• Racisme ou islamophobie ?

    Par Hubert Huertas | 241 commentaires | 48 recommandés
    Parmi les terribles questions soulevées par l'attentat de Nice, ainsi que par les tueries de janvier et novembre 2015, et au milieu des surenchères d'une droite qui court après son extrême, on entend monter un commentaire, plutôt venu de la gauche. Il redoute une montée de « l'Islamophobie ». Je comprends cette inquiétude, mais je me démarque de ce vocabulaire.
  • Bilan de l’Euro: la France n’est pas terrorisée

    Par Hubert Huertas | 20 commentaires | 15 recommandés
    Les Bleus n'ont pas gagné l'Euro et le peuple est déçu… Voilà le message répété depuis dimanche soir après la victoire du Portugal. L'information majeure de cet Euro est peut-être différente, et plus réconfortante : elle dit aussi que la France ne se sent pas en guerre.
  • Pourquoi je ne voterais pas pour Christian Estrosi

    Par Hubert Huertas | 44 commentaires | 30 recommandés
    «Qu'est-ce que tu ferais à ma place ?». Depuis lundi la question m'est souvent posée par des proches et des amis d'Avignon, Toulon, ou Marseille. Il se trouve que j'ai longtemps, très longtemps, vécu et travaillé en Provence Alpes Côte d'Azur. J'y ai voté Chirac en 2002. Ce dimanche, si j''étais encore inscrit là-bas, je ne voterais pas Estrosi.
  • Après les attentats, la droite en mille morceaux

    Par Hubert Huertas | 38 commentaires | 13 recommandés
    Depuis les attentats du 13 novembre, la droite française est prise entre deux peurs. L’angoisse de soutenir le pouvoir, et l’inquiétude de s’opposer à lui en période d’unité nationale. Résultat : elle donne dans la cacophonie, en passant de La Marseillaise à Versailles aux sifflets à l’Assemblée.
  • Trente ans après ? Nous sommes encore français...

    Par Hubert Huertas | 108 commentaires | 54 recommandés
    Attention, un anniversaire peut en cacher un autre. Il y a dix ans, la mort de Zyed Benna et Bouna Traore à Clichy-sous-Bois déclenchait la révolte des banlieues françaises. Vingt ans plus tôt, en octobre 1985, Le Figaro Magazine publiait une enquête apocalyptique : « Serons-nous encore Français dans 30 ans ? » Nous y sommes, et tout est faux dans cet état des lieux.
  • NON, le 11 janvier ne fut pas une imposture

    Par Hubert Huertas | 388 commentaires | 58 recommandés
    Pour une fois Emmanuel Todd n’est pas à l’avant-garde. On le connaissait iconoclaste, rétif à toute pensée formatée, et voilà qu’il s’inscrit dans un registre archi-fréquenté. Voilà qu’il fait cortège, ou plutôt contre-cortège. En publiant un livre où il qualifie d’“imposture” les immenses manifestations du 11 janvier (“Qui est Charlie?” , Seuil), il confond la saine indignation publique et la récupération politique. Il prête aussi main forte à un courant qui relativise à voix de plus en plus décomplexée les assassinats de janvier.
  • Manuel Valls ou la mystique de La Redoute

    Par Hubert Huertas | 200 commentaires | 87 recommandés
    Manuel Valls est convaincu d'incarner la France, seul contre tous. Il est sûr que les partis censés représenter la gauche ne représentent plus rien, et que les partis  représentant la droite sont vampirisés par l'extrême droite. Il a la certitude que les schémas de 1789 vont exploser, qu'il n'y aura bientôt plus de droite et de gauche mais des lucides et des illuminés, des entreprenants et des planqués. Sauf que...
  • Ce que révèle l'affaire Jouyet-Fillon

    Par Hubert Huertas | 130 commentaires | 58 recommandés
    Parce qu'elle est minuscule, mais qu'elle est ravageuse, l'affaire Jouyet met en lumière le malaise de la Cinquième République. Les affaires d’État y deviennent un vaudeville, les politiques ne font plus de politique, la vertu se réduit à l’habileté, et l’action à la manœuvre. Retour sur un plongeon national.
  • Les amalgames de Mediapart

    Par Hubert Huertas | 72 commentaires | 68 recommandés
    Mediapart, c'est l'amalgame et le réquisitoire sans preuve. Voilà ce que disent ses procureurs, au moment où le journal fête son cent millième abonné. Conscients de nos fautes, nous avons décidé de faire amende honorable. Les dernières aventures de Nicolas Sarkozy nous en fournissent l'occasion.
  • Macron-bashing, délit de faciès, et CV anonyme...

    Par Hubert Huertas | 36 commentaires | 20 recommandés
    Il y a des moments de grâce dans la vie politique. Des anecdotes parfois, des mots lâchés sans y penser, mais qui en disent beaucoup plus long que tous les développements. A ce titre, le communiqué de presse de Didier Guillaume, président du groupe socialistes du Sénat, est une forme de chef d’œuvre.