Blog suivi par 27 abonnés

Le blog de Léo Mira

  • ACTE 18 DES GILETS JAUNES

    Par | 11 commentaires | 3 recommandés
    Fin du monde, fin du mois, même combat ! Le 16 mars, un tournant dans les luttes des gilets jaunes ?
  • À LA VEILLE DE ACTE 17

    Par | 2 recommandés
    Des violences policières condamnées par le Conseil de l’Europe et l’ONU
  • ANTISÉMITISME ET STIGMATISATION

    Par | 2 recommandés
    Quand la surdité et le cynisme du pouvoir mène à la radicalisation des colères, son ministre de l’Intérieur et un pseudo-philosophe dénommé BHL stigmatisent les « gilets jaunes ».
  • Une diplomatie guignolesque

    Par | 1 recommandé
    Avec Macron, la diplomatie française est une chaloupe à la dérive, remorquée par les États-Unis.
  • Le grand débat, une nébuleuse pour étouffer l’aspiration du peuple.

    Par
    « Les gens en situation de difficulté, on va davantage les responsabiliser, car il y en a qui font bien et il y en a qui déconnent » (Macron).
  • Une extrême droite conquérante

    Par
    Nul doute, que dans les semaines à venir, les puissances de l’argent et leur presse lâcheront Macron, un président agonisant, au profit du Rassemblement national qui, face au mécontentement grandissant des Français, sera le meilleur garant des intérêts de classe du patronat et de la finance.
  • Une extrême droite conquérante

    Par | 1 recommandé
    Nul doute, que dans les semaines à venir, les puissances de l’argent et leur presse lâcheront Macron, un président agonisant, au profit du Rassemblement national qui, face au mécontentement grandissant des Français, sera le meilleur garant des intérêts de classe du patronat et de la finance.
  • QUELLE JUSTICE AVONS NOUS ?

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
  • L’ordre macroniste en marche !

    Par | 2 commentaires | 6 recommandés
    Avec l’affaire Macron – Benalla, et les répressions policières, l’an II de la macronie pourrait bien se terminer par la chute du monarque.
  • Chassez le naturel, il revient au galop !

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    Une allocution d’une banalité déconcertante, par un président méprisant, pour annoncer la continuité de réformes rejetées par une majorité des Français.