Blog suivi par 133 abonnés

Le blog de Alexis DAYON

Professeur de philosophie
Marmande
  • Toi qui m'appelles islamo-gauchiste, laisse-moi te dire pourquoi le lâche, c'est toi

    Par | 562 commentaires | 644 recommandés
    Depuis quelques jours, tu as donné le ton. Un collègue a été atrocement assassiné (comme lui, j'enseigne l'EMC, et Vendredi je me suis vu à sa place). Toi, il n'a pas fallu une heure pour que tu sois sur tous les réseaux, toutes les ondes, à scander : toi, tu es brave ! Toi, tu nommes l'ennemi ! Moi, tu m'as tamponné un railleur "padamalgam", et depuis, je suis le lâche. Mais le lâche, c'est toi.
  • Gilets Jaunes : mépris d’une certaine gauche trop soucieuse de rester propre sur elle

    Par | 2 commentaires | 8 recommandés
    Une vertu indéniable du mouvement est qu’il m’aura permis de distinguer clairement mes amis entre ceux qui sont des révolutionnaires conséquents et ceux pour qui la révolution est un poster noir et rouge qu’on agrafe au mur pour se donner du style et une conscience.
  • Les scandaleux conseils de classe de Terminale sous Parcoursup

    Par | 10 commentaires | 18 recommandés
    Il y a un an, je partageais sur Facebook ma consternation à l'issue d'un conseil de classe de deuxième trimestre, que les "fiches avenir" de Parcoursup transformaient en concours de jugements managériaux à l'emporte-pièce. Et semble-t-il, le spectacle que je décrivais avait ému du monde. Un an a passé, les conseils de classe de deuxième trimestre ont eu lieu à nouveau. Ma consternation empire.
  • François BÉGAUDEAU - La bourgeoisie, le capital & la liberté

    Par | 4 commentaires | 8 recommandés
    François BÉGAUDEAU - La bourgeoisie, le capital & la liberté © Alexis Dayon
    Passages choisis de la tournée des plateaux effectuée par François Bégaudeau pour la promotion de son essai "Histoire de ta bêtise" : des entretiens passionnants où il est question de la bêtise bourgeoise, du capitalisme contemporain qui façonne nos corps et nos pensées, de novlangue, du vote qui dépolitise, de Gilets Jaunes, de marxisme, d'anarchisme ou encore de reconquête individuelle du temps.
  • Pourquoi il est politique qu'on entende autant dire "déceptif" au lieu de "décevant"

    Par | 2 commentaires | 13 recommandés
    "Déceptif" plutôt que "décevant", "participer de" plutôt que "participer à", "amoral" plutôt que "immoral"... ce qu'il y a d'irritant dans ces fautes d'usage, ce n'est pas tant le sens des mots sacrifié à de petites modes, que le fait que ces fautes procèdent d'une volonté délibérée d'alambiquer inutilement le langage pour impressionner – ce qui est avant tout une expression symbolique du pouvoir.