LA PART DES FEMMES

collectif de professionnel·les de la photographie

France

Sa biographie
Ce collectif s'est constitué de façon informelle en juillet 2017 après la semaine professionnelle des Rencontres de la Photographie d'Arles. Nous avions besoin de discuter entre femmes des difficultés systémiques que nous avons à vivre dans nos métiers : harcèlement, invisibilisation... Il s'est reconfiguré un an plus tard à la suite des RIP 2018 pour agir et interpeller le 3 septembre 2018 le directeur des Rencontres d'Arles sur le manque structurel de femmes exposées.
Son blog
11 abonnés Le blog de LA PART DES FEMMES
  • 9 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 7 contacts
Voir tous
  • MAGNUM PHOTOS ET LES ABUS SEXUELS SUR MINEUR·ES

    Par
    capture-d-e-cran-2021-03-12-a-13-41-18
    Ce billet contient des détails choquants sur des images d’abus sexuels d’enfants, ainsi que sur la violence sexuelle contre les femmes. Les images potentiellement indécentes ont été signalées aux autorités compétentes en 2020. Le post qui suit est adressé à Olivia Arthur.  En tant que présidente de Magnum Photos (depuis 2020), elle est chargée de faire respecter le code de conduite de l’agence.
  • Objectif noir

    Par
    Moins de 5% des photographes ayant couvert les évènements liés à « Black Lives Matters » et « Génération Adama » sont des personnes noires. Le collectif Lapartdesfemmes s'interroge sur le droit et l'accessibilité à la parole, et sur l'invisibilisation des artistes racisé.es.
  • ESPRIT DE FAMILLE ?

    Par
    La galerie L’imagerie à Lannion présente du 19 octobre au 30 novembre une exposition intitulée « le pacte familial », constituée d’œuvres des collections du CNAP. L’exposition présente 18 photographes, parmi lesquels... 4 femmes.
  • ESPRIT DE FAMILLE ?

    Par
    La galerie L’imagerie à Lannion présente du 19 octobre au 30 novembre une exposition intitulée « le pacte familial », constituée d’œuvres des collections du CNAP. L’exposition présente 18 photographes, parmi lesquels... 4 femmes.
  • Festivals photo: la fin des boys club?

    Par
    © P.Knapp - M.Rouge - P.Knapp © P.Knapp - M.Rouge - P.Knapp
    On peine à croire qu'en 2019 de violentes oppositions surgissent dans des milieux qui se pensent progressistes dès qu'on évoque une plus juste répartition de l'argent public. Et pourtant, c’est bien ce à quoi nous avons assisté ce printemps. Au programme : mensonges, insultes et tentatives d’intimidation.