Carta Academica

Carta Academica est un collectif d'universitaires belges qui a décidé d’intervenir dans le débat public

Sa biographie
Carta Academica est un collectif d’universitaires belges, francophones et néerlandophones, qui a décidé d’intervenir dans le débat public, même si cela les conduit parfois au-delà de leur strict champ de compétences. En effet, ce qui devrait caractériser le monde académique, c’est la production de savoirs scientifiques robustes et fiables qui permettent de répondre aux défis que notre société affronte. Ces savoirs doivent aussi être mis en relation dynamique et créative avec les événements autant qu’avec d’autres formes de savoirs, afin de formuler des propositions susceptibles d’élargir l’éventail des possibles. Nos actions sont diverses : en mai 2019, nous avons organisé une journée sur la migration ; en janvier, nous avons remis nos premiers Academic Honoris Causa (à Julian Assange, Sarah Harrison, Chelsea Manning et Edward Snowden) et la deuxième édition aura lieu en mars 2021, centrée sur des académiques en danger ; au printemps dernier, en plein confinement, 123 académiques ont rendu public des recommandations pour l’après-crise, dans tous les domaines ; cette réflexion a été approfondie et affinée en mai 2020. À partir d'octobre 2020, nous organiserons une série de débats publics, en collaboration avec le journal Le Soir (Bruxelles) et avec la participation de la société civile, sur les grands enjeux de société qui ont été mis en évidence par la crise du Covid. Par ailleurs, depuis un an, nous publions chaque semaine sur le site du journal Le Soir une chronique signée par un ou plusieurs de nos membres. Notre première collaboration avec Mediapart remonte à la cérémonie des AHC ; Edwy Plenel y était venu faire un exposé d’ouverture. Aujourd’hui, cette collaboration s’élargit à travers le blog sur le site de Mediapart. Nous y publierons régulièrement des chroniques sur les sujets de société pour lesquels nous pensons pouvoir apporter un regard novateur, spéculatif et engageant. Si la plupart, pour l’heure, ont un ancrage belge, nous sommes convaincus que celui-ci peut constituer un enrichissement pour les lecteurs et lectrices de Mediapart ; le cas échéant, nous fournirons évidemment les éléments d’information nécessaires à la bonne compréhension. Plusieurs universitaires français ont signé notre charte ; nous sommes évidemment ouverts à toute collaboration venant de nos collègues français. Carta Academica a vocation internationale, comme l’ont eue les universités européennes dès leur naissance. Vous trouverez plus de renseignements : https://www.cartaacademica.org/
Son blog
26 abonnés Le blog de Carta Academica
Voir tous
  • Ave Europe: Moria(turi) te salutant !

    Par
    Le 9 septembre dernier, un incendie ravageait le hot spot de Moria. D’après Oxfam et MSF, les conditions de vie dans le nouveau camp érigé par le gouvernement grec sont pires qu’à Moria. L’UE porte une lourde responsabilité dans cette tragédie humaine.
  • La pensée ne doit jamais se soumettre…

    Par
    La liberté d’enseigner et de chercher est mise à mal. Les fondamentalismes et autoritarismes de toutes obédiences, relayés par des réseaux sociaux où la haine et les fake news font office d’argumentation, prennent de plus en plus en étau les enseignants et chercheurs qui tentent, face aux simplismes, de dire la complexité du monde. Nous ne nous laisserons pas faire. Par Carta Academica
  • Liberté académique sous pression en Belgique: le long bras de Pékin

    Par
    Peu d’académiques témoignent des pressions subies lorsqu’ils critiquent les politiques chinoises dans l’espace public. Ces menaces répétées, qui passent souvent inaperçues, font pourtant le lit de la censure et de l’autocensure. Il est donc plus que nécessaire de dénoncer ces mécanismes insidieux qui menacent directement la liberté académique dans nos universités. Par Vanessa Frangville
  • Élections aux USA: suffrage vraiment universel?

    Par
    Depuis 2013, après l'annulation de la « Voting Rights Act » par la Cour Suprême, des millions d’Américains ont été exclus du droit de vote. La stratégie de Trump ne consiste pas seulement à mobiliser les 25% d’Américains décidés à voter pour lui, mais surtout à empêcher des millions d’autres d’aller voter, par des techniques appelées « voter suppression » aux États-Unis. Par Michel Gevers
  • L’Argent aux temps du corona

    Par
    La crise économique qui suivra le passage du Covid-19 est claire : il est grand temps pour une réforme où l’argent ne soit plus le centre du monde, mais serve à mieux organiser une société plus solidaire et plus durable. Dans un texte publié dans Le Soir le 15 juin, à un moment où l’épidémie régressait partout en Europe, Yves Moreau recentrait le débat sur ces enjeux cruciaux de l’après-Covid