Damien Loup

Philonome

Paris

Sa biographie
Ce blog est née de l'idée, en cours d'éclosion généralisée, qu'on ne se sortira du chaos néolibéral qu'en prenant conscience de sa dimension fondamentalement totalitaire. Et c'est en revenant au projet politique républicain, dans toute sa richesse et sa radicalité, que nous trouverons les armes pour le combattre. La question politique première n'est donc pas économique, mais bien juridique.
Son blog
15 abonnés Retour en République
Voir tous
  • Déconfiner les esprits

    Par
    Si ce n’est le souci de préserver la vie et la santé des êtres humains, qu’est-ce qui explique l’ardeur des monomaniaques de la greffe de masque permanent et de la perfusion de gel hydro-alcoolique ? Qu’est-ce qui anime toutes celles et ceux qui, depuis qu’il a été levé, militent sans relâche pour le retour au confinement, si possible jusqu’à la fin des temps ?
  • Une bonne idée

    Par
    Dialogue philosophique sans rapport avec quelques évolutions récentes de la situation politique internationale.
  • Choisir la vie

    Par
    Loin d’être solution durable à la crise sanitaire, le confinement généralisé de l’humanité n’est que le prolongement des logiques mortifères qui l’ont précipitée. Choisir la vie, c’est se mettre en capacité de rompre dès à présent avec cette dynamique où, derrière la négation d’autrui, c’est à la destruction de sa propre humanité que l’on travaille.
  • S'immuniser

    Par
    Il est plus que jamais nécessaire de souligner à quel point le capitalisme autoritaire qui nous sert de boussole depuis des décennies est directement à l’origine de la crise sanitaire et d’opposer à la fuite en avant qui s’annonce une réponse fondée sur l’approfondissement radical de la démocratie.
  • L'autre virus

    Par
    Le coronavirus vient mettre nos systèmes de santé publique au bord de l’apoplexie, ce qui rend nécessaires les mesures de restriction de liberté prises un peu partout en Europe. Mais si nos institutions sanitaires sont au point de rupture, cela tient moins à la virulence de la pathologie qu’à la dégradation continue dont elles souffrent depuis des décennies.