Raul Magni Berton

Professeur de science politique

Grenoble - France

Sa biographie
Raul Magni Berton est professeur de science politique à Sciences Po Grenoble. Spécialiste de politique comparée, il travaille sur les institutions politiques et leurs effets. Il est membre de plusieurs groupes visant à améliorer les institutions politiques en France, et co-anime le mouvement pour un dauphiné démocratique qui défend une démocratie directe et locale.
Son blog
39 abonnés Le blog de Raul Magni Berton
Voir tous
  • Les deux chemins qui mènent à l’assassinat de Samuel Paty

    Par
    Derrière l’horrible assassinat de mon collègue Samuel Paty, se cachent deux interprétations. Elles sont partagées, selon mon expérience, en parts à peu près égales dans la population française. Je ne sais pas laquelle Samuel Paty aurait préféré. Mais lors de ses funérailles, notre président en a profité pour promouvoir la première.
  • Charlie Hebdo: la religion ou la guerre?

    Par
    Il y a quelques jours j’ai publié ici un billet pour souligner que, probablement, l’attentat de Charlie Hebdo est avant tout une riposte contre les bombardements français, et seulement après une vengeance contre les caricatures. Puisqu’il y a eu des critiques, parues notamment dans Charlie Hebdo, je publie les réponses à aux arguments qui ont été avancés.
  • Charlie Hebdo: vérités scientifiques et vérités judiciaires

    Par
    La vérité judiciaire qui est en train d’émerger du procès des survivants impliqués dans l’attentat de Charlie Hebdo est celle d’un attentat contre la liberté d’expression. Pourtant, les études scientifiques sur les déterminants des attentats islamistes disent toute autre chose.
  • Covid19, MES et Eurobond: un point de vue italo-batave

    Par
    Elevé en Italie, je vis depuis un an aux Pays-Bas. La récente négociation sur la question de la solidarité européenne face aux conséquences économiques du coronavirus a mis ces deux pays en première ligne. C’est donc naturellement que j’ai suivi les arguments de ces deux pays de près. J’en livre mon interprétation et les problèmes qu’elles soulèvent.
  • Oui, la démocratie survit aux cons

    Par
    Un débat courant oppose des démocrates qui pensent que l’être humain est fondamentalement intelligent et apte à prendre de bonnes décisions et des antidémocrates qui pensent qu’il est foncièrement stupide et incapable de réfléchir correctement aux enjeux publics. Posé ainsi, ce débat part sur de bien mauvaises bases. Petite explication ici.