Swan Dufour

Etudiant en Médias, Langages et Sociétés

Paris 20 - France

Son blog
3 abonnés Le blog de Swan Dufour
  • 8 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 6 contacts
Voir tous
  • Emmanuel Macron au Panthéon: les maux de la démagogie

    Par
    Mais où va Monsieur Macron ? Entre volte-face et atermoiements depuis son accession à la présidence, le chef de l’Etat a ce vendredi 4 septembre rendu un discours d’hommage au Panthéon pour les 150 ans de la IIIème République. L’occasion pour la créature macronienne, sans père et sans histoire, d’ancrer un peu plus sa vision de la France et de ses valeurs...
  • Aux sources d’Ems

    Par
    Il est de ces petites actions individuelles qui engendrent des drames collectifs. Casus belli de la guerre franco-prussienne, la dépêche d’Ems du 13 juillet 1870 fut l’initiative d’un seul homme : Otto Von Bismarck. Poussé par son désir d’unifier l’Allemagne, le chancelier précipita des cascades de sang et de pleurs en quelques coups de plume…
  • La LPPR pour museler les sciences sociales?

    Par
    Le monde d’après ne sera pas le monde d’avant. Ô sophisme quand tu nous tiens. Si le monde d’avant ne doit pas être le monde d’après, ses réformes, quant à elles, sont bien maintenues. Alors que celle des retraites devrait refaire surface dans les prochains mois, c’est demain la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche qui sera discutée en conseil des ministres.
  • Le mythe de Tom Sawyer

    Par
    Lévi-Strauss écrivait dans L'homme nu que « les œuvres individuelles sont toutes des mythes en puissance, mais c’est leur adoption sur le mode collectif qui actualise, le cas échéant, leur mythisme ». Mais alors, quid des Aventures de Tom Sawyer (1876), chef d’œuvre de la littérature américaine ?
  • Éternel "esprit français de résistance"

    Par
    Le président de la République, Emmanuel Macron, a délivré dimanche 17 mai à Montcornet un discours en hommage à la bataille de France et au général De Gaulle. L'occasion pour le chef de l'Etat de rappeler l'omnipotence de la figure gaullienne, symbole de « l’esprit français de résistance » et vecteur unitaire dans un Hexagone en proie à l'éclatement social.