• Pour la comédienne de 50 ans, à quand la sortie du tunnel ?

    Par Corinne Klomp | 1 commentaire | 2 recommandés
    Si la ménagère de moins de 50 ans, supposée grande prêtresse des tendances de consommation et prescriptrice redoutée des décisions d’achat, a longtemps été adulée par les annonceurs et les agences de publicité, la comédienne de 50 ans et plus vit un autre type d’expérience. Qui ressemble fort à un boycott inavoué, car inavouable.
  • Les experts sont nuls, parfois c'est bien

    Par Corinne Klomp | 5 commentaires | 5 recommandés
    Au printemps dernier, F. m’annonce le verdict de son généraliste, rivé dans son cœur comme un poignard impatient. Je suis mourant. Il me donne le nom du responsable de sa disparition programmée : un cancer d’un organe vital, enfin un peu plus que d’autres. Le genre de cancer quand tu le mentionnes ton interlocuteur fait Wouaouh. Tu vois à sa tête que ce n’est pas la bonne idée d’avoir celui-là.
  • Histoire d'une histoire

    Par Corinne Klomp | 7 commentaires | 7 recommandés
    C’est l’histoire d’une histoire. Au début elle est grosse comme une graine. De sésame ou de lin. Une graine de rien. Elle fait son travail de graine, elle pousse. Plus ou moins vite. Plus ou moins bien. Dans la tête de quelqu’un.
  • Pour la légalité, par Wagner Moura

    Par Corinne Klomp | 1 commentaire | 2 recommandés
    J'ai traduit librement cette tribune de l'acteur brésilien Wagner Moura contre la destitution de Dilma Roussef, publiée le 30 mars 2016 dans le journal Folha de São Paolo.
  • Ma parenthèse enchantée avec Ettore Scola

    Par Corinne Klomp | 1 commentaire | 3 recommandés
    Juin 2012. La SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques) a l’excellente idée d’inviter à Paris Ettore Scola, le réalisateur et scénariste vivant que j’admire le plus, pour lui remettre un Prix européen. J’arrive en avance, je me glisse dans les premiers rangs du public, qui attend debout dans les somptueux jardins. Quelle heure est-il (1989) ? Peu importe...
  • Liberté, j'écris tes noms...

    Par Corinne Klomp | 1 recommandé
  • Ciao Pino Daniele, cantautore de coeur

    Par Corinne Klomp | 5 commentaires | 5 recommandés
    Je viens d'avoir dix-sept ans, un an de moins que dans la chanson de Dalida. Comme son héros, j’ai soif d’aimer, de filer ailleurs chercher du nouveau. Je pars un mois dans un collège quelque part près de Londres. C’est l’été. En Angleterre l’été ressemble à s’y méprendre à l'automne. Je m’en fous. Je pars ! Officiellement, dans le but d'améliorer mon anglais.
  • A une consonne près...

    Par Corinne Klomp | 7 commentaires | 5 recommandés
    Il y en a qui commencent mal l’année, à force qui sait de l’avoir trop ou mal arrosée. La langue pâteuse, ils se prennent les pieds dans leur vocabulaire. Or, de même qu'un train peut en cacher un autre, une consonne mal placée, voire remplacée, peut changer un discours et provoquer de sacrés dégâts. 
  • En deçà de cette limite, votre année n’est pas valable

    Par Corinne Klomp | 2 commentaires | 2 recommandés
    Le pot  - de confiture, ou de pourriture, selon l’expérience de chacun -  de 2014 n’est pas encore fini, sa date de péremption même pas atteinte, que certains se ruent déjà sur celui de 2015. Alors qu’il ne figure pas en rayon, ils tentent de se le procurer coûte que coûte, sous le manteau en échangeant des branches de houx, ou en avant première lors de ventes privées.
  • Vertiges de l'Avent

    Par Corinne Klomp | 2 recommandés