Blog suivi par 4 abonnés

Débattons dans les roues

  • Tous virés ? Chiche !

    Par | 5 recommandés
    Triés, virés © -VICTOR- Triés, virés © -VICTOR-
    Macron, en plein délire mégalomaniaque, envisage le licenciement dans quelques semaines de dizaines de milliers de salariés non-vaccinés. On peut facilement supposer que malin comme il est il envisage d’élargir cette mesure à d’autres catégories de personnels à la rentrée, les professeurs entre autres. Va-t-on licencier la moitié du pays ? Même pas cap'!
  • Le retour du suffrage censitaire

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    Élection après élection, le même scénario se renforce : les électeurs les plus riches et les plus âgés votent, les plus jeunes et les classes populaires s’abstiennent, permettant le maintien des conservateurs au pouvoir. Cet ordre des choses portait un nom au XIXème siècle : le suffrage censitaire. Alors imposé, il est désormais spontané : retour d’une servitude, cette fois volontaire.
  • Réunions non mixtes: le roi est nu

    Par | 27 commentaires | 20 recommandés
    Salle de réunion non-mixte © inc Salle de réunion non-mixte © inc
    Si la tenue de groupes de paroles non-mixtes est le symptôme de quelque chose, c'est bien celui d'une aspiration à l'égalité et à l'appartenance à la société française. En inversant cette réalité à travers la mise en scène politico-médiatique de leur indignation, les proto-fascistes de tout poil montrent tout simplement à quel point ils la refusent. Une belle victoire pour les dominés.
  • 2021: Pour une écologie émancipée de ses évangiles

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    Nous savons, hélas plus grâce à des gens comme Jean-Marc Jancovici qu’aux militants de l’écologie politique plutôt adeptes d’une illusoire « croissance verte », que les décennies qui viennent s’annoncent « chaudes », à tous points de vue. N’est-il pas temps que ces militants abandonnent certains de leurs mythes fondateurs pour se confronter enfin au réel?
  • Crise sanitaire, désastre social: Macron soigne d'abord ses électeurs

    Par | 3 recommandés
    Le bilan économique et social de la gestion de l’épidémie du Covid sera probablement bien plus dramatique que le bilan humain de l’épidémie elle-même. Le premier confinement a fait basculer dans la pauvreté autant de gens que la décennie 2004-2014 entière, principalement des jeunes. Les électeurs de Macron sont vieux et riches (et encore plus depuis son élection...). Ceci explique-t-il cela ?
  • Protocole sanitaire à l'école : ça suffit l’hypocrisie !

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
    Le pays, face à la submersion hospitalière, est simili-confiné. Métro-Boulot-Dodo nouvelle devise nationale. C’est vrai que Liberté-Egalité-Fraternité ça fait un moment qu’on ne voyait plus trop pourquoi…On simili-confine, mais 12 millions d’élèves et un million d’enseignants seront le 2 novembre en classe, tous masqués (sauf en maternelle), tous distanciés... ou pas.
  • La bonne science et la mauvaise

    Par | 1 commentaire
    En publiant "Les gardiens de la raison" S. Foucart, S. Horel et S. Laurens montrent qu'il existe pour eux une bonne science, celle qui conforte leurs opinions, et une mauvaise, celle qui pourrait les contredire. Ce faisant ils diffament un courant de pensée, la zététique, qui demeure pourtant un rare moyen de confronter nos points de vues à l'état de la connaissance.
  • c'est open bar!

    Par
  • Grand enfermement : Le numérique au service de la docilité sociale ?

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Il est à peu près inconcevable d’imaginer un tel confinement général de population quelques années en arrière. Pourquoi ? Parce que la généralisation des outils numériques permet aujourd'hui le consentement de la population à son propre enfermement.
  • Fermeture de Fessenheim : le plus mauvais pari sur l’avenir énergétique et climatique

    Par | 4 commentaires | 1 recommandé
    Médiapart n’a consacré aucun article à la fermeture de la centrale de Fessenheim. Non-sujet ou peur de déplaire à son lectorat ? Cet événement éclaire pourtant de manière préoccupante l’incapacité où nous sommes de faire face à la déplétion énergétique qui vient et au réchauffement climatique.