Blog suivi par 108 abonnés

Histoire, Ecole et Cie

"Au lieu de se surveiller, l'éducateur surveille les enfants et c'est leurs fautes qu'il enregistre et non les siennes." (J. Korczak)
  • "Frappes" guerrières en Syrie : les candidats à la présidentielle également "frappés"

    Par | 13 commentaires
    Bombardements, contre-bombardements, attentats, condamnations, contre-condamnations: au Proche-Orient et en Europe, une spirale de violence sans fin qui met en évidence, une nouvelle fois, l’incompétence des dirigeants politiques - et de ceux qui, en France, aspirent à le devenir – lorsqu’il s’agit de travailler à la paix du monde. Car le monde, manifestement, est un échelon qui leur échappe.
  • Pour les candidats à la présidentielle : le vieux rêve d'une jeunesse encasernée

    Par | 2 recommandés
    Le Pen, Dupont-Aignan, Macron et surtout Mélenchon : sur le rétablissement du service militaire, les candidats à la présidentielle font preuve d'une imagination débridée. Une obsession qui en dit long sur l'idée que ce petit monde se fait de la solidarité et du civisme.
  • Sortir de l'Europe ? Bienvenue dans les années 40

    Par | 4 commentaires | 3 recommandés
    Au fil des jours, des semaines, la dénonciation de l’Europe dans la campagne électorale tourne à l’obsession, à l’idée fixe, quelque chose de quasi pathologique. En arrière-plan, l'incapacité des politiques à remettre en cause le primat de la nation, à renouveler leurs représentations mentales.
  • Une déconstruction du discours identitaire : "Le mythe national" de Suzanne Citron

    Par | 26 commentaires | 23 recommandés
    En publiant en 1987 son "Mythe national", Suzanne Citron avait 30 ans d'avance. Ce livre, tellement prémonitoire, fait aujourd'hui l'objet d'une nouvelle édition, antidote bien venu en ce moment de crispation identitaire.
  • Une éducation trop nationale

    Par | 1 commentaire
    Le FN peut-il réussir une percée électorale dans le monde de l’enseignement ? Dans une période électorale où les pires hypothèses ne sont plus exclues, il est de fait que son programme éducatif, sur un certain nombre de points, distille plutôt comme un air de déjà vu, déjà entendu : l'histoire nationale n'est malheureusement pas l'apanage de l'extrême-droite.
  • A l'école, une éducation civique au service d'une république corrompue

    Par | 2 commentaires | 5 recommandés
    Des politiciens convaincus de malhonnêteté, d’enrichissement personnel et/ou familial, de tricherie, des élections vidées de leur sens, une démocratie confisquée : la complaisance des Français et des médias dominants pour leur classe dirigeante est plutôt le signe d’un conditionnement malsain, à laquelle une longue tradition d’éducation civique scolaire n'est sans doute pas étrangère.
  • Un enseignant suspendu : la laïcité comme principe d'obéissance

    Par | 3 commentaires | 4 recommandés
    Dans l'Indre, suite à une dénonciation anonyme, un professeur des écoles est suspendu « pour atteinte au principe de laïcité ». Une pantalonnade ? Peut-être mais pas seulement...
  • Erasmus : pour dépasser les identités collectives

    Par | 1 commentaire
    En 30 ans, Erasmus a permis à 3 millions d’étudiants de se former en voyageant à travers toute l’Europe. Et si le voyage devenait une étape obligée de toute scolarité ?
  • «Espérance banlieues»: mais où sont passés les élèves?

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    Une poignée d’élèves, des établissements microscopiques mais une présence envahissante dans les médias : il est incontestable qu’en cette période électorale la Fondation Espérance banlieues donne des idées à certains candidats. Mais ce ne sont ni les meilleurs candidats ni les meilleures idées.
  • Fillon promeut l'éducation morale et civique... pour les élèves uniquement

    Par | 19 commentaires | 12 recommandés
    Valeurs collectives, mérite, effort, respect des autres, valeurs morales etc : ces grands principes tirés du projet éducatif de Fillon pour la présidentielle prennent aujourd’hui une signification singulière, alors que leur promoteur se trouve empêtré dans une affaire qui ne met guère en valeur son sens de la morale ni son respect des autres.