Blog suivi par 6 abonnés

Le blog de Christophe Prevost

  • En matière de vérité, faut-il laisser faire les spécialistes ?

    Par | 1 recommandé
    A la une de l’excellente revue littéraire en ligne « En attendant Nadeau », un article de Pascal Engel intitulé « La vérité, what else ». Il est intéressant qu’une invite à la lecture du philosophe-journaliste sur le thème de la « post-vérité » soit faite précisément dans un espace, « Le club », à la fois plateforme de blogs et réseau social mis à la disposition des abonnés de « Médiapart ».
  • Quand la représentation n'est pas délégation.

    Par | 2 recommandés
    Paraphrasant le célèbre « Plutôt Hitler que le Front Populaire » en un « Plutôt le Rassemblement national que le mouvement social », Edwy Plenel atteint avant toute discussion le point Godwin. Il oppose dans son dernier article le bon barragisme à un tour (le sien) au mauvais (celui d’Emmanuel Macron). En ce qui concerne le barragisme à deux tours, nous savons de quoi il en retourne.
  • Europe, drôle de jeu

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    La politique est ainsi un simple jeu auquel partis et médias convient électeurs et lecteurs. Faire de la politique pour de bon, modifier l’ordre des choses en ses structures néolibérales n’est plus à l’ordre du jour. Pauline Graulle dans son article, « La France insoumise et le «plan B»: quatre années d’ambiguïté », ne dit pas autre chose.
  • Le sabotage de la volonté des citoyens : Carolin Emcke.

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    La correspondante de guerre allemande Carolin Emcke, en première page de « Médiapart », donne une invraisemblable leçon de démocratie au peuple et aux parlementaires britanniques». Mais quelque pontifiant incipit ne fait pas une essayiste en matière de questions européennes.
  • François Cusset. L’impossible question de la violence émancipatrice

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    François Cusset dans son dernier livre («Le déchaînement du monde» Editions La Découverte 2018), réalise un inventaire précis des violences présentes dans les structures sociales et les habitudes des individus. Il tente de discerner ses nouvelles formes et ses origines sociétales.
  • Alain Badiou. Changer de peuple

    Par | 46 commentaires | 10 recommandés
    Dans son dernier livre, "Méfiez-vous des blancs, habitant du rivage", le philosophe Alain Badiou s'en prend aux "gilets jaunes".
  • Antonio Lobo Antunes, une guerre coloniale jamais terminée

    Par | 1 recommandé
    Les écrits de Lobo Antunes en groupant les images, en dissolvant les substances, aident l'imagination dans sa terrible tâche de désobjectivation et d'assimilation. Ils apportent aussi un type de syntaxe, une liaison continue, un mouvement des images qui désancrent l’intériorité attachée aux agissements les plus noirs.
  • Travail social, travail politique

    Par | 3 recommandés
    Lorsque l’on parcourt dans les pages de « Libération » du 8 janvier 2019 la dernière pétition proposée par le « Conseil de l’Appel des appels », on pense au misérable QCM gouvernemental, à sa manière toute particulière de poser les questions (« Identifier le type de dépenses publiques à baisser », « Faut-il supprimer certains services publics ? ») et on s’inquiète pour le modèle social français.
  • «Gilets jaunes»: la violence moteur de progrès social ?

    Par | 3 commentaires | 2 recommandés
    «La violence du pouvoir attise la violence du pays », Edwy Plenel donne le ton. La structure contradictoire de son article ne permet pourtant pas de saisir la pensée de son auteur. L'absence de ligne directrice véritable est révélatrice à notre avis, non pas d'une hypothétique maladresse du président de « Médiapart », mais de sa frilosité quant au traitement d'un sujet sensible.
  • Gilets jaunes et l’épuisement de la démocratie

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    La fièvre jaune semble aujourd’hui marquer un peu le pas. La « Faculté », alors que la pandémie momentanément recule, s’empresse au chevet du malade. Les remèdes drastiques des spécialistes « ès démocratie » se proposent de faire baisser la température et vivoter le patient. La sociologue Marion Carrel, à la une de « Médiapart », fait son diagnostic et établit sa propre ordonnance.