Ses éditions
1 / 3
Voir tous
  • Pourquoi Aragon

    Par
    En lisant "La Semaine sainte", roman tout à la fois classique et formellement inventif, on peut mesurer la fidélité d'Aragon envers tous ceux qu'il a été, du révolté surréaliste au faux apparatchik du Comité central du PCF. La référence à Werther illustre les métamorphoses qui font son unité.
  • Pour Rastignac mais contre Macron et sa cour médiatique.

    Par
    Il est de coutume dans les médias mainstream de comparer le Président de la République Emmanuel Macron au célèbre héros de Balzac, Eugène de Rastignac, dont on lit la formation dans "Le Père Goriot". Pourtant, cette comparaison est hautement discutable.
  • Je ne veux pas devenir barbare

    Par
    Je relaye ce texte d'une amie qui a la vertu de rompre avec un consensus et une acceptation sans broncher de la déshumanisation en cours. Depuis des années, le traitement des vieux dans les maisons de retraite ou les Ehpad est un révélateur de la violence libérale-étatique. La question des conditions de leur mort en temps d'épidémie ne peut être repoussée d'un revers de main.
  • Épouvantable situation consécutive à l’épidémie.

    Par
    Macron se présente en chef de guerre face au Covid alors que l'Etat laisse mourir de nombreux malades atteints d'autres pathologies. Scandale parmi d'autres.
  • "La France unie", une injonction pétainiste.

    Par
    Pour masquer sa propre responsabilité politique ainsi que celle de ses prédecesseurs (Sarkozy puis Hollande, au moins) et faire diversion, Macron relance le slogan de la campagne présidentielle de 1988 de Mitterrand. Ce slogan est aussi vénéneux que réactionnaire, pétainiste même.
Voir tous
  • Édition Mille communismes

    Contre l'Occident, un tract surréaliste.

    Par
    Nicolas Sarkozy déplore la disparition de l'Occident après avoir soutenu Orban il y a quelques semaines. Cette antienne, de plus en plus consensuelle, en dit long sur la vague de nuit réactionnaire et potentiellement criminelle qui s'abat sur le Vieux continent. Il y eut, pourtant, loin de ces oiseaux de mauvais augure, une autre tradition qu'il serait bon de remettre au goût du jour.
  • Édition Mille communismes

    Du camarade Simon Assoun de l'UJFP à propos des élections en Israël.

    Par
    La politique israélienne est coloniale avant d’être de gauche ou de droite.
  • Édition Mille communismes

    Le lepénisme d'État d'Emmanuel Macron.

    Par
    Dans sa haine des plus pauvres, le président Macron réouvre le placard mité de l'identité nationale pour sauver ses amis ploutocrates en s'en prenant au prétendu "problème de l'immigration". Le néolibéralisme se souciant comme d'une guigne de l'égalité et de la justice, il s'enlise dans le racisme d'État. À ce propos, une déclaration salutaire du PIR.
  • Édition Mille communismes

    Avec les «Rosa Parks», contre le racisme d'État

    Par
    Le philosophe Étienne Balibar se joint par un texte à l'initiative antiraciste politique du Collectif «Rosa Parks». Il a envoyé un texte à Libé que nous reproduisons ici. Les 30 novembre et 1er décembre 2018, c'est important ! Voici pourquoi.
  • Édition Mille communismes

    Fraternité avec les réfugiés !

    Par
    Nous sommes évidemment avec celles et ceux qui militent pour l'accueil des réfugiés contre les égoïstes qui, de Macron à Le Pen, n'ont aucun scrupule à les les laisser périr en mer. Néanmoins, "accueil" ne va pas. Nous n'accueillons pas les réfugiés, pas plus que nous leur faisons l'aumône. Nous faisons respecter le droit à l'existence de la Révolution française. Ces gens sont nos frères.