richard monségu

artiste et socioanalyste

vénissieux - france

Sa biographie
Artiste auteur et compositeur, chanteur, batteur et percussionniste, j'appartiens à cette génération de jeunes étudiants musiciens des années 90 pour laquelle mener des recherches sur la musique populaire et ses usages sociaux était une évidence. Je suis titulaire d'un D.E.A. en Sciences Sociales consacré au monde social des musiques hédonistes et profanes algériennes, marocaines et tunisiennes jouées dans les cafés musicaux et les fêtes privées de Lyon et de la région lyonnaise. De 1990 à 1999, j'ai enquêté dans les cabarets, les cafés, les fêtes et les mariages en chantant et en jouant des percussions avec des musiciens et chanteurs algériens, marocains, guinéens, ivoiriens, afghans, gitans et antillais en France et à l'étranger. Ces multiples terrains d’enquête m’ont conduit à engager une compréhension du monde au service des cultures musicales populaires dominées, ainsi qu’une démarche singulière de création artistique autour d’une “musique de fiction” construite à partir d'une question simple : à quoi pourrait bien ressembler la musique française d’aujourd’hui si elle avait incorporé l'esprit de corps des cultures musicales colonisées ? J'ai enseigné la sociologie et l’anthropologie à Lyon II (2004-2008), les percussions et la batterie au CRR de Lyon (2002-2008). En 2008, je quitte définitivement l’univers académique et propose des ateliers en MJC ouverts à la pratique d’une sociologie pour tous. J'interviens également à l’Université Populaire de Lyon en 2011 et 2012 pour partager mes recherches sur les crises que traversent les musiques populaires, celles de l’immigration et de la création. Praticien d’un gai savoir à la fois ludique et critique, je fonde en 2005 la Cie Antiquarks pour mettre à l’épreuve une création artistique en acte, durable et autonome, qui s’appuie sur la socioanalyse et la science des œuvres de Pierre Bourdieu et la psychanalyse de la connaissance de Gaston Bachelard.
Son blog
7 abonnés Le blog de richard monségu
  • 4 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 9 contacts
Voir tous
  • Artistes en télétravail, de l'usage des réseaux sociaux en temps de confinement

    Par
    Le public attend du musicien qu’il propose des rendez-vous musicaux live sur les réseaux sociaux. Entre ceux qui ont décidé de lâcher définitivement Facebook et les autres qui, se soumettant aux règles tacites du slogan, produisent une conduite conforme à la reconnaissance d’un groupe fictif, que peut-on apprendre des usages sociaux de la communication artistique en temps de confinement ?
  • La Paix, une position intenable...

    Par
    Suite au visionnage du long métrage de Maria Schrader “Avant l’aurore” (2016) sur les sept dernières années de Stefan Zweig (1936-1942), il m'est revenu en mémoire que cet homme épuisé, enchaîné à la fatalité d’un exil sans fin, écrivait dans les mois qui ont précédé son suicide un très bel essai sur Montaigne.
  • Pour éveiller une féconde amitié entre hommes et femmes

    Par
    En sacralisant le vagin, l’homme a pu exercer le contrôle de l'appareil reproducteur féminin et légitimer la violence symbolique sur la sexualité féminine. Le "vidéoclit" androféministe d'Antiquarks propose une contribution artistique à la critique de l'ordre arbitraire masculin. Pour une féconde amitié entre hommes et femmes.
  • “Tais-toi et joue !” Le musicien face à son silence

    Par
    De plus en plus de jeunes sociologues, ethnologues musiciens ou acteurs de la vie musicale étudient la musique dans le cadre de leur recherche (Le Guern, 2005). Mais peu sont les musiciens qui se servent des avancées épistémologiques de la sociologie critique dans leur recherche artistique et pédagogique.