Blog suivi par 42 abonnés

Bénédicte Monville

Militante écologiste, Conseillère régionale d'Île de France (groupe AES), Conseillère municipale et communautaire à Melun, co-fondatrice de PEPS La Confédération Pour Une Écologie Populaire et Sociale
Melun - France
À propos du blog
Pour l'écologie sociale
  • Ma réponse à l'appel au rassemblement d'un candidat du PS aux législatives

    Par | 68 commentaires | 60 recommandés
    « Je soutiens la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle. Pour les législatives, je serai la candidate de la France insoumise et des écologistes sur la première circonscription de Seine-et-Marne, la candidate de l’écologie insoumise et de l’avenir en commun... » Ma réponse à l'appel de Nicolas Alix, candidat PS.
  • Pour une écologie insoumise au libéralisme

    Par | 1 commentaire
    Je re-publie ici le texte que nous avons écrit et que nous sommes maintenant plus de 100 écologistes à avoir signé "Pour une écologie insoumise au libéralisme" par lequel nous déclarons notre soutien à Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle et notre intention de nous engager dans un processus de recomposition politique dès les élections législatives sur la base d’un programme partagé
  • La presse titre les militant.e.s EELV ont validé l'accord mais qui a voté ?

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    En juin 2016, les militant.e.s EELV réunis en Congrès votent à 60,84 % une motion d'orientation qui exclut tout accord même technique avec le parti socialiste. En février 2017, huit mois plus tard, les électrices et électeurs qui se sont inscrit.e.s pour voter à la "primaire des écologistes" approuvent à 79,53 % l'accord programmatique signé entre Yannick Jadot et Benoît Hamon.
  • Le choix de l'insoumission

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Je publie ici le lien vers une tribune "Le choix de l'insoumission" écrite par Francine Bavay, Sergio Coronado, Patrick Farbiaz et moi-même parue dans l'édition du 2 décembre 2016 des Invités du club de Mediapart.
  • Réfugié-es, migrant-es, la région Île de France coupable d'inaction

    Par | 2 recommandés
    Mon intervention au conseil régional Île de France suite à la décision de notre groupe EELV-A d'interroger la présidente de région Valérie Pécresse sur l'absence d'une politique régionale d'accueil des migrant-es.
  • Quand la droite ne veut rien comprendre à la domination masculine

    Par
    Mon intervention au conseil régional sur le rapport CR 167-16 "Soutien régional à la lutte contre les violences faites aux femmes"
  • La politique agricole de Mme Valérie Pécresse

    Par
    Mon intervention contre le rapport CR 189-16 présenté par Mme Valérie Pécresse et son exécutif « Soutien exceptionnel à l’achat de semences pour la récolte 2017 » et où on peut lire : « La Région entend donc apporter son soutien aux exploitations en grandes cultures pour préserver leur compétitivité » et « le soutien régional portera sur une aide à l’acquisition de semences certifiées »
  • Que penser de la primaire des écologistes et de la primaire de 2017

    Par | 3 commentaires | 1 recommandé
    Je publie ici le lien vers une tribune que nous avons écrite avec Francine Bavay, Sergio Coronado et Patrick Farbiaz et qui est parue dans "les invités de Mediapart"
  • Le lycée de Valérie Pécresse : l’argent et l’ordre

    Par | 13 commentaires | 11 recommandés
    Globalement, le projet de Valérie Pécresse pour l’école oscille entre deux positions contradictoires et pourtant également réactionnaires : la restriction des libertés politiques et individuelles des élèves et la libéralisation économique. En clair : le bâton pour les élèves, la permission pour les entrepreneurs privés de l’éducation.
  • Lycées : Pécresse promeut une politique rétrograde et inégalitaire

    Par | 1 recommandé
    Mme la Présidente, Vous prétendez augmenter le budget d’investissement pour les lycées de 5,5% par rapport à la prévision d’exécution 2015. Vous annoncez fonder votre budget sur la conviction que le lycée doit devenir le lieu de "la promotion sociale, de l’ambition et de la réussite". Or, Mme la Présidente (...)