Laurent BORDEREAUX

Professeur à l'université de La Rochelle

La Rochelle - France

Sa biographie
Né en 1970 à La Roche-sur-Yon. Etudes à l'université de Nantes. Juriste spécialisé en droit des zones côtières. Professeur des Universités. Auteur de "La loi Littoral - La côte en péril ?", La Geste, 2020 https://droit-gestion.univ-larochelle.fr/Laurent-Bordereaux-52
Son blog
1 abonné Le blog de Laurent BORDEREAUX
Voir tous
  • Inadmissible privatisation des plages

    Par
    Comme chaque été, la fréquentation touristique du littoral français interroge quant au statut des plages. Existe-t-il des « plages privées » ? Contrairement aux idées reçues et parfois véhiculées par les médias, le discours juridique est censé garantir le libre usage par le public des plages. Encore faut-il que les pouvoirs publics prennent la mesure de leurs responsabilités en la matière.
  • La loi Littoral - La côte en péril ?

    Par
    couv
    Publié aux éditions La Geste, ce petit livre illustré se présente comme un "guide citoyen" de la loi Littoral, dont l'objectif est de cerner les enjeux actuels de cette grande loi de protection et d'aménagement des zones côtières du 3 janvier 1986, et de présenter à un large public ses règles fondamentales (bande des 100m, espaces remarquables, extension limitée de l'urbanisation...).
  • La loi «Littoral» malmenée au Conseil d’Etat

    Par
    Le Conseil d’Etat a rendu le 10 juillet une décision éminemment discutable sur un sujet important en droit de l’environnement côtier : le régime des aménagements légers autorisés dans les espaces remarquables du littoral. Elle conduit à valider un décret autorisant discrètement dans ces espaces protégés les canalisations de pompage en mer pour thalassothérapie.
  • Aménager la mer côtière?

    Par
    Espace convoité, la mer côtière est aujourd’hui l’objet de nombreux projets d’aménagement interrogeant le cadre juridique applicable. Peut-on admettre l’implantation d’équipements lourds (ports, éoliennes…) dans des zones protégées ? Si le discours économique tend à minimiser les impacts sur le milieu, le droit de l’environnement fixe des limites dont il faut impérativement prendre la mesure.