjà...
  • La plainte de Fabrice Burgaud pour démystifier Outreau.

    Par marie-christine gryson | 6 commentaires | 2 recommandés
    Fabrice Burgaud a raison de porter plainte contre Bertrand Tavernier pour incitation au crime. Cette actualité permettra sans doute de d'apporter une meilleure visibilité au film documentaire de Serge Garde, produit par Bernard de la Villadière « Outreau, l'autre vérité » actuellement sur les écrans, et qui est la 6ème étape de la démystification d'Outreau . http://blogs.mediapart.fr/blog/marie-christine-gryson/080112/le-film-outreau-lautre-verite-sixieme-etape-du-travail-sur-lhttp://blogs.mediapart.fr/blog/dominique-ferrieres/090213/le-film-outreau-lautre-verite-produit-par-bernard-de-la-villardiereCette actualité judiciaire éveillera peut-être une curiosité sur cette autre vérité qui n'est pas celle qui a été imposée, du fait d'une magistrale manipulation de l'opinion alimentée par une synergie d'intérêts plus ou moins volontaires et conscients, que le film dénonce et que je décrypte dans « Outreau la vérité abusée » publié en 2009, ouvrage qui s'avère être la première étape de la démystification.C'est aussi sur cette manipulation que revient la contre-enquête de l'ex journaliste Rédacteur en chef à l'AFP Jacques Thomet et qui est aujourd'hui largement relayée sur le web par un nombre d'internautes toujours plus grand comme une lame de fond qui est en marche pour ne plus s'arrêter.http://demystifier-outreau.nerim.net/reinformation.html