B. Girard
"Au lieu de se surveiller, l'éducateur surveille les enfants et c'est leurs fautes qu'il enregistre et non les siennes." (J. Korczak)
Abonné·e de Mediapart

268 Billets

2 Éditions

Billet de blog 9 juin 2019

B. Girard
"Au lieu de se surveiller, l'éducateur surveille les enfants et c'est leurs fautes qu'il enregistre et non les siennes." (J. Korczak)
Abonné·e de Mediapart

Service national universel : l’éducation populaire au garde-à-vous

Le 4 juin, une vingtaine d’associations ont signé avec Attal une convention de partenariat pour le SNU. A quelques jours du lancement du dispositif, les milieux éducatifs confirment qu'ils ne se sentent toujours pas concernés.

B. Girard
"Au lieu de se surveiller, l'éducateur surveille les enfants et c'est leurs fautes qu'il enregistre et non les siennes." (J. Korczak)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le 4 juin, une vingtaine d’associations ont signé avec Attal, secrétaire d’état auprès du ministre de l’EN, une convention de partenariat pour le SNU (service national universel). Des associations, parmi lesquelles des mouvements d’éducation populaire (mais ce n’est pas une surprise) qui cautionnent l’encasernement des jeunes de 15-16 ans, la militarisation de la citoyenneté, la dilapidation de l’argent public (3 milliards d’euros par an pris sur les budgets éducatifs) au profit d’un projet ubuesque et totalitaire.

A quelques jours du lancement du dispositif, les milieux éducatifs (enseignants, syndicats, parents, mouvements lycéens etc) ne se sentent toujours pas concernés, confirmant ainsi qu’ils sont des Français comme le autres… Finalement, Blanquer ne dérange pas tant que ça.

Voici la liste des associations en question. Diffusion souhaitée.

  • IFAC
  • Le projet imagine
  • Animafac
  • Ligue de l’enseignement
  • UCPA
  • Familles rurales
  • PEP (pupilles de l’enseignement public)
  • Fédération Léo Lagrange
  • Ordre de Malte
  • Croix rouge française
  • Ceméa
  • France volontaire
  • Unis Cité
  • France télévision
  • Association Junior
  • Fédération française de sauvetage et de secourisme
  • AFEV
  • Jeunesse au plein air
  • Croix blanche
  • Union nationale de l’information jeunesse

Le SNU sur ce blog :

- Dans une indifférence quasi générale, le SNU se met en place
- Le SNU, cache-misère d'une école inégalitaire
- Un service militaire financé par l'Education nationale
- Le recul de Blanquer ne met pas fin à la menace
- Les lycéen.nes au péril des gilets jaunes
- Service national … : les profs ne voient pas le problème
- Une consultation tronquée, malhonnête, qui ne convainc personne
- Attal, secrétaire d'état au service national, s'est déjà bien servi
- Ligue de l'enseignement et Léo Lagrange au garde-à-vous pour le service national
- Le service national contre l'ennemi de l'intérieur
- Obligatoire, militarisé et punitif, le SNU est d'abord une servitude militaire
- Service national universel : surveiller et soumettre
- Financement du service national : 1800 postes supprimés dans l'éducation

- Service national : un projet qui vise les plus jeunes, toujours plus jeunes
- Eté 2018 : dernier été de liberté pour les 16-18 ans ?
- Service national : internement obligatoire confié à l'Education nationale

- Les députés et le service national : l'école en première ligne
- Service national Macron : une France qui a peur de sa jeunesse

- Brassage social : la grosse arnaque du service national
- Une consultation en ligne pour les dupes
- La ministre des armées me répond...mais vise à côté

http://journaldecole.canalblog.com/

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Agriculture
Politique de l’eau : il faudra « passer par des interdictions »
La carte n’a pas bougé depuis cet été : 93 départements sont toujours en alerte sécheresse et de nombreux arrêtés empêchent les prélèvements d’eau habituels. L’agriculture pourra-t-elle continuer de consommer comme avant ? Entretien.
par Amélie Poinssot
Journal — Agriculture
Changeons cette agriculture prédatrice
L’été est terminé. Mais la sécheresse continue. Les nappes souterraines mettront des mois à retrouver leur niveau normal. Il est temps de réduire la consommation d’eau de l’agro-industrie. Parti pris en vidéo.
par Amélie Poinssot
Journal — Défense
Défense française : le débat confisqué
Le ministre des armées répète que les questions militaires sont l’affaire de tous. En France, en 2022, tout le monde n’est pourtant pas invité à en débattre.
par Justine Brabant
Journal
« Bloc syndical » policier : un mariage scellé par Alliance et béni par Darmanin
Treize syndicats de police ont annoncé leur rapprochement en vue des prochaines élections professionnelles. Mercredi, à la Bourse du travail de Paris, le ministre de l’intérieur s’est félicité de cette union née à l’initiative d’Alliance, une organisation très ancrée à droite.
par Pascale Pascariello

La sélection du Club

Billet de blog
Il n’y a pas que la justice qui dit le juste
Dans les débats sur les violences sexistes et sexuelles, il y a un malentendu. Il n’y a pas que l’institution judiciaire qui dit le juste. La société civile peut se donner des règles qui peuvent être plus exigeantes que la loi. Ce sont alors d’autres instances que l’institution judiciaire qui disent le juste et sanctionnent son non respect, et ce n’est pas moins légitime.
par stephane@lavignotte.org
Billet de blog
Cher Jean-Luc
Tu as dit samedi soir sur France 2 qu’on pouvait ne pas être d’accord entre féministes. Je prends ça comme une invitation à une discussion politique. Je l'ouvre donc ici.
par carolinedehaas
Billet de blog
Ceci n'est pas mon féminisme
Mardi 20 septembre, un article publié sur Mediapart intitulé « Face à l’immobilisme, les féministes se radicalisent » a attiré mon attention. Depuis quelque temps, je me questionne sur cette branche radicale du féminisme qu’on entend de plus en plus, surtout dans les médias.
par Agnès Druel
Billet de blog
La diffamation comme garde-fou démocratique ?
À quoi s’attaque le mouvement #MeToo par le truchement des réseaux sociaux ? À la « fama », à la réputation, à la légende dorée. Autrement dit à ce qui affecte le plus les femmes et les hommes publics : leur empreinte discursive dans l’Histoire. Ce nerf sensible peut faire crier à la diffamation, mais n’est-ce pas sain, en démocratie, de ne jamais s’en laisser conter ?
par Bertrand ROUZIES