Bertrand ROUZIES

Correcteur à Mediapart

Son blog
246 abonnés Le blog de Bertrand ROUZIES
Ses éditions
Voir tous
  • Rouen, Napoléon et le patrimoine bousculé

    Par
    La décision de la nouvelle municipalité de Rouen de profiter de l’enlèvement pour restauration d’une statue de Napoléon pour mettre en débat son remplacement par une statue de Gisèle Halimi ne doit pas dévoyer, par ignorance ou par calcul, la topographie patrimoniale, support de l’enseignement critique de l’histoire, ni réduire le combat féministe à des questions de voirie.
  • Épitaphe à saint Bernard

    Par
    Il ne manquait plus à l’hommage transpartisan à Bernard Tapie, chevalier d’industrie qui aura par ses tours rechargé plusieurs fois les batteries de l’affairisme, que la louange présidentielle : « Le visage de la victoire s’en est allé. » Le fondateur d’En Marche! se souvient-il seulement que marcheur signifie « escroc » en argot ?
  • «The Hill We Climb»

    Par
    Les États-Unis sont ce qu’ils sont, Joe Biden est ce qu’il est, mais quel symbole puissant et ravageur pour nos bateleurs de foirail hexagonaux, faux lettrés autocentrés et vrais analphabètes du cœur, que ce candidat qu’on disait gâteux s’effaçant, le jour de son intronisation, devant une poétesse noire de 22 ans investissant l’investiture : Amanda Gorman ! Nous traduisons son chant.
  • 2020 ou l’âme à découvert du vieux monde

    Par
    L’an 2020 est-il un de ces points de bascule historiques que les essayistes post-guerre froide voient en embuscade derrière chaque déflagration à gros effet de souffle de l’actualité, comme le furent 2001 (11-Septembre) ou 2008 (Subprimes) ? Le paradoxal bas-les-masques auquel il a donné lieu aura surtout montré le degré d’imprégnation de la lèpre persistante des maux du XXe siècle.
  • La fraude fiscale, un vieux sport d’élite

    Par
    « Charivari pour les noces de Fauvel » (détail), "Roman de Fauvel", Paris, vers 1320, BNF, Fr. 146, fol. 34. « Charivari pour les noces de Fauvel » (détail), "Roman de Fauvel", Paris, vers 1320, BNF, Fr. 146, fol. 34.
    Ce pourrait être Jersey au XXIe siècle, avec John Dick à la manœuvre, mais non, il s’agit d’Arras au XIIIe siècle, avec les Crespin, Louchart et autres Hukedieu, échevins corrompus dont des jongleurs dénoncent en vers les stratégies d’évitement de l’impôt. Nos tricheurs modernes usent de vieilles ficelles, mais celles-ci manquent de satiristes aussi mordants que nos anciens poètes pour les dire.
Voir tous