Son blog
97 abonnés Miscellanées
Ses éditions
1 / 6
Voir tous
  • Aurions-nous oublié de rêver d'une clé pour notre maison commune ?

    Par
    Il y avait ce virulent désir d'intégrité, ces rêves d'un autre monde, ce sourire désarmant, et les mouvements non violents portés par les vibrations de nos musiques.
  • Chez soi dans la ruralité ?

    Par
    Soyons clair ! Etre rural, c'est être chasseur, faire vivre des traditions, perpétuées de générations en générations par les anciens, rendre heureuse sa femme qui plumera les alouettes au retour, et tout ce qui n'est pas d'accord avec ça, c'est du citadin, forcément. Non contents d'avoir sillonné les chemins de campagne le fusil en bandoulières lors des derniers confinements...
  • En tête à tête avec internet

    Par
  • « Ça pass pas ! », café le Chez Nous à Dijon

    Par
    Enseigne du café Enseigne du café
    Le café le Chez Nous à Dijon n’a pas pu ouvrir cette semaine. Les valeurs qu’il défend sont en opposition avec le contrôle et l’exclusion. Il lance un appel.
  • La vitre brisée

    Par
    swallow-3585559-1920
    Du haut de la fenêtre de son bureau, les voitures avaient l’air de miniatures dans une vitrine. Leur incessant chassé-croisé lui donnait un peu le vertige. Dirigées par une multitude de volontés individuelles, elles donnaient cependant l’idée d’une histoire parfaitement orchestrée grâce à l’organisation humaine.
Voir tous
  • Édition Des livres et nous

    Le maître ignorant, de Jacques Rancière

    Par
    1391435824
    Les familles s'inquiètent : leurs enfants prendraient du retard car un parent ne sait pas expliquer. L'histoire de Jacotot racontée par Rancière, pourrait leur parler. En exil à Louvain, ce pédagogue montre en 1818 comment enseigner ce qu'on ne connait pas. Pour lui, l'instruction est en réalité un outil pour maintenir l'inégalité entre les êtres, alors qu'ils partagent la même intelligence.
  • Édition Des livres et nous

    On a tous en nous quelque chose de Johnny

    Par
    Levy, Elsa. JOHNNY A TUÉ MON PÈRE (French Edition) . Édition du Kindle. © © Déborah Révy Levy, Elsa. JOHNNY A TUÉ MON PÈRE (French Edition) . Édition du Kindle. © © Déborah Révy
    «Johnny a tué mon père» est un roman drôle et touchant qui se dévore sans faim. Après «Je de société» et «Bouddha boudoir», Elsa Lévy confirme son talent à écrire un récit juste assez décalé pour que s'y glisse une grande tendresse envers son personnage, Louise Langlois, jeune adulte de vingt-cinq ans au regard adolescent, et sa famille, secouée par le deuil.
  • Édition Je me souviens....

    Ma grand-mère sorcière

    Par
    On entrait chez Simone par la cour de ferme ou bien par le jardinet sur la rue. Chacun des chemins avait des petits bonheurs. Côté rue, c'était le bouton à tourner du portillon, le gravier qui sonne et peut-être par la fenêtre d'à côté les sourires des cousins qui passeraient leur tête, après celle de leur mère, brune et joyeuse.
  • Édition Je me souviens....

    Alice

    Par
     © clR © clR
    Elle est debout, habillée d’une jupe noire avec un calicot à manches courtes, et elle a sous son chapeau un grand sourire qui illumine la brassée de fleurs serrées contre son coeur. C’est Alice. En noir et blanc sur la photo.
  • Édition Je me souviens....

    Qui paie ?

    Par
    Lorsque je vois sur les écrans le nombre de fonctionnaires mobilisés par l'état pour démolir cinq cabanes de bric et de broc, je me souviens de ce correspondant anglais de mon frère aîné qui se levait après le repas, bien droit derrière sa chaise, et remerciait mes parents.
Voir tous

Tel été

Par
Voir tous
  • le 29 mai 2016

    29 mai à Dijon : Fête de l'Eldo

    Par
    La lutte continue, soyez au rendez-vous : le dimanche 29 mai 2016, le cinéma l'Eldorado et son association de soutien, le collectif Eldo, vous invitent à un rassemblement festif et solidaire : braderie d'affiches, sacs et sérigraphies Eldo, petite restauration, musique, et jeux pour les enfants. Que viva Eldorado ! Ci-dessous le film d'Isabelle et Denis Blatrix sur l'Eldo-fête 2015.