Blog suivi par 454 abonnés

Social en question

Consultant et enseignant en action sociale
AUCH - France
  • Oeuvres monumentales: Jean-Michel Solvès et Jaume Plensa

    Par | 1 recommandé
    L'été à musarder dans les musées : traversant plusieurs régions, dont la Comté, le Forez, le Velay, le Quercy, le Poitou ou la région nantaise, je me suis attardé dans quelques musées. Aujourd'hui, les 70 sculptures de Jean-Michel Solvès sur le site de l'abbaye de Maillezais (Vendée), et celles de Jaume Plensa, au Musée d'Art moderne de Saint-Etienne. Et pour rappel : Prune Nourry au musée Guimet.
  • «Une femme douce», un regard

    Par | 10 commentaires | 13 recommandés
    On sort de ce film de Sergei Loznitsa sans voix, doublement écrasé : par la façon impassible qu'a l'héroïne d'affronter tous ses malheurs, mais aussi par l'inhumanité qui imprègne cette histoire.
  • Toujours les bons et mauvais pauvres…

    Par | 6 commentaires | 32 recommandés
    On préfère de beaucoup commenter les imprécisions et hésitations du Premier ministre que de l'interpeler sur le fait qu'il ne jure que par les "actifs", seuls à avoir droit à l'amélioration du pouvoir d'achat. Quant aux inactifs, il privilégie les bons (handicapés, âgés) aux autres (chômeurs n'ayant plus que le RSA).
  • Abel Grimmer, peintre flamand

    Par | 4 recommandés
    L'été à musarder dans les musées : traversant plusieurs régions, dont la Comté, le Forez, le Velay, le Quercy, le Poitou ou la région nantaise, je me suis attardé dans quelques musées. Aujourd'hui, la chapelle Notre-Dame de Montfaucon-en-Velay, en Haute-Loire, et le peintre flamand Abel Grimmer.
  • Le social à l'épreuve néo-libérale

    Par | 3 commentaires | 10 recommandés
    Comme prévu, tel le Petit Poucet, Emmanuel Macron trace son chemin en déposant chaque jour ses petits cailloux néo-libéraux. A la fois, en présurant les plus modestes, et en satisfaisant une élite qui l'a porté au pouvoir, à une condition : qu'elle puisse accroître ses royalties, sous prétexte que ce serait la condition sine qua non de la création d'emplois.
  • Fronde des officiers supérieurs : se souvenir de 1981

    Par | 14 commentaires | 6 recommandés
    Le général de Villiers conteste la baisse du budget des armées. Des officiers supérieurs, à visage découvert, montent au créneau pour prendre sa défense, dont un général dans "Le Monde" d'aujourd'hui. Emmanuel Macron a rappelé que le "chef" c'est lui. En 1981, contestant la victoire de la gauche, la fronde avait duré quelques mois. Voir mon point de vue paru dans "Le Monde" du 26 août 1981.
  • Mystère et actualité de Jérôme Bosch

    Par | 5 commentaires | 10 recommandés
    Le 500ème anniversaire de la mort de Jérôme Bosch a été l'occasion de plusieurs hommages rendus l'an dernier à ce grand peintre flamand. Après les expositions, ce fut le tour d'un film, d'une chorégraphie, de documentaires puis, actuellement, de projections dans les Carrières de Lumières des Baux-de-Provence. Quel est donc ce mystère ?
  • "Le poids inutile de la terre"

    Par | 2 commentaires | 7 recommandés
    Cette déclaration abrupte du Président de la république sur "ceux qui ne sont rien" me fait penser à cette ordonnance de police du 16ème siècle à l'encontre de ceux qui "sont le poids inutile de la terre". En attendant, la ministre des Solidarités publie vite son programme pour lutter contre la pauvreté, mais ne prévoit rien pour les plus démunis.
  • Le culte du renégat

    Par | 3 commentaires | 18 recommandés
    L'élection de François Goullet de Rugy au perchoir est le point d'orgue d'une longue séquence qui a chamboulé bien des données politiques. De nouvelles pratiques en vigueur, plus morales ? Non seulement les projets socio-économiques ne présagent pas des lendemains qui chantent, mais la violation de la parole donnée, érigée en système, n'annonce pas une quelconque "moralisation" de la vie publique.
  • Le «travail social» rate le perchoir

    Par | 13 commentaires | 11 recommandés
    Brigitte Bourguignon, qui était candidate au poste de présidente de l'Assemblée Nationale, a raté l'élection. Elle pourrait revenir au premier plan dans deux ans et demi, puisque François de Rugy devra laisser la place. Elle a travaillé dans le secteur social puis, députée PS, elle a élaboré un rapport important sur le devenir du travail social. Plongée dans sa conception du Social.