Sylvain BERMOND

Citoyen engagé

Sa biographie
Je suis psychologue de métier, et délégué du personnel dans l’association pour laquelle je travaille. Ancien président d’association écologiste, j'ai donné de nombreuses conférences sur des sujets d’environnement et de solidarité internationale. Pour découvrir toutes mes publications (podcast, livre) rendez-vous sur sylvain-bermond.fr
Son blog
25 abonnés Le blog de Sylvain BERMOND
Voir tous
  • Un modèle de vertu civique

    Par
    Nicolas de Condorcet fut un géant de la pensée. Mais au-delà de son héritage intellectuel, c’est bien son parcours, marqué par un grand courage et par un indéfectible engagement pour un monde meilleur, qui peut aujourd’hui inspirer nos actions. Défenseur de tous les opprimés, Condorcet nous a légué à la fois une pensée lumineuse et un modèle de vertu civique.
  • La sobriété, c'est maintenant ou jamais

    Par
    Le bras de fer en cours avec la Russie autour des énergies fossiles est l’occasion d’entrer de plain-pied dans l’ère de la sobriété énergétique. Pourtant, nos gouvernants semblent lorgner vers une autre voie : celle qui consiste simplement à changer de fournisseur, au risque de perdre toute crédibilité morale et de manquer une occasion historique en faveur du climat.
  • La valeur travail : une grande hypocrisie

    Par
    Les politiciens de droite aiment se présenter comme les défenseurs de la valeur travail. Mais qu’ont-ils fait, pendant toutes ces années au pouvoir, pour s’assurer que le travail paye ? Et qu’auraient-ils fait de différent, s’ils respectaient réellement la valeur du travail ?
  • « Le chômage, c’est de la faute des chômeurs » ?

    Par
    Si tous les chômeurs étaient prêts à accepter n’importe quel emploi, cela résoudrait-il le problème du chômage ? Les abandons de recrutement sont-ils dus au manque de motivation des candidats, ou aux attentes irréalistes des employeurs ? Est-il légitime, pour un chômeur, de refuser des emplois pénibles et mal payés ? Le présent texte ambitionne de répondre à toutes ces questions.
  • « Le chômage, c’est de la faute des chômeurs »

    Par
    Si tous les chômeurs étaient prêts à accepter n’importe quel emploi, cela résoudrait-il le problème du chômage ? Les abandons de recrutement sont-ils dus au manque de motivation des candidats, ou aux attentes irréalistes des employeurs ? Est-il légitime, pour un chômeur, de refuser des emplois pénibles et mal payés ? Le présent article ambitionne de répondre à toutes ces questions.