Blog suivi par 2 abonnés

Le blog de VpourVendredi

  • Comme un baron en sa baronnie (partie 2)

    Par
    Suite du propos de la semaine dernière, ou pourquoi, comment (et ou, et quand, etc...) on peut habilement s'inspirer d'une autre bien belle époque de l'histoire de l'humanité pour comprendre (un peu) ce qui nous arrive aujourd'hui, ou pas...
  • Comme un baron en sa baronnie (partie 1)

    Par
    La Révolution Industrielle... Ses fumées noires, ses odeurs de charbon et de sueur, son vacarme triomphant sur fond d'Aïda, de Verdi. Il y eut Dickens en Angleterre, Zola en France, Twain aux Etats-Unis, et bien d'autres encore ailleurs. Mais la Terre (du moins sa partie occupée par des Occidentaux, la seule réellement comptabilisée à l'époque), n'était pas peuplée que d'ouvriers
  • Des directeurs et des présidents

    Par | 1 commentaire
    La démocratie, c’est le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple, disait ce brave Abraham Lincoln qu’on ne pouvait soupçonner de blague intempestive. Car effectivement, cela fait quelques décennies maintenant que l’Occident vit sous le pire régime à l’exception de tous les autres (Winston Churchill, plus de tabac et d’alcool, en un mot, plus d’humour).
  • De quoi (ou plutôt de qui) Trump n’est-il pas le nom ?

    Par
    On a beaucoup comparé Donald Trump. Pas capillairement, il est assez inédit de ce point de vue-là, mais politiquement. Ou plutôt non, on a beaucoup cherché à le comparer, mais surtout, on l’a beaucoup utilisé comme point de comparaison.
  • La novlangue, ou pourquoi il faudrait pendre ceux qui l’emploient

    Par
    Un billet de blog que j’avais envie d’écrire depuis fort longtemps, et d’on l’occasion me fût fournie par un collègue (événement suffisamment rare pour être souligné).
  • Des comprimés de sucre pour les diabétiques …

    Par
    Il est de bon ton, aujourd’hui, de critiquer l’absence de diversité des instances dirigeantes. Et ce dans une large variété de domaines. Les conseils d’administration sont trop masculins, les jurys de festivals de cinéma trop blanc, les écrivains trop parisiens…
  • Le mythe du marché parfait

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    Le marché parfait, la concurrence libre et non faussée … Notion changeante, située quelque part entre un idéal quasi mystique (pour nos amis libertariens, salut à eux), une jungle primordiale consacrant irrémédiablement la loi du plus fort (pour nos amis communistes, salut à eux), et une expérience de pensée inaccessible (une sorte de chat de Schrödinger en version capitaliste) pour les réalistes.
  • Des fins, des moyens, de l’armée de colonels et des sociétés de service

    Par
    Bon, et bien, voilà un sacré pot-pourri de sujets, pour lesquels le lien n’apparait pas nécessairement de prime abord. Mais (évidemment) l’objectif de ce papier sera d’expliquer la corrélation, au moins telle que je la vois.
  • De la simplification des dénominateurs

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    Désolé pour ce titre, pour le moins énigmatique, mais qui présente au moins l’insigne avantage de réduire significativement les nombre de lecteurs de ce billet (ça écartera au moins tout ceux qui pensent qu’on parlera de maths), et donc, mathématiquement (sans mauvais jeu de mots) le nombre de mécontents.
  • Des indicateurs, et de ce qu’ils indiquent (dans l’énergie)

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Comment résumer en un élément simple à concevoir, comprendre et partager une situation diversifiée, complexe et protéiforme (et, tant qu’à faire, pour coller au titre, la situation énergétique, au hasard). Question ô combien complexe qui a mobilisé pendant des décennies des chercheurs issus des domaines scientifiques et humain les plus divers.