Laurent BORDEREAUX

juriste, enseignant-chercheur

Sa biographie
Né en 1970 à La Roche-sur-Yon. Juriste spécialisé en droit des zones côtières. Professeur des Universités. Auteur de "La loi Littoral - La côte en péril ?", La Geste, 2020
Son blog
5 abonnés Le blog de Laurent BORDEREAUX
Voir tous
  • De la sincérité du futur débat public autour du projet éolien marin d’Oléron

    Par
    La synthèse du dossier de saisine de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) concernant le projet éolien marin d'Oléron, en éludant toute question directe sur l'opportunité même d'un projet au cœur d'une zone protégée, paraît bien en-deçà des exigences d'un véritable débat public.
  • Eolien offshore: les parcs naturels marins seraient-ils des parcs de papier?

    Par
    La perspective d’une centrale éolienne en mer d’Oléron, au cœur d’un parc naturel marin, invite à s’interroger sur la compatibilité d’un tel projet avec les exigences du droit de l’environnement, et ce à l’heure où l’État prétend renforcer sa politique de préservation de la biodiversité marine.
  • Débattre du projet éolien marin au large d’Oléron ?

    Par
    Localisé en pleine zone Natura 2000 et au cœur d’un parc naturel marin, le projet éolien d’Oléron, lancé officiellement par le gouvernement le 22 janvier, paraît difficilement compatible avec les exigences contemporaines du droit de l’environnement côtier. Dans ces conditions, est-il pertinent de le soumettre à un débat public ? Article initialement paru sur le site du Monde.fr.
  • Natura 2000 : les projets d'énergies marines renouvelables compromis ?

    Par
    Un arrêt récent de la Cour administrative d'appel de Nantes vient souligner toute l'importance des exigences environnementales du dispositif Natura 2000 en mer, de nature à contrarier certains projets éoliens en cours.
  • Inadmissible privatisation des plages

    Par
    Comme chaque été, la fréquentation touristique du littoral français interroge quant au statut des plages. Existe-t-il des « plages privées » ? Contrairement aux idées reçues et parfois véhiculées par les médias, le discours juridique est censé garantir le libre usage par le public des plages. Encore faut-il que les pouvoirs publics prennent la mesure de leurs responsabilités en la matière.