Blog suivi par 3 abonnés

Le blog de Adedognin ABIMBOLA

  • Portfolio

    10ème ANNIVERSAIRE DU DÉCÈS DE L’ABBÉ PIERRE

    Par
    "LE MIEL N’EST JAMAIS BON DANS UNE SEULE BOUCHE" - La misère mondialisée qui « surgit de partout » est un immense volcan au pied duquel certains voudraient bâtir leurs prospères demeures.
  • Portfolio

    MISÈRE ET EXPLOITATIONS...

    Par | 1 recommandé
    Je vous propose avec "Misère et Exploitations", de clôturer le triptyque de mes billets d'humeur sur la misère de ceux qu'il est maintenant convenu d'appeler des "migrants" et qui par ces temps de grand froid, errent et dorment dans nos rues. Les deux premiers volets étaient intitulés "Misère et Indifférences" et "Misère et Nostalgie".
  • Portfolio

    MIGRANTS, IMMIGRANTS ET IMMIGRÉS

    Par | 2 recommandés
    Marchant, roulant ou navigant, ils sont avant tout des fuyants que n'arrêtent ni les dangers de la route, ni les mers déchaînées, ni même les nouveaux murs qui s'érigent pour leur barrer le chemin. Ce sont des mourants en puissance qui lorsqu'ils échappent non sans peine à leur funeste sort, deviennent pour nous des « Migrants ».
  • Visages d'Immigrés à Paris (V.I.P): «Je m'appelle Bakhit. Et voici mon histoire...»

    Par | 3 commentaires | 11 recommandés
    L'instant d'une rencontre, au chaud, à l'abri, dans un café parisien, Visages d'immigrés à Paris (V.I.P) se propose de sortir de l'anonymat, en témoignant de leurs existences blessées, voire brisées, ces personnes que nous appelons un peu vite des «migrants» et qui ne sont rien d'autres que des « mourants » qui s'accrochent désespérément à la vie ! Aujourd'hui, mon invité s'appelle Bakhit.
  • Visages d'Immigrés à Paris - V.I.P : "Je m'appelle Roger D, et voici mon histoire..."

    Par | 3 recommandés
    L'instant d'une rencontre, au chaud, à l'abri dans un café parisien, VISAGES D’IMMIGRÉS À PARIS (V.I.P) se propose de sortir de l'anonymat, en témoignant de leurs existences blessées, voire brisées, ces personnes que nous appelons un peu vite des « migrants » et qui ne sont rien d'autre que des « mourants » qui s'accrochent désespérément à la Vie ! Aujourd'hui, mon invité s'appelle ROGER D.
  • Portfolio

    MISÈRE ET NOSTALGIE...

    Par | 1 recommandé
    Mais, où sont passés nos bons vieux « clochards bien de chez nous » ? Qu'est devenue notre « misère bien à nous » ? Et si dans leur malheur, les « migrants » parvenaient à nous rendre plus concernés par le sort des autres, à nous rendre en quelque sorte plus humains ?
  • MISÈRE ET INDIFFÉRENCES....

    Par | 2 recommandés
    Dans nos rues, la misère ne s’étale plus en « blanc sur fond blanc » mais désormais, elle exhale des couleurs qui « font tâche ».