Blog suivi par 27 abonnés

Le blog des membres d'ATD Quart Monde

À propos du blog
Ce blog est un espace d'expression pour des membres du Mouvement ATD (Agir Tous pour la Dignité) Quart Monde.
  • Les quatre conséquences des préjugés sur les personnes en précarité

    Par | 2 recommandés
    Le 4 avril à la Mairie de Paris, un "rendez-vous citoyen" est proposé sur le thème "Osons confronter nos idées reçues sur les pauvres et la pauvreté". Les discours sur les chômeurs et les personnes en précarité, d'apparence souvent anodine, ont des conséquences d'autant plus importantes sur les personnes et sur la société qu'elles sont invisibles et ne font pas descendre les gens dans la rue.
  • Pauvreté : avec l'art, rester debout

    Par | 1 recommandé
    La peinture, l'écriture, l'art ont une puissance magique, celle de créer des liens entre des êtres, une compréhension de soi et du monde, même au plus profond de la détresse. "L'écriture, c'est quelque chose sur lequel je peux m'agripper pour ne pas redescendre dans le néant."
  • Traitons de la même façon "premiers de cordée" et chômeurs, si nous voulons avancer

    Par
    Aux chercheurs d'emploi, on fixe des objectifs, des règles et des sanctions ; aux entrepreneurs, on accorde une confiance sans conditions. Deux poids, deux mesures. En même temps, le président Macron appelle les Français à faire des "miracles de solidarité, d'engagement et d'enthousiasme". D'accord, mais commençons par traiter tout le monde de la même façon.
  • Passer du RSA à un emploi, est-ce perdre des revenus ?

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    On le croirait, à entendre la communication autour du "Pack sortie RSA" lancé en Essonne ce mois-ci, dont le message principal est "beaucoup de bénéficiaires du RSA refusent de quitter les avantages dont ils bénéficient et donc refusent des offres d'emploi". Une communication qui passe sous silence le vrai obstacle à la reprise d'activité : l'absence d'emplois décents en nombre suffisant.
  • Écrire pour reconstruire

    Par | 4 commentaires | 4 recommandés
    Dans les grandes catastrophes comme dans l'engagement quotidien, écrire peut aider à garder trace, à comprendre, faire comprendre et à reconstruire l'humain.
  • Seule la violence pourra t-elle réduire la pauvreté ?

    Par | 3 commentaires | 5 recommandés
    Quand un pouvoir reste sourd face à une détresse qu'il connaît, quand il ne soutient pas ou, pire, démolit des initiatives menées pour la combattre, il est coupable de non-assistance à personne en danger. Saura t-on sortir de cette "violence institutionnelle" qui enferme des millions de personnes dans la dépendance et l'exclusion ?
  • Ce sont les oubliés de la République qui la reconstruisent

    Par | 4 commentaires | 5 recommandés
    Ces oubliés de la République, ce sont ces 5 millions de personnes situées sous le seuil de pauvreté qui, malgré leurs efforts quotidiens, ne s'en sortent guère, auxquels on pourrait ajouter quelques millions d'autres. Ce sont eux qui bousculent l'ordre établi et contribuent à des changements de société.
  • Pauvreté : une histoire de peur et de confiance

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    Peur de perdre son emploi, inquiétude pour l'avenir, peur de l'autre... nos raisons d'angoisser sont nombreuses. La précarité et la pauvreté renforcent ces peurs qui rendent docile et empêchent de réfléchir. En revanche, la confiance libère l'esprit, permet de se dire les choses, donne des ailes. Remplacer l'exclusion et la peur par la confiance, voilà le défi de la lutte contre la pauvreté.
  • Pauvreté : au secours le cinéma !

    Par | 11 commentaires | 8 recommandés
    Faire reculer la pauvreté passe par un changement du regard que nous portons sur les personnes aux prises avec la précarité et l'exclusion. Le cinéma, l'émotion, le rire, l'imaginaire sont de puissants outils pour cela. Or le cinéma - comme la société - méconnaît et ignore largement ce que ces personnes vivent.
  • La pauvreté, c'est une vie plus chère et plus compliquée

    Par | 6 commentaires | 14 recommandés
    En août, une militante d'ATD Quart Monde m'expliquait de sa voix calme : "Je passe des jours et des jours à calculer comment je peux m'en sortir avec le RSA." Depuis des années, les familles aux plus faibles ressources voient la part de leur budget consacrée aux dépenses contraintes progresser plus rapidement que pour les classes plus aisées.