Pour l’honneur d’ibtissem Mennel.

Pour une poignée de tweets, Ibtissem Mennel est immolée sur l’autel du temple de la rumeur : pour complotisme . Elle a osé partager cette citation:"Réfléchir c’est difficile, c’est pourquoi la plupart des gens jugent " et commenter l'actualité. Nous nous ridiculisons aux yeux des nations démocratiques[0].

Pour l’honneur d’ibtissem Mennel.

« Réfléchir c’est difficile, c’est pourquoi la plupart des gens jugent ». Carl G. Jung

Ibtissem Mennel a fait sienne et osé partager cette citation. Pour une poignée de tweets, elle est immolée sur l’autel du temple de la rumeur : notre PAF.

Ce dernier est devenu le Tribunal en dernier recours, au jugement leste et à la condamnation facile, aux mains de nos maîtres à penser du moment, les lobbies particularistes S.HA.F [1]. Lesquels , en violation flagrante des lois de la République , donnent le « la » à une partition délétère, mortifère et irresponsable qui - branchée à ce cloaque Grand-Moyen-Oriental, résultat du savoir-faire du CENTCOM et de la Doctrine Carter [2] - distille , depuis 30 ans ,le poison de la discorde qui débilite notre nation.

Pour ce qui concerne Ibtissem Mennel, cette citation de Carl G. Jung se révèle prémonitoire. Et quelle poisse ! « C’est comme ça qu’on finit par croire à l’existence de Satan après avoir cru en celle de Dieu. Nom de Dieu ! » titre, rageur, le gaulois colérique rennais dans son dernier samizdat.

Néanmoins, un examen attentif des écrits de Mennel montre qu’il n’y a pas de quoi « fouetter un chat ». La teneur, soi-disant « complotiste », est extrinsèque : elle résulte non pas du contenu des tweets mais des interprétations fallacieuses des « journalistes » qui les instrumentalisent. Faites l’expérience : ôtez ces commentaires de journaleux et la nocivité proclamée tombe d’elle-même.

Rendons justice à Ibtissem Mennel, examinons ses écrits, en toute loyauté, c’est- à- dire sans passer par ce filtre polarisant adopté par « certains médias » depuis une trentaine d’années. La Tweeteuse a prélevé cette citation de Carl G. Jung sur le site Facebook de l’humoriste Dieudonné. Le site en question ne fait pas l’objet d’une saisine auprès du TGI ni d’une fermeture administrative de la part de la société Facebook : il demeure donc légal et Ibtissem Mennel a parfaitement le droit de le visiter. Il est, du reste, visité par des millions de Français dont, manifestement, les âmes sensibles qui crient au complotisme aujourd’hui.

Cela n’empêche aucunement le « journaliste » d’Atlantico d’écrire, sans aucun à propos (lien :  http://www.atlantico.fr/decryptage/tempete-voix-pourquoi-mennel-ibtissem-est-fois-actrice-et-victime-affirmation-religieuse-3305152.html . ): « Comme tous les islamistes, elle est obsédée par la Palestine. Ses publications à ce sujet sont très nombreuses. Elle avait même, il y a quelques années, interprété une chanson et participé à un clip vidéo à ce sujet. Le producteur est le "Comité de bienfaisance et de secours aux Palestiniens". C'est une association affiliée à l'UOIF, la branche française des Frères Musulmans ».

Un viaduc est ainsi jeté entre islamistes, Palestine, UOIF et Frères Musulmans. Mais, c’est bien connu, quand on veut noyer son chien, on dit qu’il a la rage.

L’auteur puise manifestement dans les mêmes eaux qu’Alain Finkielkraut et participe des mêmes transductions ésotériques [3].
La Palestine est un sujet qui touche tous « les damnés de la terre » mais pas seulement : demandez aux Suédois, Norvégiens, Allemands, Irlandais et Britanniques leur avis : c’est édifiant. Du reste, ni l’UNESCO, ni l’ONU ne s’y trompent, malgré le dictat US.

Quand bien même Ibtissem Mennel serait-elle « obsédée » par la Palestine, où est le mal ? Dans ce conflit, il y a un occupant et un occupé. C’est plutôt à son honneur de s’en soucier : cela prouve seulement qu’elle n’aime pas l’injustice. Et c’est peu dire que la Palestine est en butte à une injustice.

Du reste, parmi ceux qui soutiennent le combat du peuple palestinien, on compte des gens de tous horizons : chrétiens, musulmans, athées et même juifs. Ibtissem Mennel est donc en bonne compagnie. Elle vient illuminer son monde de son sourire, voilà tout.

Le « journaliste »d’Atlantico poursuit « Ses deux références ont plusieurs points communs. Issus des Frères Musulmans, ils sont antisémites (…) homophobes et sexistes. Ils sont également dans la victimisation permanente des musulmans et placent l'islamité au-dessus de la citoyenneté. Bref, ce sont des intégristes et Mennel les adore ».

Quel mépris de notre intelligence ! « Ils croient nous avoir tellement dilatés, qu’ils ne s’encombrent même plus de préliminaires » note rageusement le gaulois rennais colérique dans sa dernière livraison.

Les mots en rouge appartiennent au répertoire des lobbies des intérêts particularistes S.H.A.F qui utilisent un islam essentialisé par leurs soins comme épouvantail, violent la loi du 09 décembre 1905 et la constitution [4] et s’apprêtent à remettre « le feu » dans nos écoles [5].

Examinons maintenant les autres tweets censés être des éléments à charge contre Mennel.

Le 15 juillet 2016, au lendemain de l'attentat qui a frappé la ville de Nice sur la promenade des Anglais et fait 86 morts et 458 blessés (parmi ces victimes, il y a 30 % de musulmans), la police a retrouvé dans le camion, les papiers du tueur (c’était la deuxième fois qu’un terroriste laissait sa carte d’identité sur le lieu du crime).

Mennel Ibtissem avait alors écrit dans un premier tweet : «C'est bon, c'est devenu une routine, un attentat par semaine!! Et toujours pour rester fidèle, le «terroriste» prend avec lui ses papiers d'identité. C'est vrai, quand on prépare un sale coup, on n'oublie surtout pas de prendre ses papiers!». Prenez- nous pour des cons !

Notons la malignité du soi-disant « journaliste » : il a proprement tronqué le texte, la phrase « prenez-nous pour des cons » a été volontairement escamotée. Et pour cause ! C’est là le prépuce qui gêne l’encanulage des gogos que nous sommes.

Sur le fond. Traduisons cette tirade d’Ibtissem Mennel pour les âmes (faussement) sensibles, ne dit-elle pas plutôt : « quelle horreur ! C’est tous les jours maintenant ! En plus, ils laissent leurs papiers d’identité sur la scène de leur crime à chaque attentat ? Qu’est-ce que c’est que ces pieds-nickelés ? C’est trop louche, je n’y crois pas ! »

De vous à moi, n’est-ce pas incroyable ? Je n’y ai pas cru non plus. Les gens en faisaient des gorgées chaudes dans les cafés, souvenons-nous.
Outre l’incrédulité, ce premier tweet d’Ibtissem Mennel est empreint de cet humour féroce des « écorchés vifs » qui leur permet de tamponner l’horreur de ce qu’ils vivent. Les carabins et Boris Sirulnic en toucheraient un mot à qui veut, quant à ce chapitre.

Mennel est d’origine syrienne. Le moins que l’on puisse dire est qu’elle partage un épouvantable drame .N’écrit-elle pas dans son deuxième tweet : « je vous en supplie, faut faire quelque chose .Impossible de rester de marbre face à çà. Ya rabbi [mon dieu !], j’ai le cœur qui explose …Alep ! » ?

C’est un exsudat de son désespoir ! Il faut être bien dissolu pour voir, dans ce cri déchirant, du complotisme.

Dans un 3ième tweet, elle écrit : « les vrais terroristes, c’est notre gouvernement ».

Finkielkraut a déclaré pire dans une interview mémorable au journal israélien Haaretz [6] : « la France mérite notre haine …». Il a été nommé académicien. J’ai, par ailleurs, le souvenir d’un militant d’Act-up, en proie à une colère majuscule, « crachant » à la face du ministre Douste-Blazy, au cours d’un débat télévisé, « qu’est-ce que c’est que ce pays de merde » : personne n’avait, alors, monté en épingle cette divagation.

Je vois, dans les propos d’Ibtissem, percer la déraison et l’emportement d’une colère juvénile : « c’est à 20 ans qu’on conchie Dieu, jusque dans son tabernacle » renvoie, à qui sait l’entendre, l’écho de la clameur des communards et de leur descendance libertaire.

Avec l’âge, ibtissem Mennel apprendra à polir les aspérités de ses mots. Nous dirons alors, elle et moi, à l’unisson : non, le gouvernement n’est pas terroriste, il est seulement coupable de permettre aux lobbies particularistes de violer, depuis 1989 (date de l’affaire du foulard de Creil), impunément, la loi du 09 décembre 1905 [4], la laïcité à l’école [5] et l’égalité citoyenne proclamée par notre constitution [6].

Ce n’est pas Ibtissem Mennel, ni ceux de son âge, les coupables de cette déplorable situation : ils en ont été les victimes, depuis le berceau.
Si elle avait eu les mots de la loi pour étayer ses propos, Ibtissem Mennel, sereine - car sûre de son bon droit - nous aurait dit comme je l’écris : les coupables ,nous les connaissons, ce sont les lobbies particularistes et les islamistes ( qui se sont fait la courte échelle dans cette montée vers l’horreur que nous vivons ) également certains hommes politiques, sacrifiant au clientélisme, soucieux uniquement de leur réélection , qui , activement , ont prêté la main et facilité cette dérive, criminelle pour le coup.

C’est ce que crie Ibtissem Mennel dans son 3ième tweet (qualifié de complotiste également) le 29 août 2016 : « chers musulmans, l’ennemi ce n’est pas le peuple français mais une minorité qui manipule notre peuple ».

« L’ennemi » en question, si Ibtissem en a une vague intuition, nous le connaissons, ce sont les lobbies d’intérêts particularistes S.H.A.F [1] (Sionistes, Homosexuels, Athées et Néo féministes), Belab, club Médiapart, l’a dénoncé il y a 3 ans. Parmi les ténors de cette mouvance, Belab cite nommément Mme Badinter [7], M. Finkielkraut [8], Mme. Caroline Fourest [9], M. Philippe Val [10] et M. Manuel Valls [11].

Dans son 4ième tweet, Ibtissem Mennel cite le Coran : « il n’y a pas de contrainte en islam ». L’Atlantico y voit encore du complotisme. Mais, à bien y réfléchir, l’honnête homme en viendrait, au contraire, à conclure « c’est bien envoyé, aussi bien dans les gencives des islamistes que dans celles des lobbies S.H.A.F » qui, larrons en foire, préemptent le débat public depuis près de 30 ans.

Elle a mis ce verset en exergue d’une vidéo vantant le foulard : « le hidjab est une forme d’expression, et non une forme d’oppression ».
Elle ne fait qu’exciper d’un droit constitutionnel [6] : sa liberté d’opinion. Reconnaissons-le, elle n’entrave aucunement celle des autres. Rappelons que la loi de 2004 sur les signes religieux ne concerne que l’école. Ibtissem Mennel avait 20 ans et était déjà majeure lorsqu’elle a rédigé ses tweets ; citoyenne de plein droit, elle est maîtresse de sa vie.

Aussi, l’accusation de complotisme brandie par l’Atlantico me semble bien dérisoire. Si complot il y a, c’est plutôt contre Ibtissem Mennel qui aurait très bien pu gagner ce concours de la chanson si elle s’était affublée d’une fausse barbe au  lieu d'un foulard.

Jean-Sébastien Ferjou,  d’Atlantico, a notamment dénoncé, au cours d’un débat organisé par LCI, la défense d’Ibtissem Mennel par Rokhaya Diallo et Nassira El Moaddem (une Black et une Beur et toutes deux musulmanes : mais, quelle horreur !) arguant qu'il ne suffit pas de crier à l'islamophobie pour taire les théories « complotistes » et les « liens avec l’islamisme ».

Manifestement, M. Ferjou récite lui aussi une leçon bien apprise, puisée dans le répertoire des lobbies S.H.A.F. qui, les premiers, ont dénoncé les soi-disant « idiots utiles » et lié, dans leur discours, « islamophobie – complotisme- islamisme ». Somme toute, M. Ferjou ,vous n’êtes qu’une caisse de résonance.

Nous assistons en direct à un assassinat médiatique en tout point pareil à celui de Siné [10].Notre démocratie est bien abîmée.

 Documentation.

[0]   http://www.bbc.com/news/world-europe-43002832   (si le lien ne marche pas , passer par un copier/coller sur Google)

[1]https://blogs.mediapart.fr/edition/lescarbille/article/170917/la-coalition-des-interets-particularistes-shaf-ou-l-aristocratie-du-moment

[2]https://blogs.mediapart.fr/edition/lescarbille/article/281216/moyen-orient-genese-du-chaos-et-si-y-regardait-de-plus-pres

[3]https://blogs.mediapart.fr/edition/lescarbille/article/021117/alain-finkielkraut-pris-au-collet-dans-une-boucle-de-logique

[4]https://blogs.mediapart.fr/edition/lescarbille/article/011016/lettre-ouverte-m-le-president-de-la-republique

[5] https://blogs.mediapart.fr/belab/blog/030218/autopsie-dun-mensonge-trentenaire

[6]http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/la-constitution-du-4-octobre-1958/texte-integral-de-la-constitution-du-4-octobre-1958-en-vigueur.5074.html

[7]https://blogs.mediapart.fr/edition/lescarbille/article/210717/elisabeth-badinter-un-creve-coeur-0

[8]https://blogs.mediapart.fr/edition/lescarbille/article/031117/finkielkraut-dans-une-boucle-de-logique-episode-2

[9]https://blogs.mediapart.fr/edition/lescarbille/article/231116/melle-caroline-fourest-egerie-du-mouvement-gay-et-lesbien

[10]https://blogs.mediapart.fr/edition/lescarbille/article/021017/comment-val-et-malka-ont-amene-au-casse-pipe-l-equipe-de-charlie-hebdo-episode-iii

[11]https://blogs.mediapart.fr/edition/lescarbille/article/070916/le-temps-des-tartuffe-irresponsables

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.