Pascal Santoni

Syndicaliste CGT, ancien directeur du Métafort d'Aubervilliers, lieu d'expérimentation des applications numériques aux projets artistiques et associatifs.

Paris

Son blog
39 abonnés Le blog de Pascal Santoni
Voir tous
  • 1000 milliards d’euros

    Par
    C’est ce que possèdent les 500 familles les plus riches de France. Leurs fortunes ont doublé avec Macron et représentent deux fois et demie le budget national. Le parti du président, allié à la droite et l’extrême droite refuse de taxer les profiteurs de la crise, qui permettrait de soulager celles et ceux qui la subissent.
  • UN PRÉSIDENT MAL ÉLU SUR UNE POLITIQUE CONTESTÉE

    Par
    Emmanuel Macron réélu à la présidence de la République, "la logique institutionnelle" voudrait que les Français élisent une majorité de députés favorables à son programme. Le problème c’est qu’une large majorité de Français ne veulent pas de cette politique.
  • Ukraine. Aux origines du conflit

    Par
    Face aux conséquences dramatiques de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, il nous faut en identifier les fondements afin d’assurer, après l’arrêt au plus tôt de l’agression et le retrait de l’armée russe, les conditions d’une paix durable et de la sécurité en Europe.
  • Emmanuel Macron, l’emmerdeur emmerdé

    Par
    La phrase du président dans son entretien au Parisien n’est pas une maladresse. Il s’agit bien de désigner à la vindicte populaire un bouc émissaire, les non-vaccinés qui seraient responsables de la saturation des hôpitaux. Cela lui permet de dédouaner sa politique de démantèlement de l’hôpital public qu’il a bien l’intention de poursuivre. Il importe d’en comprendre les raisons.
  • Activités essentielles. Pour qui, pour quoi ?

    Par
    Il est des activités essentielles qui vont de soi : se nourrir, se soigner, travailler, s’instruire, se loger. Mais pour le néo-libéral Emmanuel Macron ces activités ne sont indispensables que dans les limites des besoins du marché et de sa crédibilité.