Pascal Santoni

Syndicaliste CGT, ancien directeur du Métafort d'Aubervilliers, lieu d'expérimentation des applications numériques aux projets artistiques et associatifs.

Paris

Son blog
13 abonnés Le blog de Pascal Santoni
Voir tous
  • Faut-il participer à un débat truqué ?

    Par
    C’est la question que nombre de ceux qui contestent la politique d’Emmanuel Macron se posent. Car ils ont vu à quel point la longue lettre du président limite le débat aux seules solutions qu’il préconise depuis son élection. Solutions dont on attend toujours les résultats positifs tout en subissant durement leurs effets dramatiques.
  • Faut-il participer à un débat truqué ?

    Par
    C’est la question que nombre de ceux qui contestent la politique d’Emmanuel Macron se posent. Car ils ont vu à quel point la longue lettre du président limite le débat aux seules solutions qu’il préconise depuis son élection. Solutions dont on attend toujours les résultats positifs tout en subissant durement leurs effets dramatiques.
  • Faut-il participer à un débat truqué ?

    Par
    C’est la question que nombre de ceux qui contestent la politique d’Emmanuel Macron se posent. Car ils ont vu à quel point la longue lettre du président limite le débat aux seules solutions qu’il préconise depuis son élection. Solutions dont on attend toujours les résultats positifs tout en subissant durement leurs effets dramatiques.
  • Oui le pouvoir d’achat augmente. Pour les très riches.

    Par
    Comme deux mauvais représentants de commerce, les ministres Bruno Le Maire et Gérard Darmanin répètent que le pouvoir d’achat des Français augmente. Certes pas pour les retraités, mais eux sont privilégiés n’est-ce pas et il s’agit, nous disent nos deux bateleurs, de favoriser le travail. Ils mentent. Voici comment.
  • Les retraités en colère, ils veulent une revalorisation de leurs pensions

    Par
    La grosse fatigue du président révèle la grande difficulté dans laquelle se trouve son gouvernement. Ils en sont réduits à espérer que le mécontentement provoqué par la hausse des carburants va faire oublier la colère des retraités. Mauvais calcul. Les retraités comptent bien les obliger à revoir leur copie et obtenir la revalorisation de leurs pensions.