Voir tous
  • La révolution, ses attentistes et ses parasites

    Par
    L'agonie du vieux monde est pénible ; il peine à mourir. Les inventeurs de la civilisation d'après se tiennent prêts, mais leur enthousiasme doit s'armer de patience. Bien souvent, les années passent, et il reste plus que les patients, installés durablement dans une position d'attente. Ils peuvent rater la révolution, voire, comme les tenants du vieux monde dans lequel ils se lovent, la combattre.
  • Un XXIème siècle politique qui peine à naître

    Par
    La 5ème République n'est plus qu'un zombie sans cerveau, avançant sans but ni valeur, mue par des institutions et des processus électoraux qui lui garantissent encore d'avoir un visage. Nous avons pu avoir l'illusion qu'un vote en son sein pourrait la transformer, en y croyant en 1981, puis en 1997. C'est fini.
  • Regarder à droite et se tordre le cou

    Par
    Le grand jeu du PS, c'est d'émietter ce qui se trouve à sa gauche. Parfois nous nous écharpons sans son aide, mais bien souvent la manœuvre est grossière. Ce printemps 2017, réussirons-nous à y échapper ? Il est important que notre expression collective ne condamne ni ceux qui iront voter Macron au second tour, ni ceux qui choisiront l'abstention, le vote blanc ou le vote nul.
  • Contestation de l'utilisation d'ordinateurs de vote

    Par
    Certaines villes utilisent encore les ordinateurs de vote, malgré leur manque de sécurité soupçonné depuis leur mise en œuvre et abondamment démontré depuis 2006. Voici un texte qui peut servir de modèle pour une lettre à laisser à sa présidente ou à son président de bureau de vote. Elle est écrite pour Brest, à adapter selon les dates de mise en œuvre dans votre ville.
  • Les affres des primaires

    Par
    Désolé, camarade [1] Benoît, que tu doives subir de telles affres.