VpourVendredi

Ingénieur

Son blog
2 abonnés Le blog de VpourVendredi
Voir tous
  • Moi les (…)·e·s, je ne les déteste pas

    Par
    A la différence d’un·e autre, qui n’a pas hésité à nommer son ouvrage ‘Moi, les hommes, je les déteste’. Merci, nous pas. Mais détaillons quand même un chouïa.
  • Harry Potter travaille chez EDF (et autres fabliaux amusants)

    Par
    Il était une fois, dans un pays lointain, un jeune (ahem) garçon, qui reçut une lettre. Une lettre du Ministère. Cette lettre était signée d’un certain Nicolbus Sarkezore, et l’informait de son admission à l’école de Magie de Flamanville. Elle commençait par ces mots…
  • La fin de l’ordre Westphalien

    Par
    CETA, TAFTA, ASEAN, ALENA, MERCOSUR... Un ensemble de sigles sans signification claire, sans visage, sans âme... Et sans odeur, comme l'argent. Ces entités sont sous les feux de la rampe (une fois n'est pas coutume), et soulèvent une armée de technocrates cravatés (pour les défendre) et de zadiste barbus (pour les attaquer). EH bien on ne va pas en parler...
  • ‘Destins’ serait-il un jeu à somme nulle ?

    Par
    Qu’est-ce qu’un jeu à somme nulle, pour commencer ? Et qu’est-ce que ‘Destins’ ? Que les plus jeunes (et les plus âgés me pardonnent cette référence, mais ‘Destins’, c’est le jeu de la vie, celui où vous pouviez, sur un plateau de jeu, être millionnaire, ruiné, ou PDG.
  • Tintin en Amérique (divisée), seconde : Made in USA

    Par
    Dans le Diplo, estimable journal s'il en est, un article il y a quelques jours dénonçait 'L'impasse des politiques identitaires'. Ledit article relevait un glissement significatif d'une rhétorique sociale, héritée du communisme, vers une rhétorique identitaire, plutôt issue celle-ci du monde capitaliste. Evidemment, on ne répondra ni par oui, ni pas non à cette question.