Blog suivi par 151 abonnés

Histoire, Ecole et Cie

"Au lieu de se surveiller, l'éducateur surveille les enfants et c'est leurs fautes qu'il enregistre et non les siennes." (J. Korczak)
  • "Les enfants pour la paix" ? Une opération commerciale à la gloire de la guerre

    Par | 2 recommandés
    Dans le cadre du centenaire de l’armistice de 1918, les élèves de CM2 sont invités à participer à un concours, « Les enfants pour la paix ». En réalité, comme c’est souvent le cas avec les commémorations scolaires, la paix sert ici surtout de prétexte à glorifier la guerre.
  • Service national universel : la ministre des armées me répond... mais vise à côté.

    Par | 5 commentaires | 6 recommandés
    Consultation sur le SNU : en réalité, un débat interdit. La ministre des armées en est réduite à faire la chasse à ses contradicteurs sur les réseaux sociaux. Avec un argumentaire bien maigre.
  • Service national universel : surveiller et soumettre

    Par | 9 commentaires | 12 recommandés
    Dans quelques mois, à partir de 2019, tous les jeunes âgés de 15-16 à 18 ans, seront soumis, avec le SNU, à une période d’internement obligatoire. En dépit des dénégations officielles, c'est bien d'un service fortement militarisé qu'il s'agit, visant cette fois-ci de très jeunes élèves. Mais au service de quoi, au juste ?
  • Pour financer le service national, 1800 postes supprimés dans l'Education

    Par | 2 commentaires | 8 recommandés
    On s’y attendait bien un peu mais pas aussi rapidement. Comment financer le coût exorbitant (2 à 3 milliards d’euros par an) du SNU (service national universel) étant entendu que sa charge n’en serait pas assurée par le ministère des Armées ? La réponse est venue aujourd’hui avec la suppression de 1800 postes à l'Education nationale, promue grande organisatrice de cette comédie.
  • le 16 septembre 2018

    Service national : un projet qui vise les plus jeunes, toujours plus jeunes

    Par
  • Service national : un projet qui vise les plus jeunes, toujours plus jeunes...

    Par | 4 commentaires | 2 recommandés
    En déplacement à Avignon, le Premier ministre a lancé le cycle de « concertations territoriales » sur le SNU (service national universel). Une concertation de pure forme, Philippe ayant tenu à préciser qu'il n'était pas question de revenir sur le principe d'enfermement obligatoire de toute une classe d’âge, un âge une nouvelle fois revu à la baisse.
  • La présidente du CSP fait sa rentrée à l'extrême-droite

    Par | 2 commentaires | 11 recommandés
    C’est à Causeur que Souad Ayada a choisi de confier sa philosophie sur la réforme du lycée et plus généralement sur l’état de l’école en France, son « rêve », dit-elle. Face aux questions décomplexées de Causeur, les réponses de la présidente du CSP sont tout autant décomplexées et le rêve tourne au cauchemar.
  • Rentrée scolaire: une mise en scène présidentielle au service d'une politique

    Par | 6 commentaires | 10 recommandés
    Lundi 3 septembre, Macron et Blanquer sont en déplacement à Laval (Mayenne) afin d’inaugurer en grande pompe le nouvel internat d’un collège de la ville. Mise en scène, mise en images : cet internat a un coût, une histoire et son inauguration, bien sûr, une signification politique.
  • Eté 2018: dernier été de liberté pour les 16-18 ans?

    Par | 47 commentaires | 45 recommandés
    Si rien ne vient s’opposer au sentiment de toute puissance de Macron, l’année 2019 devrait être celle de l’instauration du service national universel. Les 16-18 ans visés par cet ahurissant caprice étatique ont-ils connu cette année leur dernier été de liberté ?
  • Benalla-Macron : une opinion publique complaisante et bien formatée

    Par | 5 commentaires | 10 recommandés
    En France, la complaisance de l’opinion publique pour ses dirigeants, quels que soient leurs agissements, est une vieille tradition. Eduqués dans le culte d’une république sacralisée, les Français sont majoritairement peu enclins à remettre en cause, à travers leurs responsables politiques, un régime considéré comme toujours légitime, même quand il se fourvoie lourdement.