• La critique sociale subvertie par l'extrême droite

    Par Philippe Corcuff | 243 commentaires | 25 recommandés
    Comment l’ultra-conservatisme fait main basse sur la critique sociale, en la connectant avec la discrimination et en rompant le lien historique avec l’émancipation. Comment à gauche des discours confusionnistes ainsi que des réticences à combattre l’islamophobie l’aident dans cette tâche.
  • le 8 juin 2017

    Emancipation libertaire : conférence-débat de Philippe Corcuff Paris 8 juin 2017

    Par Philippe Corcuff
    « Émancipation, brouillages contemporains et enjeux libertaires pour le XXIème siècle » : une conférence-débat de Philippe Corcuff le jeudi 8 juin 2017 à Paris 18° à 20h, à l'invitation des associations maçonniques « Le Tout-Monde » et « Antigone », membres de la Grande Loge Mixte de France (GLMF) - Inscription obligatoire
  • «Alien : Covenant»: la gauche française, la bête et les hybrides confusionnistes

    Par Philippe Corcuff | 91 commentaires | 12 recommandés
    alien-covenant-fassbender
    En partant du dernier film de la saga des «Aliens», on peut éclairer opportunément les risques et les possibilités pesant sur une gauche en miettes et intellectuellement exsangue…
  • Freiner le Front national maintenant, réinventer les gauches, vite

    Par Philippe Corcuff | 347 commentaires | 30 recommandés
    Le confusionnisme qui s’installe dans certains secteurs de la gauche radicale au cours de la campagne du second tour de la présidentielle pourrait effacer les potentialités ouvertes par le premier. Et pourtant il faudrait freiner l’extrême droitisation dès le 7 mai dans les urnes et commencer à réinventer des gauches d’émancipation très vite après…
  • Guide de survie existentielle en milieu académique: de la police du ressentiment

    Par Philippe Corcuff | 12 recommandés
    Comment éclairer, à propos de la critique hargneuse de mon livre « Pour une spiritualité sans dieux » (2016) par Jérôme Lamy dans le Carnet Zilsel (18 juin 2016), des pans peu visibles des souffrances existentielles et des aigreurs cumulées dans les milieux académiques de notre pays aujourd’hui. Des bribes de socio-psychologie impliquée et « chaude » de l’« homo academicus » français actuel.
  • Macron 2017, Le Pen 2022?

    Par Philippe Corcuff | 176 commentaires | 11 recommandés
    Les probabilités de victoire de Marine Le Pen en 2022 renforcées par l’éventuelle victoire d’Emmanuel Macron à la présidentielle de 2017 ? Quid de Philippe Poutou, de Benoit Hamon et de Jean-Luc Mélenchon ? De la nécessité dans le contexte d’extrême droitisation d’associer le social, le pluriculturel et l’internationalisme.
  • Présidentielle: l'éthique à l’envers

    Par Philippe Corcuff | 65 commentaires | 8 recommandés
    La campagne présidentielle apparaît polluée par des problèmes éthiques d'intensité variable : de l'indignité morale (Fillon, Valls and co) aux désajustements entre idéaux et effets sur le réel (Mélenchon). Une tribune avec la philosophe Sandra Laugier.
  • Le bref instant libertaire d’Alain Juppé

    Par Philippe Corcuff | 141 commentaires | 32 recommandés
    La déclaration de non-candidature à l’élection présidentielle d’Alain Juppé ce 6 mars 2017 à Bordeaux, dans le sillage de «l’affaire Fillon» et du Penelope Gate, a quelque chose d’inédit qui pourrait être médité par les hommes et femmes politiques de gauche. Comme une tonalité libertaire, inhabituelle pour un politicien libéral-conservateur…
  • David Goodis et les marges dans le roman noir. Hommage à José Blat

    Par Philippe Corcuff | 9 recommandés
    José Blat Paris 2015 José Blat Paris 2015
    Une exploration de la place des marges dans la critique sociale propre au roman noir américain à travers le cas de David Goodis (1917-1967) pour «Nîmes noir 2017» ; l’occasion d’un hommage à un militant récemment décédé, qui fut une figure nîmoise de la LCR : José Blat (1951-2017).
  • Trumpisation et confusionnisme à gauche

    Par Philippe Corcuff | 152 commentaires | 19 recommandés
    Dans les éléments positifs des réactions de figures de gauche à l’élection de Trump (Naomi Klein, Laurent Bouvet, Slavoj Zizek, Emmanuel Todd, Jean-Luc Mélenchon, Jean-Claude Michéa...), trois tuyaux rhétoriques confusionnistes se dessinent : « la victoire du Peuple contre les élites », « les ennemis des médias sont (presque) mes amis » et « le national, c’est le Bien, le mondial, c’est le Mal ».