Olivier Esteves

Professeur des Universités, auteur notamment de "Inside the Black Box of 'White Backlash" : Letters of Support to Enoch Powell (1968-9)", à paraître en 2021.

Son blog
22 abonnés Le blog de Olivier Esteves
  • 5 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 4 contacts
Voir tous
  • Jouer à se faire peur avec la «cancel culture»

    Par
    Il ne se passe presque pas un jour sans que soit évoquée avec crainte cette « cancel culture » qui constituerait un signe alarmant de l’emprise du politiquement correct qui « gangrène la société ». Face à la banalisation de cette expression, il est urgent de faire un pas de côté pour considérer ce qui est problématique, afin d’appréhender avec un minimum de sérénité ce qui se joue dans ce débat.
  • Guerre de positions et misère de position dans l’Université: Vidal et les menaces fantasmées

    Par
    Pourfendeurs d'une supposée «cancel culture» et défenseurs d'un positionnement universaliste «bien de chez nous», certains collègues de l'Université vivent ce que Bourdieu aurait sans doute appelé «une misère de position», bien que confortablement installés comme fonctionnaires à l’université. Ils imaginent des hydres toutes-puissantes qui s’appelleraient intersectionnalité, approche post-coloniale et décoloniale, islamisation des campus. Des monstres de papier qu’ils appellent d’acier.
  • «Le voile» et le prêtre pédophile: pourquoi il est urgent de décommunautariser le débat français sur la laïcité

    Par
    Pourquoi le port d’un hijab dans l’espace public poserait-il un problème de laïcité (comme semble le croire un nombre croissant de Français) alors que tel ne serait pas le cas pour un prêtre pédophile répondant au jugement de Dieu plutôt qu’aux lois de la République ? Esquisse de décryptage.
  • Confessions laïques d'un Islamo-gauchiste atterré

    Par
    Sous couvert d' « universalisme » et de « laïcité », la France vit depuis des décennies un grave repli sur soi identitaire, qui ne peut avoir que des effets délétères et sur les musulmans et, in fine, sur la liberté d'expression elle-même. Retour subjectif sur un parcours personnel, sous forme de confession laïque et islamo-gauchiste assumée.
  • Les mots de Blanquer et les yeux des manifestants: assaut étatique contre la liberté d’expression

    Par
    Les mots de M. Blanquer, les mains et les yeux des manifestants: ce sont là les deux faces d’un même assaut étatique contre la liberté d’expression. La sortie de Blanquer, bête, peu informée et aveugle aux inégalités systémiques et au vrai séparatisme, n’est que le bras rhétorique des lacrymogènes, LBD et violences policières.