Blog suivi par 46 abonnés

AUTAN EN EMPORTE LE VENT

À propos du blog
Je ne suis qu'un rêveur...
  • L’EMPREINTE DE LA VÉNUSTÉ

    Par | 16 commentaires | 6 recommandés
    En vertu de la Création, et, plus encore, de l'Incarnation, l’Art, sous quelque forme qu’il puisse emprunter et sous laquelle s’impulse sa puissante métamorphose, s’inscrit en lettres d’Or dans la sacralité, avec cette majuscule, signe premier de l’alphabet.
  • ET LES NOMINÉS SONT...

    Par | 27 commentaires | 10 recommandés
    Juste quelques mots clés, empruntés ça et là, au hasard de billets sélectionnés, chapelets de passeports, précieux sésames pour déverrouiller les portes du Graal, de quoi flouer la tyrannie de la sélection, reflet de ce perfectible miroir aux alouettes. Accrochez-vous, c’est parti ! Algorithmes, au boulot !
  • JOUR SOMBRE

    Par | 24 commentaires | 8 recommandés
    A Samuel Paty, et à celles et ceux qui défendent corps et âme cette belle et noble idée de Liberté d'expression. A tous ces Charlie, anonymes.
  • L’élégance de l'instant

    Par | 33 commentaires | 9 recommandés
    Ici ou ailleurs, les hommes et les cieux ont bien fière allure. A force de s’imprégner et de s’intégrer dans le paysage et ses alentours, il avait fini par disparaitre, se fondant et se confondant avec les nuances du décor ambiant, mis en lumière dans la concordance des temps. Tout en retenue, avec l’élégance de la transparence et la simplicité de ceux qui se contentent de si peu.
  • OCTOBRE ROSE

    Par | 80 commentaires | 13 recommandés
    Un mois d'évènements au cœur de grands défis. Juste quelques mots pour le dire...
  • COMME ON NOUS PARLE

    Par | 74 commentaires | 16 recommandés
    Goebbels et Big Brother l’avaient compris, rapporte Jean-Paul Fitoussi dans l’introduction de son essai Comme on nous parle dont le projet est d’expliquer l’emprise de la novlangue sur nos sociétés : il suffit d’appauvrir le langage pour faire converger les pensées.
  • ESPRIT D'AUTAN

    Par | 30 commentaires | 11 recommandés
    Un petit aperçu de mon jardin secret, en toute intimité...
  • LENE MARIE, QUELQUES PAS VERS L’INFINI

    Par | 22 commentaires | 6 recommandés
    Le spectre d'un monde parfait se dessine, qui menace les êtres dans la singularité de leurs émotions et de leurs comportements. Tragique face à face avec la maladie.
  • SYMPHONIE DES PERSÉIDES

    Par | 58 commentaires | 10 recommandés
    Au creux de l’oreille, du bout de ses lèvres inconscientes, quelqu’un lui avait murmuré que « la Terre est bleue comme une orange »...
  • ÉPILOGUE

    Par | 130 commentaires | 13 recommandés
    Les pointillés……. jusqu’à l’infini, sans mot, sans histoire, sans fin.