Blog suivi par 5 abonnés

Barnik's Blog

  • LETTRE OUVERTE AUX POLITICIENS ET PARLEMENTAIRES MARTINIQUAIS

    Par
    Face aux mécontentements de la population martiniquaise, le pouvoir colonialiste, tout comme en France, ne connaît que la force et la répression. Le pays est au bord de l'explosion, et le pouvoir colonial gère encore plus mal ce blocage politico-institutionnel qu'il ne gère la pandémie. Des changements s'imposent des deux côtés de l'Atlantique.
  • L’ASSIMILATION-MOMIFICATION DE LA MARTINIQUE

    Par | 1 commentaire
    À la veille de nouvelles élections, la Martinique est en passe de perpétuer un statu quo irresponsable. Les générations responsables de cette politique devront un jour rendre des comptes. Le désir d’indépendance est contrecarré par une petite clique de profiteurs et d’accapareurs du pouvoir politique. Le pays est en train de se momifier.
  • Gabby and Nelson

    Par
    Barbados completes one of the last few steps before ending the colonial relationship with The United Kingdom
  • Gabby and Nelson

    Par
    Barbados completes one of the last few steps before ending the colonial relationship with The United Kingdom
  • Le cri du cœur d'une jeune Martiniquaise

    Par
    Un changement est-il possible? Il est permis d'en douter.
  • Les défenseurs de Schoelcher

    Par | 4 commentaires | 1 recommandé
    Un avertissement à l'attention des acteurs politiques de tous bords, en Martinique et en France, y compris le gouvernement.
  • En pleine pandémie, la Martinique en état de mort cérébrale

    Par | 3 commentaires | 2 recommandés
    Le drame de la Martinique face à son avenir. L'histoire n'attend pas.
  • L'Affaire Avia

    Par | 1 recommandé
    Les tropiques en Europe. La banane pousse en France. La banane reconnaissante.
  • Honte à France 24

    Par | 1 recommandé
    La suprématie blanche à l’œuvre. Des journaleux bien maladroits.
  • Réponse à l'article de M. René Backmann

    Par | 1 recommandé
    Petit commentaire sur l'article de M.RENÉ BACKMANN du 1er mai2020: Libye: après la défaite d’Haftar, le coup d’Etat ou l’escalade?