Blog suivi par 141 abonnés

Clarté à gauche pour (com)battre la droite et l'extrême droite

  • Catalogne. Nouveau défi républicain à la Monarchie espagnole !

    Par
    La municipalité de Barcelone, comme il y a peu, le Parlement catalan, appelle à abolir une monarchie toujours plus associée à la corruption, à la droite, voire à l'extrême droite, à un régime favorisant les plus privilégiés alors que la pauvreté et la précarité restent à des niveaux très élevés... Et soutenue par les socialistes !
  • Catalogne. Prisonniers, cap sur le procès !

    Par | 3 recommandés
    L'accélération de l'instruction judiciaire contre les prisonniers catalans pourrait sonner l'heure de vérité pour Pedro Sánchez qui s'ouvre à gauche vers Podemos pour élaborer le budget 2019 mais dépend, pour le faire adopter au Congrès, des partis catalanistes. Lesquels subordonnent leur appui à un geste en faveur des prisonniers. Fureur de la droite et de l'extrême droite !
  • Le NPA et les perquisitions chez Mélenchon et à la LFI...

    Par | 6 recommandés
    Rendons-lui justice, Macron bichonne au cirage top, top son Parquet... Mélenchon-la-République-c'est-moi se savonne la planche de la VIe ! Macron et Cie en profitent ?
  • Espagne. Jour pluvieux de fête nationale

    Par | 3 recommandés
    L'Espagne ne parvient pas à dénouer deux crises cumulées, une crise sociale pénalisant toujours de nombreux secteurs populaires et une crise politique sans issue immédiate. L'accord sur le budget entre P Sánchez et P Iglesias, prélude, pour certains, à une alliance de gouvernement, pourrait pourtant vite buter sur une question catalane qui reste une douloureuse épine dans le pied du régime.
  • Députée et porte-parole régionale de Madrid, elle démissionne et quitte Podemos

    Par | 3 recommandés
    Avec Lorena Ruiz-Huerta, c'est une personnalité forte qui décroche d'un parti ayant représenté un espoir de changement radical trop vite déçu par son institutionnalisation. Selon elle, Podemos reste une chance historique pour le peuple travailleur, mais, toujours lutteuse, elle n'y trouve plus sa place. Un avertissement contre la tentation de composer avec le système...
  • Quand, chez Mélenchon, on fait FI de l'insoumission de Clémentine Autain

    Par | 25 commentaires | 11 recommandés
    C Autain s'est retrouvée toute seule à faire face aux député-es de la FI, remonté-es contre elle pour avoir signé le récent Manifeste en faveur des migrant-es. Voilà qui interroge sur la FI, tant sur le fond, la question des migrant-es, que sur la forme, la démocratie d'organisation ... qui est aussi une question de fond, celle de la démocratie tout court !
  • La Catalogne, il y a un an... Des matraques contre des bulletins de vote !

    Par | 2 recommandés
    Imposé par Madrid, pour casser le processus d'indépendance, et levé pour cause de victoire indépendantiste à la législative du 21 décembre, obtenue sous ce régime d'exception, le "155" a échoué à atteindre son objectif : il se produit actuellement une impétueuse remontée de la mobilisation pour la République catalane.
  • Martinez, de la CGT, ne parle pas le Bompard (FI) et c'est bien !

    Par | 318 commentaires | 52 recommandés
    A l'heure d'un vif débat sur les migrant-es, rendu brouillon-confus par la direction de la FI, la voix claire et chaleureuse de Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, vient de remettre les choses à leur place : il y a un discours public sur les migrant-es qui est non seulement inadmissible politiquement mais dangereux !
  • Migrants. Quand Mélenchon parle le Wagenknecht...

    Par | 37 commentaires | 8 recommandés
    C'était pendant la dernière campagne des présidentielles... Terrible pour ceux et celles de la FI qui montent au front médiatique pour dénier qu'il y ait "papillonnage" (1) indécent du leader insoumis sur le malheur de ces hommes, ces femmes et ces enfants qui échappent à la mort pour arriver en France...
  • Le difficile débat à gauche sur l’accueil des migrant-es et l’antiracisme

    Par | 200 commentaires | 12 recommandés
    On le voit dans les positionnements assez erratiques qui agitent la FI sur l’accueil des migrant-es à la veille de lancer sa campagne des Européennes, le sujet devient très problématique et déstabilise sérieusement à gauche. Tout est parti d’Allemagne avec l’émergence dans Die Linke du regroupement « Aufstehen » (Debout). D’où l’urgence d’aller y voir de près.