Blog suivi par 56 abonnés

Le blog de Philippe Wannesson

Blogueur et militant
Fenneviller - 95 habitant-e-s - quelque part en Lorraine
  • Les ordonnances de la loi sur l'immigration et l'asile

    Par | 2 recommandés
    C’est une habitude macronienne que les projets de loi contiennent une habilitation à légiférer par ordonnance, comme si dans l’urgence le gouvernement n’avait pas le temps de finaliser ses projets de loi – ou comme si l’exécutif enlevait ainsi un bout de la compétence législative. Le projet de loi sur l’immigration et l’asile prévoit donc sa continuation par ordonnance.
  • Et la loi sur l'immigration et l'asile fut torchée

    Par
    En une semaine, deuxième lecture à l'Assemblée nationale et au Sénat, puis adoption définitive par l'Assemblée. Manière de conforter et protéger à la fois le ministre de l'intérieur fragilisé par l'affaire Benalla en votant vite un texte qui suscitait un rejet quasi unanime.
  • Sarost 5 bloqué en mer : appel à l'action

    Par | 2 recommandés
    Depuis deux semaines le Sarost 5 est bloqué en mer après avoir sauvé quarante exilé-e-s dans la zone de sauvetage maltaise, aucun pays n'acceptant de l'accueillir, ni surtout les personnes qu'il transporte. Watch the Med / Alarm Phone appelle à se mobiliser.
  • Projet de loi asile-immigration: théâtre et vide à l'Assemblée

    Par | 10 commentaires | 10 recommandés
    Le projet de loi sur l’asile et l’immigration a été adopté cette nuit à l’Assemblée nationale. 77 député-e-s présent-e-s, 500 absent-e-s. Un peu de théâtre a minima mercredi soir, puis le vide de l’hémicycle pour une journée consacrée aux amendements et pour le vote final tard dans la nuit.
  • Union européenne: vers le grand débarquement

    Par
    À force de faire tourner des navires en mer sans qu’aucun pays n’accepte d’accueillir les exilé-e-s qu’ils ont sauvé-e-s, la décision de l’Union européenne de créer des centres de tri aux frontières et à l’extérieur de l’UE apparaîtra comme la solution. La Commission européenne s’y emploie, avec le soutien du HCR et de l'OIM.
  • Après avoir sauvé des exilé-e-s, le Sarost 5 est bloqué en mer

    Par | 26 commentaires | 25 recommandés
    Loin de la place de la Contrescarpe, un bateau qui a sauvé 40 exilé-e-s en Méditerranée, refusé par la France après Malte et l'Italie, est bloqué depuis une semaine au large du port tunisien de Zarzis, aucun pays ne le laissant accoster.
  • Quatre libéré-e-s, un marcheur citoyen et solidaire toujours en risque d'expulsion

    Par
    Si quatre des marcheur-se-s enfermé-e-s en rétention ont été libéré-e-s par les juges, un autre risque toujours l'expulsion vers la Belgique et de là vers le Sénégal. En pleine affaire Benalla, un autre visage de la répression des mouvements sociaux.
  • Deux marcheurs citoyens et solidaires sont toujours en rétention

    Par | 2 recommandés
    À Calais, avant la fin de la Marche citoyenne et solidaire de Vintimille à Londres, des marcheuses et marcheurs membres du Collectif des sans-papiers de Paris sont arrêté-e-s. La plupart reçoivent des OQTF, cinq sont placé-e-s en rétention. Trois ont été libéré-e-s par les tribunaux, mais deux sont toujours en rétention et risquent l'expulsion. Appel à soutien, manifestations et pétition.
  • Des deux faces de Calais et des liens avec d'autres périphéries

    Par
    Un visage de Calais en pleine lumière médiatique, liée à la situation situation migratoire, et une autre que les crises qui se succèdent depuis les années 1970 relie à d’autres territoires périphérisés où s’ancre l’extrême-droite. Le repli est-il le seul avenir possible de ces territoires, et n’est-ce pas un sujet de première importance sur lequel nous pencher ?
  • Marcheuses et marcheurs en risque d'expulsion, besoin de mobilisation

    Par
    Les cinq participant-e-s à la Marche solidaire et citoyenne qui avaient été arrêté-e-s puis mis-es en rétention dimanche dernier à Calais risquent toujours d'être expulsé-e-s. La préfecture a fait appel de la décision du juge de libérer deux de ces personnes, le préfet et probablement le ministre de l'intérieur ont donc choisi l'acharnement. La Coordination des sans-papiers appelle à se mobiliser.