Voir tous
  • À propos de Poutine et de l'Ukraine

    Par
    Les « démocrates » aiment bien ce nom de totalitarisme. Ce mot, c'est le grand repoussoir. Et ce repoussoir les autorise à déclarer, en toute impunité, que les puissances démocratiques occidentales sont l'horizon indépassable de notre monde contemporain. Cette fiction des deux mondes est très importante. Elle opère un glissement, un remodelage pour, in fine, couvrir le réel, il y a un seul monde, celui du capitalisme mondialisé dont la Russie fait partie.
  • Cécile Winter, l'odyssée de la passion du communisme

    Par
    La politique communiste comme urgence et possible, cet art de l'audace et de la mesure quand le peuple se parle à lui-même.
  • Le fascisme qui vient : la figure du militant

    Par
    La politique, c'est la réunion, le lieu où les gens du peuple se parlent à eux-mêmes, sans recettes préétablies et choisissent de présenter leurs propositions, les traduisent en mots d'ordre. C'est la seule façon pour le peuple de se servir lui-même et construire sa politique. Le militant, c'est l'artisan de ce travail minutieux.
  • De quoi la campagne contre l'«islamo-gauchisme» est-elle le nom?

    Par
    La campagne idéologique réactionnaire lancée par le gouvernement a le mérite de poser clairement les lignes de démarcation : un fascisme rampant qui organise la chasse à courre contre les intellectuels idéologiques de l'égalité, de l'internationalisme et de l'émancipation. Annihiler les « islamogauchistes » c'est vouloir supprimer la subversion de la pensée engagée.