Blog suivi par 645 abonnés

Le blog de Philippe Marlière

  • Entretien avec Fernando Rosas (Bloc de gauche) : où va la gauche portugaise ?

    Par | 40 commentaires | 13 recommandés
    Le 4 octobre prochain, les Portugais éliront leurs députés. Le gouvernement de droite de Pedro Passos Coelho (PSD et CDS-PP), au pouvoir depuis 2011, est en passe d’être reconduit. Il devance aujourd’hui dans les sondages le PS qui, en charge entre 2009 et 2011, avait demandé en 2010 l’assistance financière de la Troïka.
  • Jeremy Corbyn secoue les certitudes de la social-démocratie et de la gauche radicale

    Par | 71 commentaires | 19 recommandés
    Quelle sera la portée de l’élection de Jeremy Corbyn à la tête d’un des plus grands partis sociaux-démocrates européens ? Nul ne sait dans quelle mesure le nouveau leader travailliste parviendra à mettre en œuvre son programme qui comporte deux axes principaux : d’une part, redonner la parole aux militants ; de l’autre, rompre avec les politiques de démantèlement de l’Etat social.
  • Et si le Front de gauche adoptait une stratégie gagnante ?

    Par | 199 commentaires | 24 recommandés
    Après les revers électoraux, les querelles d’égos de candidats dans la course à l’échalote de 2017 ou encore une opposition de choc au Parti socialiste aussi populaire que… le PS lui-même, pourquoi le Front de gauche n’adopterait-il pas une stratégie gagnante ?
  • « La victoire de Jeremy Corbyn serait un séisme politique »

    Par | 55 commentaires | 27 recommandés
    Contrairement à beaucoup de dirigeants réformistes européens acquis au néolibéralisme, Jeremy Corbyn est un authentique social-démocrate, dans la tradition de la 1e Internationale. Membre du Labour party depuis ses plus jeunes années, il n’a jamais été ni membre d’une organisation de la gauche radicale, ni trotskiste. Son élection à la tête du parti constituerait un séisme politique.
  • Alexis Tsipras éconduit vers le Grexit

    Par | 218 commentaires | 84 recommandés
    Seul François Hollande, entre deux sorties auto-congratulatoires, a vu dans la signature de "l’accord" entre Alexis Tsipras et l’Eurogroupe, un « événement historique » qui a permis de « sauvegarder l’indépendance » de la Grèce et lui éviter toute « humiliation ». Il est bien seul en effet à épouser cette ligne fantaisiste.
  • Météorique Varoufakis

    Par | 139 commentaires | 55 recommandés
    On se souviendra peut-être de Yanis Varoufakis comme le James Dean de la gauche européenne : un homme politique par accident qui aura brièvement illuminé le ciel obscur de la politique européenne.
  • Crise grecque : le poison français

    Par | 106 commentaires | 71 recommandés
    L’offensive des institutions financières contre le gouvernement grec est politiquement motivée. La « stratégie du choc » mise en œuvre ces derniers jours par la Banque centrale européenne (BCE) outrepasse largement le cadre de son mandat.
  • « Il y a eu très peu de moments républicains de gauche en France »

    Par | 37 commentaires | 25 recommandés
  • Parti socialiste : confirmation de la révolution néolibérale-conservatrice

    Par | 370 commentaires | 57 recommandés
    Les adhérents socialistes ont conforté les partisans de la révolution néolibérale-conservatrice mise en œuvre par François Hollande depuis 2012. Ils ont donné une large majorité (60%) à la motion A emmenée par Jean-Christophe Cambadélis, le secrétaire national sortant, et signée par Manuel Valls et Martine Aubry.
  • Élections au Royaume-Uni : la débâcle des travaillistes

    Par | 51 commentaires | 15 recommandés
    Comme en 1992. Lorsque le résultat du sondage sorti des urnes est apparu sur la BBC jeudi soir, les commentateurs ont évoqué une autre élection perdue contre toute attente par les travaillistes : celle de 1992. Cette comparaison historique est en fait peu pertinente. La défaite de Neil Kinnock était alors moins cuisante que la débâcle subie aujourd'hui par Ed Miliband.