Blog suivi par 145 abonnés

Clarté à gauche pour (com)battre la droite et l'extrême droite

  • Podemos, Podemos, qui t'a vu et ne te reconnaît plus ...

    Par | 2 recommandés
    Pablo Iglesias tournoyant vertigineuseemnt autour de lui, en de multiples dédoublements de sa personne, excluant par là tout autre que lui dans la figuration invraisemblable, mais si vraie, de l'unité avec lui-même, est la métaphore d'un parti qui s'est vidé de sa substance politique. Et si la mise en sommeil podémite de la déraison indignée avait engendré la monstruosité voxienne ?
  • L'indépendantisme catalan à Madrid en appelle aux peuples d'Espagne

    Par | 92 commentaires | 3 recommandés
    L'énorme mobilisation populaire s'est retrouvée derrière la banderole clamant que "l'autodétermination n'est pas un délit, la démocratie c'est décider", reprise d'une phrase, ayant frappé les esprits, du principal accusé au procès des indépendantistes qui se déroule actuellement dans la capitale, l'ancien vice-président de la Généralité, Oriol Junqueras.
  • Tajani, président du Parlement Européen et Mussolini...

    Par | 30 commentaires | 2 recommandés
    Tajani avait accueilli en 2017 la petite-fille de Mussolini, figure qu'elle revendique. Aujourd'hui il voit lui-même du positif dans le fasciste italien. Récemment il interdisait l'accès du Parlement Européen à Puigdemont et au président de la Catalogne. Dans le même temps il permit au parti d'extrême droite espagnol Vox de tenir une conférence dans l'enceinte strasbourgeoise.
  • Samedi Madrid sera catalane pour les libertés de tous et toutes !

    Par | 53 commentaires | 1 recommandé
    Si n’est démocratie que ce qui est légal (roi Philippe VI), si ce qui n’est pas légal est un délit, si les lois et leur interprétation sont chaque fois plus restrictives des libertés, si les manifestations pacifiques sont des tumultes et si la désobéissance est rébellion, alors tous les mouvements sociaux qui visent une transformation de l’ordre des choses sont sérieusement menacés.
  • Podemos. Toujours la crise et une affiche qui fait mal...

    Par | 62 commentaires | 6 recommandés
    La démarche d'affichage a été publiquement reçue comme si primaire, si grossière - mais aussi, pour certain-es, comme un véritable lapsus révélateur d'un refoulé politique/prépolitique d'attachement magique à la figure d'Iglesias - que celui-ci en a été gêné, au point de s'en désolidariser et de la faire retirer.
  • L'Etat espagnol instruit, de lui-même, son procès en illégitimité!

    Par | 2 commentaires
    Symptomatique que c'est l'Etat espagnol qui chancèle sur ses bases, les syndicats de policiers et les associations de Gardes Civils ne se cachent pas pour dire qu'ils sont littéralement lâchés par les commanditaires politiques de leurs interventions le jour du référendum catalan.
  • Des cheveux et des seins des femmes par temps d'islamophobie

    Par | 11 commentaires | 2 recommandés
    Après la polémique sur le "hijab de Décathlon", la question qui tue : pourquoi toujours aller fourrer son nez dans les cheveux des musulmanes et pas dans les seins des non-musulmanes qui se font poser des prothèses mammaires ?
  • Procès en Espagne. Un accusé qui y va "franco" !

    Par | 13 commentaires | 3 recommandés
    Chacun à sa manière, les accusé-es indépendantistes auront malmené les accusateurs, y compris celui de l'extrême droite trônant en bonne place aux côtés des Procureurs et Avocats de l'Etat. De quoi inquiéter, voire affoler, comme on l'a vu avec le président du tribunal, ceux qui pensaient "enfoncer" les catalanistes. Le boomerang démocratique aura été implacable.
  • Procès en Espagne. Des témoins bientôt sur le banc des accusés ?

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Deux témoins qui se refusent à répondre au représentant de l'extrême droite portant l'accusation "populaire" (sic) et voilà la bonhomie du juge, président du tribunal, qui se dérègle et fait place au rappel ... au droit : les témoins ont obligation de répondre aux questions de l'extrême droite sinon gare...
  • Procès en Espagne. La curieuse inconsistance de l'accusation...

    Par
    Tout le monde, y compris les partisans de l'accusation, est surpris de la faiblesse, du confusionnisme, du manque de maîtrise des dossiers de l'instruction par le parquet et les Avocats de l'Etat. Pourtant, gare à l'euphorie, l'Etat espagnol, faible sur les bases juridiques, a démontré qu'il était maître dans l'usage de la force répressive. En forme de compensation !