Blog suivi par 497 abonnés

Sortons de l'âge des fossiles !

Economiste et militant pour la justice climatique !
Ailleurs que Paris ! - France
À propos du blog
Les entrailles de la Terre contiennent suffisamment de pétrole, de gaz et de charbon pour déclencher le chaos climatique. Prendre au sérieux le réchauffement climatique implique de laisser dans le sol la majorité des réserves d’énergies fossiles connues. Pour survivre, nous sommes donc condamnés à apprendre à vivre sans brûler des énergies fossiles dangereusement surabondantes. Ceux qui tergiversent, ceux qui s’y refusent, ceux qui étendent la logique extractiviste en forant toujours plus loin et toujours plus sale, ceux qui professent que les marchés, la finance ou les technosciences vont sauver le climat nous détournent de l’essentiel. Ils gaspillent le temps et les ressources dont nous avons besoin pour enclencher la transition. Nous ne nous résignons pas au naufrage planétaire. Contre l’extractivisme, les hydrocarbures de schiste, les grands projets inutiles et la marchandisation de l’énergie et du climat, nous inventons aujourd’hui les contours d’un monde décarboné, soutenable et convivial de demain. Il est temps de sortir de l’âge des fossiles. La transition, c’est maintenant !
  • Macron dit non à la convention citoyenne à propos du CETA: quelles leçons en tirer?

    Par | 30 commentaires | 61 recommandés
    copie-de-eu-mercosur-ge-ne-ral
    Lundi 29 juin, Emmanuel Macron a refusé de mettre fin au CETA comme le proposait la Convention citoyenne pour le climat. Le CETA va continuer à s'appliquer alors qu'il n'est pas ratifié, permettant à Macron de confisquer le débat et ne pas se confronter à l'opinion publique. Sans « aucun tabou », Macron montre qu'il souhaite ripoliner en vert le productivisme néolibéral sans le transformer.
  • Que fait E. Macron pour stopper l'accord de commerce UE-Mercosur? Presque rien

    Par | 32 commentaires | 32 recommandés
    Devant la Convention citoyenne pour le climat, Emmanuel Macron a indiqué qu'il "avait stoppé net les négociations avec le Mercosur". Inexacte, cette déclaration renvoie à la volte-face opérée en août 2019, mais l'Elysée n'a rien tenté pour stopper cet accord alors que l'Allemagne en a fait une priorité de la présidence de l'UE qu'elle va exercer à compter de ce 1er juillet.
  • Sanofi: que faire pour ne pas laisser Big Pharma maître du jeu?

    Par | 2 commentaires | 14 recommandés
    L'annonce du PDG de Sanofi a le mérite de poser clairement les enjeux : faut-il laisser les laboratoires pharmaceutiques décider de qui aura accès, et à quelles conditions, aux éventuels vaccins et médicaments contre la Covid-19 ? Les réactions outrées de la classe politique ne doivent pas cacher l'essentiel : les mesures à prendre pour ne pas laisser BigPharma maître du jeu.
  • Non au sauvetage inconditionnel du secteur aérien!

    Par | 10 commentaires | 27 recommandés
    A l'heure où la France & les Pays-Bas envisagent d'injecter des milliards d'euros dans le sauvetage inconditionnel d'Air France - KLM, 250 organisations du monde entier appellent justement les gouvernements à conditionner leurs aides à une série de conditions pour que l'argent public ne soit pas dilapidé pour sauver ce monde d'avant, insoutenable tant sur le plan social qu'écologique.
  • No, no estamos en guerra. Estamos en una pandemia. Eso es más que suficiente.

    Par | 1 recommandé
    Las palabras tienen un significado. No estamos en guerra. Estamos en una pandemia. No somos soldados. Somos ciudadanos. No queremos que nos gobiernen como en la guerra, sino como en una pandemia. La solidaridad y el cuidado deben ser instituidos como los principios cardinales de nuestras vidas. Solidaridad y cuidado. No valores marciales y bélicos.
  • No, we're not at war. We're in a pandemic. That's more than enough.

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Words have meaning. We are not at war. We're in a pandemic. We are not soldiers. We are citizens. We do not want to be governed as in war, but as in a pandemic. Solidarity and care must be instituted as the cardinal principles of our lives. Solidarity and care. Not martial and warlike values.
  • Plutôt qu'organiser un «Téléthon de la honte», rétablissez l'ISF, Monsieur Darmanin!

    Par | 174 commentaires | 154 recommandés
    L'appel aux dons plutôt que lever l'impôt est-il la nouvelle doctrine de l'exécutif ? En annonçant une plateforme de dons en ligne pour que les "particuliers ou entreprises apportent leur contribution à l’effort de solidarité de la nation envers les plus touchés", Gérald Darmanin illustre à nouveau l'incurie d'un gouvernement qui se refuse à prendre des mesures à la hauteur des enjeux.
  • Relocaliser n'est plus une option. Mais pas à n'importe quelle condition.

    Par | 3 recommandés
    En moins de deux mois, la pandémie due au coronavirus rebat déjà les cartes de la globalisation économique. Le terme de "relocalisation" est désormais dans tous les discours, y compris de ceux qui n’ont cessé d'approfondir la mondialisation néolibérale. Disons le nettement : même relocalisé, notre modèle économique n’en reste pas moins insoutenable et non-désirable. L'enjeu est plus vaste.
  • Non, nous ne sommes pas en guerre. Nous sommes en pandémie. Et c'est bien assez

    Par | 135 commentaires | 233 recommandés
    Les mots ont un sens. Nous ne sommes pas en guerre. Nous sommes en pandémie. Nous ne sommes pas des soldats, mais des citoyennes et citoyens. Nous ne voulons pas être gouvernés comme en temps de guerre, mais comme en temps de pandémie. La solidarité et le soin doivent être institués comme les principes cardinaux de nos vies. La solidarité et le soin. Pas les valeurs martiales et belliqueuses.
  • Convention citoyenne pour le climat: l'heure de vérité a sonné!

    Par | 4 commentaires | 16 recommandés
    Les 150 membres de la Convention se réunissent ces 6, 7 et 8 mars lors d'une sixième session de travail. Objectif : finaliser une liste de propositions. C'est donc l'heure de vérité : vont-ils se contenter d'une série de mesures inoffensives ou bien vont-ils oser s'attaquer aux politiques productivistes et néolibérales qui nourrissent l'aggravation du réchauffement climatique ?