Voir tous
  • « Tebboune a les coudées franches »

    Par
    Le scrutin du 12 juin a conforté les forces politiques conservatrices, associées à la gestion de l’Etat depuis plus de vingt ans. Le nouveau Parlement reste fermé aux forces du renouveau politique. Jil Jadid le parti de Sofiane Djilali qui a tenté l’aventure, n’aura qu’un siège.
  • Algérie. Peut-on juger les actions inconstitutionnelles des services secrets ?

    Par
    A l’annonce d’un procès de révision au tribunal militaire de Blida, la question se pose: Le Canal historique du DRS personnifié par les généraux Toufik et Tartag, a-t-il oui ou non voulu déclencher, dans le secret, une « période de transition » sous sa conduite ?
  • Qui inspire l’Armée algérienne, les Emirats arabes ou la Russie ?

    Par
    « Partenaire principal du cœur de l’industrie militaire algérienne », les Emirats exercent une influence considérable,suscitant même « des trahisons sidérantes ». C’est la thèse défendue sur RadioM par l’universitaire médiatique Ali Bensaad.
  • ALGERIE. L'anti-islamisme est-il de gauche?

    Par
    Il y a six ans, la tribune ci-après analysait la réactivation des clivages islamistes-laïcs, dans lesquels était sollicitée la gauche progressiste. Après une longue mis en veille, on observe depuis quelques semaines une brusque réactivation déclenchée ... place de la République à Paris. Je remets en ligne l'article de 2013, le mode opératoire restant similaire.
  • Algérie. Le hirak est incontrôlable

    Par
    "Il ne faut pas rentrer dans des logiques que les puissants maîtrisent de toute façon. La fabrique de leaders, ils maîtrisent, la fabrique de partis politiques, ils maîtrisent, le contrôle de groupes, ils maîtrisent. Par contre, le contrôle d’un peuple entier qui est dans la rue, ça ils ne savent pas faire. Personne ne l’a fait parce que ça n’existe pas".