richard monségu

artiste et socioanalyste

vénissieux - france

Sa biographie
Percussionniste, batteur, chanteur et compositeur, je suis titulaire d'un D.E.A. en Sciences Sociales consacré au monde social des musiques hédonistes et profanes algériennes, marocaines et tunisiennes jouées dans les cafés musicaux et les fêtes privées de Lyon et de la région lyonnaise (1992-1998). J'ai enseigné la sociologie et l'anthropologie à Lyon II, les percussions et la batterie au CRR de Lyon. Mes terrains d'enquête sur les cultures musicales d'exil m'ont conduit à engager une compréhension du monde au service des "dominés" que je ne pouvais mener dans le monde académique. Je quitte l'enseignement en 2008 pour développer les actions de la compagnie artistique Antiquarks dont je suis le fondateur. La même année, j'ouvre des ateliers de socioanalyse à la MPT Salle des Rancy et interviens à l'Université Populaire de Lyon à partir de 2011. Mes recherches artistiques et pédagogiques s'appuient sur la socioanalyse de Pierre Bourdieu et la psychanalyse de la connaissance de Gaston Bachelard.
Son blog
6 abonnés Le blog de richard monségu
  • 3 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 5 contacts
Voir tous
  • La Paix, une position intenable...

    Par
    Suite au visionnage du long métrage de Maria Schrader “Avant l’aurore” (2016) sur les sept dernières années de Stefan Zweig (1936-1942), il m'est revenu en mémoire que cet homme épuisé, enchaîné à la fatalité d’un exil sans fin, écrivait dans les mois qui ont précédé son suicide un très bel essai sur Montaigne.
  • Pour éveiller une féconde amitié entre hommes et femmes

    Par
    En sacralisant le vagin, l’homme a pu exercer le contrôle de l'appareil reproducteur féminin et légitimer la violence symbolique sur la sexualité féminine. Le "vidéoclit" androféministe d'Antiquarks propose une contribution artistique à la critique de l'ordre arbitraire masculin. Pour une féconde amitié entre hommes et femmes.
  • “Tais-toi et joue !” Le musicien face à son silence

    Par
    De plus en plus de jeunes sociologues, ethnologues musiciens ou acteurs de la vie musicale étudient la musique dans le cadre de leur recherche (Le Guern, 2005). Mais peu sont les musiciens qui se servent des avancées épistémologiques de la sociologie critique dans leur recherche artistique et pédagogique.