Blog suivi par 92 abonnés

Ici et là-bas - le blog de Philippe Wannesson

Blogueur et militant
Moyenmoutier - Vosges
  • Urgence sanitaire : le gouvernement n’oublie pas l’expulsion des personnes étrangères

    Par | 1 recommandé
    Dans le texte du nouveau projet de loi sur l’urgence sanitaire s’est glissé un article 1bis AA qui prévoit une peine de 3 ans de prison et 10 ans d’interdiction de territoire pour les personnes étrangères en instance d’expulsion qui refuseraient de se soumettre à un test Covid. De l’urgence d’expulser.
  • En Macronie, serons-nous les flics de l’apartheid sanitaire ?

    Par | 4 commentaires | 5 recommandés
    Situation concrète, une sortie au bar ou au cinéma. Est-ce moi, vous, qui allons vérifier qui de notre groupe pourra entrer, ou est-ce que nous laisserons le vigile faire le tri ? Deviendrons-nous des auxiliaires de police vis-à-vis de nos proches et moins proches, saurons-nous trouver des réponses alliant sociabilité, solidarité et résistance ? Nous avons quinze jours pour nous orienter.
  • Les multinationales s'installent à l'ONU

    Par
    En juin 2019, l'ONU signait un « cadre de partenariat stratégique » avec le Forum Économique Mondial (Forum de Davos). En juin 2020, le secrétaire général de l’ONU propose de donner un rôle clé dans la définition de la « gouvernance » du numérique aux multinationales du secteur.
  • Macron sera-t-il le Draghi français?

    Par | 9 commentaires | 13 recommandés
    Tous deux sont banquiers, mais c’est plutôt la proximité entre l’arc politique qui soutient Mario Draghi, et celui qui s’est retrouvé dans la rue derrière les syndicats policiers pour dénoncer l’institution judiciaire et faire pression sur le Parlement, qui amènent à se poser la question – les circonstances, elles, étant différentes.
  • Europol, la Covid, le terrorisme et les "troubles publics"

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Deux documents de travail viennent préciser les préconisations de la Commission européenne de constituer des contingents militaires dédiés à des interventions de maintien de l’ordre en lien avec la pandémie de Covid-19. L’un porte sur le rôle d’Europol, l’autre sur « l’extrémisme violent ». Ils permettent de mieux comprendre l’approche répressive adoptée face à une possible agitation sociale.
  • La commission européenne, l’armée et le maintien de l’ordre

    Par
    Le document EEAS(2021) 324 de la Commission européenne traite des modalités de coordination des interventions des armées des États membres face à la pandémie de Covid-19. Un des points évoqués est la mobilisation de contingents militaires européens pour des missions de maintien de l’ordre, normalement dévolues à la police. Réflexions et interrogations.
  • L'Union européenne, l'armée et le coronavirus

    Par | 3 recommandés
    Quand il est question que l’armée se mêle des affaires civiles, il est bon de jeter un œil. C’est le cas d’un document de travail de la Commission européenne sur le rôle de l’armée par rapport à la pandémie de Covid-19. Document qui, si on a la patience de le lire jusqu’au bout, révèle une surprise.
  • Avec Frontex, on va pouvoir expulser les gosses

    Par | 3 commentaires | 11 recommandés
    Alors que les enquêtes pour violations des droits fondamentaux des personnes migrantes se multiplient à l’encontre de l’agence européenne Frontex, le Conseil européen prévoit de lui confier de nouvelles tâches. Parmi elles, l’expulsion des mineur.e.s non-accompagné.e.s – dans le strict respect des droits de l’enfant, bien entendu.
  • COVID : et si on imposait un passeport vaccinal aux États ?

    Par
    Réouverture des frontières et saison touristique obligent, on semble aller vers un passeport vaccinal obligatoire pour que les personnes puissent voyager. Pour limiter la circulation du virus, peut-être, pour rassurer, sans doute. Et si on renversait la logique, et si on imposait aux États des obligations de santé publique pour s’ouvrir au tourisme ?
  • Les marionnettistes du Guignol arrêté-e-s

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
    Suite à la plainte de syndicats de police, les marionnettistes du Guignol ont été arrêté-e-s ce matin à leur domicile par les agents du RAID. Ils et elles sont accusé-e-s d’incitation à la violence à l’encontre de personnes dépositaires de l’autorité publique et d’association de malfaiteur en vue d’une entreprise terroriste. Elles et ils sont actuellement placé-e-s en garde-à-vue.