Carta Academica

Carta Academica est un collectif d'universitaires belges qui a décidé d’intervenir dans le débat public

Sa biographie
Carta Academica est un collectif d’universitaires belges, francophones et néerlandophones, qui a décidé d’intervenir dans le débat public, même si cela les conduit parfois au-delà de leur strict champ de compétences. En effet, ce qui devrait caractériser le monde académique, c’est la production de savoirs scientifiques robustes et fiables qui permettent de répondre aux défis que notre société affronte. Ces savoirs doivent aussi être mis en relation dynamique et créative avec les événements autant qu’avec d’autres formes de savoirs, afin de formuler des propositions susceptibles d’élargir l’éventail des possibles. Nos actions sont diverses : en mai 2019, nous avons organisé une journée sur la migration ; en janvier, nous avons remis nos premiers Academic Honoris Causa (à Julian Assange, Sarah Harrison, Chelsea Manning et Edward Snowden) et la deuxième édition aura lieu en mars 2021, centrée sur des académiques en danger ; au printemps dernier, en plein confinement, 123 académiques ont rendu public des recommandations pour l’après-crise, dans tous les domaines ; cette réflexion a été approfondie et affinée en mai 2020. À partir d'octobre 2020, nous organiserons une série de débats publics, en collaboration avec le journal Le Soir (Bruxelles) et avec la participation de la société civile, sur les grands enjeux de société qui ont été mis en évidence par la crise du Covid. Par ailleurs, depuis un an, nous publions chaque semaine sur le site du journal Le Soir une chronique signée par un ou plusieurs de nos membres. Notre première collaboration avec Mediapart remonte à la cérémonie des AHC ; Edwy Plenel y était venu faire un exposé d’ouverture. Aujourd’hui, cette collaboration s’élargit à travers le blog sur le site de Mediapart. Nous y publierons régulièrement des chroniques sur les sujets de société pour lesquels nous pensons pouvoir apporter un regard novateur, spéculatif et engageant. Si la plupart, pour l’heure, ont un ancrage belge, nous sommes convaincus que celui-ci peut constituer un enrichissement pour les lecteurs et lectrices de Mediapart ; le cas échéant, nous fournirons évidemment les éléments d’information nécessaires à la bonne compréhension. Plusieurs universitaires français ont signé notre charte ; nous sommes évidemment ouverts à toute collaboration venant de nos collègues français. Carta Academica a vocation internationale, comme l’ont eue les universités européennes dès leur naissance. Vous trouverez plus de renseignements : https://www.cartaacademica.org/
Son blog
44 abonnés Le blog de Carta Academica
Voir tous
  • Digestion troublée du Festin de Babette, œuvre essentielle

    Par
    Paris, 1871 : Babette, cheffe renommée du Café Anglais, s’exile au Danemark suite à la répression de la Commune. Son histoire, celle d’une passionnée dépossédée de sa vie par un gouvernement à tout le moins décevant, résonne étrangement en 2021. Nos restaurateurs et artistes, défaits par les mesures sanitaires puis oubliés, seraient-ils ses nouveaux compagnons d’infortune ? Par Iris Derzelle
  • L'inégalité n'est que le symptôme d'un problème bien plus grave: la précarité

    Par
    La précarité, et non pas l'inégalité, est ce qui afflige tous ceux qui ne font pas partie des 1% les plus riches. C'est la grande injustice sociale de notre temps. La précarité généralisée est à l'origine de la montée du populisme. Elle explique aussi l'incapacité de nos sociétés à faire face à la pandémie de Covid-19. Par Albena Azmanova.
  • Attaquer la crise de la culture à sa racine

    Par
    La situation sanitaire agit révèle et aggrave une double crise préexistante qui touche le secteur culturel et créatif : une crise de la rémunération du travail artistique et une crise de la liberté de création. Les pouvoirs publics disposent de leviers permettant d’aller plus loin qu’une réponse à l’urgence, mais qui impliquent de sortir le secteur des logiques marchandes. Par Renaud Maes
  • Stoppons la libéralisation masquée des OGM!

    Par
    Plutôt que de se laisser prendre de vitesse par les lobbies de la libéralisation des («nouveaux») OGM il est grand temps de dire fermement «Stop!» et de réfléchir à une façon acceptable d’agencer des politiques agricoles et alimentaires dignes de répondre aux problèmes de notre époque. Par Serge Gutwirth, Isabelle Stengers, Niels Van Dijk et Marjolein Visser.
  • Des bienfaits macroéconomiques des politiques fiscales redistributives…

    Par
    La crise économique en cours confronte nos sociétés à un triple défi. Tout d’abord, une augmentation des inégalités. Ensuite, des indices boursiers qui font planer la menace d’une crise financière. Enfin, d’importants niveaux d’endettement. Face à ce péril, il faut redécouvrir les vertus de politiques fiscales redistributives. Par Xavier Dupret professeur d’Économie politique.