Blog suivi par 42 abonnés

Billets 2011-2014

Terra Nova est une fondation progressiste indépendante ayant pour but de produire et diffuser des solutions politiques innovantes en France et en Europe.
  • La crise du lait

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    La chute que connaissent les cours du lait (29 % en glissement annuel pour 2009) est en partie due à une baisse de la consommation et des exportations. Mais elle est aussi liée à la décision de mettre un terme à la pratique de la recommandation nationale sur le prix du lait émise par le CNIEL. Enfin, cette crise s'inscrit dans contexte tendant vers une dérégulation de la production laitière en Europe.
  • Quelle ambition pour l’Europe sociale ?

    Par | 4 commentaires | 4 recommandés
    Grandes absentes de la précédente législature, les politiques sociales sont un des enjeux fondamentaux des élections européennes.
  • Pourquoi il faut s'intéresser aux européennes

    Par | 9 commentaires | 7 recommandés
    C'est le buzz médiatique de cette campagne : « Les élections européennes n'intéressent personne ». Réalité ou prophétie auto-réalisatrice, près de 50% des Français envisagent de s'abstenir.
  • Faut-il encore faire l'Europe politique ?

    Par | 2 commentaires | 5 recommandés
    Terra Nova organise jeudi 21 mai, à 19h30 à la Bellevilloise (Paris-20e) un débat entre Daniel Cohn-Bendit et Pierre Moscovici, qui prendra pour point de départ la note suivante. Les progressistes ont, historiquement, épousé la cause de l'Europe politique. Mais la crise européenne actuelle marque justement l'échec de la transition vers l'Europe politique. Faut-il, dans ses conditions, persévérer ? Oui : il existe une identité, un modèle européens qui justifient des institutions politiques pour les porter. Mais pour y parvenir les modalités de la construction européenne doivent changer radicalement.
  • Interdire Dieudonné : l'erreur de l'Elysée

    Par | 1 commentaire | 6 recommandés
    Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée, a annoncé que le gouvernement recherchait les moyens d'interdire les listes « anti-sionistes » qui seraient déposées en vue de l'élection des représentants français au Parlement européen, et en particulier celle que devrait conduire Dieudonné.
  • La fusion Caisses d'Epargne - Banques Populaires, une occasion à ne pas manquer

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
    La projet de loi portant rapprochement des Caisses d'Epargne et des Banques Populaires sera examiné le 18 mai par l'Assemblée nationale. Ce rapprochement, qui donnera naissance au deuxième groupe bancaire français, intervient alors que la crise a démontré la pertinence du modèle coopératif dans les activités financières.
  • Les 100 jours de Michelle Obama ou l’émergence d’un nouveau féminisme

    Par | 4 recommandés
    Michelle Obama, première dame des Etats-Unis, est passée de l'icône féministe à une mère aimante et généreuse en l'espace de quelque mois. Faut-il y voir une régression, une renonciation de l'émancipation des femmes politiques ? Au contraire, selon Yolande Cohen, historienne de l'Université de Québec à Montréal, cette évolution marque l'avènement d'un nouveau féminisme, compassionnel, axé sur une éthique universelle du soin aux autres, de la reconnaissance et du partage.
  • La fin de l’Obamania en politique étrangère

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    Qu'annoncent les 100 premiers jours de la présidence de Barack Obama? Après les huit années de Georges Bush à la maison blanche, le changement promis par le candidat démocrate pendant la campagne présidentielle s'imposait.
  • Durban II : sortir de l’impasse

    Par | 5 commentaires | 3 recommandés
    La conférence de Durban II s'achève, après quatre jours de polémiques et l'adoption le 21 avril d'une déclaration finale acceptable, sans avancées notoires.
  • Nomination du président de Radio France : une liberté fondamentale en régression

    Par | 4 commentaires | 3 recommandés
    Nicolas Sarkozy a décidé de ne pas renouveler le président de Radio France, Jean-Paul Cluzel, et de nommer à sa place Jean-Luc Hees. Pour David Merlin, cette nomination est une illustration du risque de régression démocratique que porte en germe la nouvelle procédure de nomination des présidents de l’audiovisuel public : la tentation de contrôle éditorial de l'Etat, voire du seul Président de la République, sur les médias.