Blog suivi par 4 abonnés

Le blog de Christophe Prevost

Ingénieur de recherche au CNRS
  • Les causes gagnées d'avance

    Par | 3 commentaires
    La recension du livre d’Henri Vermorel par Pascale Fautrier est comme toujours très intéressante. Cette republication remaniée, qui commente la correspondance de Freud et de R. Rolland, offre en effet une perspective captivante sur l’histoire du freudisme et sur le rôle de R. Rolland comme passeur de la pensée viennoise.
  • Les états voyous

    Par | 1 recommandé
    La « guerre contre le terrorisme », si elle permet de mobiliser l’opinion, concourt le plus souvent à l’aggravation des problèmes politiques sous-jacents, notamment au Proche-Orient. Quelques propos de comptoir des services secrets français rapportés avec beaucoup de légèreté par un journaliste de « Médiapart » ajoutent à la confusion générale .
  • Une critique désynchronisée de l’économie.

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Un article de « Médiapart », « Les menaces d’une économie mondiale désynchronisée », brosse un sombre tableau de l’état du marché mondial actuel. Les piliers de son organisation, modelée par trente ans de néolibéralisme, seraient aujourd’hui bien vermoulus.
  • L'assignation à résidence des personnes handicapées

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Le député communiste Stéphane Peu, un des signataires du recours contre la loi ELAN devant le Conseil constitutionnel, dans l’entretien qu’il donne à « Médiapart » dénonce très justement la baisse du nombre de logements adaptés aux personnes handicapées prévue par la dites loi (et pas comme annoncé dans le titre l’allègement des normes).
  • L'inanité appelliste

    Par | 1 recommandé
    De quoi est-il question dans le billet de Pierre Khalfa fixement à la une du Club de « Médiapart » ? Le coprésident de la Fondation Copernic, membre du Conseil scientifique d’Attac, traite de quel sujet dans l’article intitulé « Quand Frédéric Lordon se trompe de combat » ?
  • La mémoire courte.

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Bizarrement ceux qui aiment à se lancer dans des considérations aventureuses (Paul Ricœur, « Un philosophe-historien que l'on cite aujourd'hui à tort et à travers ») néglige de se poser des questions sur les auteurs qu’ils mentionnent.
  • La littérature pour faire

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    A la lecture du dernier billet de Pascale Fautrier, la tentation est forte de paraphraser Saint Augustin : « Qu’est-ce que en effet la [littérature] ? Qui saurait en donner avec aisance et brièvement une explication ? … Si personne ne me pose la question je le sais ; si quelqu’un pose la question et que je veuille l’expliquer, je ne le sais plus ».
  • La fausse nouvelle des gueux.

    Par | 1 commentaire | 5 recommandés
    Le pouvoir se plaint du peuple et de ses mœurs, des « sans-part » se prévalant de l'égalité. Des gens s’estiment autorisés aujourd’hui à « avoir des idées » sur le cours du monde, à les dire, même à les publier. L’idée souvent suggérée est que douter des médias, du pouvoir, de la parole autorisée et battre la campagne conspirationniste, c’est tout un.
  • Les polémiques consensuelles.

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Les polémiques consensuelles occupent régulièrement les bonnes pages de la presse de gauche. Il existe en effet un domaine proprement oxymoronique des idées seul à même de garantir dans son paradoxe l’inoffensivité des débats dans le champ journalistique et universitaire. Antoine Perraud avec Céline tente pourtant de prendre un peu de hauteur.
  • Le jeu en politique

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Alors, la politique serait un jeu auquel élus et médias convieraient électeurs et lecteurs ? Faire de la politique pour de bon, modifier l’ordre des choses en ses structures néolibérales ne serait plus en ce début d’année à l’ordre du jour ?